Casques, feux obligatoires, vitesse limitée : le vélo…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Face aux risques d’accidents, le maire de Menton a décidé de prendre un arrêté pour mieux réglementer la circulation des trottinettes, qu’elles soient motorisées ou non.

Scooters roulant dans le mauvais sens, sans éclairage, à grande vitesse sur les trottoirs, stationnement dangereux…

A Menton, comme dans d’autres villes, ces appareils peuvent provoquer des incidents et perturber la circulation.

Pourtant, la paisible ville de 30 000 habitants n’a pas été envahie par les scooters.

Mais aujourd’hui « face au développement grandissant de ces entités », l’idée du maire fraîchement élu est de sévir. Il veut mettre fin à ce qu’il considère comme des incivilités.

Pour preuve, sa politique s’affiche en centre-ville : « Cette année mission zéro incivilité, amende de 135 euros. »

L’affiche représente un conducteur de scooter traversant un passage pour piétons sans casque. Il est photographié à travers le viseur d’une caméra de surveillance.

Menton (Alpes-Maritimes) : L’affiche indique l’amende en cas d’infraction avec un scooter en ville, 135 euros d’amende.

© Loïc Blache – FTV

Le 15 novembre 2022, Yves Juhel (DVD) décide de prendre un arrêté pour améliorer la cohabitation entre les différents usagers de la route.

Dans un avis de 3 pages, la municipalité note que les trottinettes présentent un danger : « pour les autres usagers des trottoirs et des routes, un danger peut s’avérer important du fait de leur vitesse excessive, du comportement de certains automobilistes ou du non-port d’équipements et de protections ». . »

Pour les scooters motorisés, vous aurez besoin de :

Pour rappel : Il est également interdit de rouler à deux sur le même scooter.

À Lire  Quand faut-il ouvrir un PER ?

L’assurance est également obligatoire. Encore une fois, c’est 135 € pour les contrevenants. Interdiction levée sur le compte Facebook de la ville de Menton :

Pour les scooters classiques (non motorisés) :

Il existe actuellement 2 millions de scooters en France.

En 2021, 24 personnes ont été tuées.

Cet été, de nombreuses opérations de lutte ont eu lieu dans les villes côtières.