CBD : après l’interdiction de la vente de fleurs, le secteur cherche des alternatives

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Carole Ferry

6:29, 22 janvier 2022, modifié à

08:48, 22 janvier 2022

Le secteur craint pour ses affaires

Vous avez peut-être vu un magasin CBD ouvrir près de chez vous ces derniers mois. Depuis maintenant trois ans, ces marques proposant des produits à base de chanvre s’emballent dans toute la France. Ces derniers vendent des produits contenant du CBD, une molécule dérivée du chanvre qui n’a pas les effets psychotropes du THC, une autre molécule naturellement présente dans le chanvre, dont la consommation est interdite en France. Naviguant dans le vide juridique, une véritable économie légale s’est construite sur la vente de produits contenant du CBD, connu pour ses effets sédatifs.

Mais depuis un peu plus d’un mois, la donne a changé. Le gouvernement a clarifié la loi et le secteur se sent désormais menacé. Comme il est impossible de faire la différence entre des fleurs contenant du CBD et des fleurs contenant du THC, le gouvernement a décidé de faciliter la vie des forces de l’ordre et a interdit la vente de fleurs de CBD le 1er janvier. Sur le même sujet : Enfants et animaux : une belle leçon de vie. Seuls les produits dérivés comme les huiles ou les infusions restent autorisés à la vente.

Deux-Sèvres : moins d'animaux sauvages abandonnés cet été
Ceci pourrez vous intéresser :
{{nrco.contentDetailController.content.status === « publié » ? « Contenu publié »: nrco.contentDetailController.content.status === « en attente » ? « En attente de…

À Lire  Faune : Les passages à niveau pour les animaux sont en hausse, même loin des autoroutes