CBD officiellement autorisé : pourquoi les commerçants ont-ils peur ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-searchicon-search–activeIcon/playICON/24/pinicon-my-accounticon-metas-turnovericon-metas-ticketicon-metas-moneyicon -metas-investmenticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-contributions-trainingicon-contributions-funding-assistanceicon-contributions-franchiseicon-checkicon-carticon -flèche-droite-thinicon-flèche-linkicon-alerticon-action-close

Le décret du 30 décembre met le secteur en danger

Le décret tant attendu autorisant et encadrant l’utilisation industrielle et commerciale des extraits de chanvre et notamment du CBD a été publié au Journal Officiel ce vendredi 31 décembre. S’il lève l’ambiguïté juridique qui pesait sur le développement de la filière et ouvre des perspectives de nouveaux marchés, notamment en matière de production, il interdit la vente de CBD sous forme de fleur ou de feuille, au grand dam des commerçants qui exportent la majorité des leurs. ventes de ces produits.

La vente de CBD autorisée et le taux maximal de THC revu à la hausse…

La vente de CBD autorisée et le taux maximal de THC revu à la hausse…

Il aura fallu un peu plus d’un an que la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a jugé illégale l’interdiction de commercialiser le CBD en France pour que la France légifère en la matière et donne un cadre juridique au secteur. Ceci pourrez vous intéresser : MaFrenchWeed : la qualité française avant tout ! – Marie France, magazine féminin. Cet arrêt de la CJUE, confirmé par la Cour de cassation en juin 2021, portait essentiellement sur le respect du principe de libre circulation des marchandises au sein de l’Union européenne, jugeant que la France ne pouvait s’opposer à l’importation et à la vente de CBD produit dans d’autres pays européens.

La commercialisation du CBD en France s’est alors heurtée à un décret de 1990 autorisant la vente de Cannabis Sativa – avec une teneur en THC des produits transformés n’excédant pas 0,2%, uniquement à l’état de fibre et de graine, car le CBD devient Obtenu principalement à partir des feuilles et des fleurs du plante. Cette restriction est désormais levée puisque le décret du 30 décembre 2021* abroge celui de 1990 et autorise « la culture, l’importation, l’exportation et l’utilisation industrielle et commerciale des seules variétés de Cannabis sativa L. ». Le niveau de THC autorisé dans les produits finis a également été relevé de 0,2 % à 0,3 %. Autrement dit, il est désormais possible de cultiver du Cannabis sativa avec une teneur maximale en THC de 0,3% en France pour la transformation.

Les 10 meilleurs chats pour le type plat
Voir l’article :
Si vous vivez en appartement et souhaitez adopter un chat, cet article…

… mais la vente des fleurs de CBD interdite

… mais la vente des fleurs de CBD interdite

Toutefois, le décret stipule que « seuls les agriculteurs actifs, conformément à la réglementation européenne et nationale en vigueur, peuvent cultiver des fleurs et des feuilles de chanvre » et que « la vente aux consommateurs de fleurs ou de feuilles brutes sous toutes leurs formes, seules ou mélangées à d’autres ingrédients , leur possession par les consommateurs et leur consommation » sont interdites. Le législateur légitime cette décision pour des raisons de santé publique et d’ordre, puisque la police n’a aucun moyen de tester la teneur en THC d’une fleur de cannabis.

Les réactions à la publication de ce décret ont été mitigées. Le permis « Culture, importation, exportation et utilisation industrielle et commerciale » pour toutes les parties végétales des variétés de Cannabis sativa L, et non plus seulement les fibres et les graines, était très attendu et naturellement bien accueilli. En revanche, de nombreux acteurs de la filière, et notamment les revendeurs, regrettent l’interdiction de vendre des fleurs de CBD aux consommateurs.

Enfants et animaux : une belle leçon de vie
Ceci pourrez vous intéresser :
{{nrco.contentDetailController.content.status === « publié » ? « Contenu publié »: nrco.contentDetailController.content.status === « en attente » ? « Valeurs de validation »:…

La saga judiciaire se poursuit

La saga judiciaire se poursuit

Un certain nombre de commerçants, buralistes et magasins spécialisés dans le CBD, mais aussi plusieurs hommes politiques, se sont immédiatement prononcés contre cette interdiction de vente de fleurs de CBD, qui fragilise une fois de plus le secteur. L’incompréhension est d’autant plus grande que jusqu’alors, comme le soulignent certains, il était possible d’échanger des fleurs en provenance d’autres pays européens. Les arrêts récents de la CJCE, de la Cour de cassation ou de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence dans l’affaire Kanavape allaient dans ce sens et ne suggéraient pas une telle décision. En fait, cette nouvelle réglementation sonne donc comme un pas en arrière pour les entreprises de CBD, les obligeant à retirer les fleurs et les feuilles de cannabis de leurs étagères.

Alors qu’il aurait dû mettre fin aux débats autour de la commercialisation du CBD en France et créer un cadre réglementaire, ce nouveau décret ne semble que satisfaire les producteurs et industriels. Les détaillants, quant à eux, sont les grands perdants et entendent poursuivre leur combat. Plusieurs organisations ont déjà réagi à l’image de l’Union des professionnels du CBD (UPCBD)* déposant le 3 janvier un référé liberté devant le Conseil d’Etat pour demander la suspension immédiate du décret. La saga juridique entourant la commercialisation du CBD ne semble pas encore terminée.

*Voir les actions du Syndicat des Professionnels CBD

Aimez-vous cet article? Écris le.

?

Comment utiliser l'huile de CBD ? Posologie et conseils
A voir aussi :
Vous souhaitez utiliser l’huile de CBD mais vous ne savez pas comment…

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

GREEN VALLEE

Note 4.2/5 –

NATUR’O CBD

FLOWERS POWER

28 avis

CBD, Bien-être, Chanvre, Bio, Huiles, Infusions, Fleurs, Détente, Soin, Bio, Détente, Cosmétique, Alimentation, E-Liquide.

LE LAB DU BONHEUR

Green Vallée propose une gamme de produits à base de CBD de haute qualité.

NATUR’O CBD propose des produits à base de chanvre à base de CBD reconnus pour leurs propriétés bienfaisantes.

DR SMOKE

Boutique CBD, fleurs et huiles CBD, cosmétiques, vaporisateurs, e-liquides, le marché en pleine croissance.

Fabricants et distributeurs de produits à base de chanvre et CBD dédiés au bien-être et par nature accessibles à tous

Chaleur accablante : les chiens et les chats souffrent-ils autant que nous ?
Sur le même sujet :
Publié le 20 juillet 2022 à 23h21 Source : JT 13:00 WEPublié…

Derniers articles de la rubrique

Derniers articles de la rubrique

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

La franchise des passionnés de chanvre et de CBD

À Lire  "Chez moi, avec le Covid, les animaux ne font plus qu'un"