Ce que vous devez savoir avant d’inscrire votre propriété pour les paiements saisonniers

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Avant de louer une résidence secondaire ou, dans certains cas, votre résidence principale, des conditions particulières doivent être mises en place concernant la copropriété, les assurances et la gestion. De plus, un bail régi par les dispositions du Code civil (article 1713 et suivants) doit être signé avec le locataire en respectant certaines lois.

Avant la mise en location

Réglementation et assurance. Lors du placement du bien dans un immeuble à appartements, il faut d’abord s’assurer que la copropriété et l’hébergement touristique ne sont pas interdits par la loi. Si tel est le cas, l’accord du copropriétaire doit être obtenu pour louer à un acquéreur temporaire.

Il faut également vérifier si l’assurance habitation de la maison couvrira les risques de toute façon et, le cas échéant, demander à votre assurance une extension de garanties pour la location temporaire.

Offre limitée. 2 mois pour 1 € sans engagement Sur le même sujet : Le comparatif des assurances 2022 est sorti !.

Le locataire doit également être assuré. La garantie vacances de son contrat multirisque habitation est généralement suffisante pour une location saisonnière. Le bâtiment doit être en bon état (normes minimales fixées par la loi n° 2002-120 du 30 janvier 2002) et équipé d’au moins un détecteur de fumée.

L’engagement de la mairie. Une personne qui souhaite louer dans le cadre d’un bail ferme doit au préalable déposer une déclaration de bail auprès de la mairie de la commune dont dispose son bien, notamment le nombre de pièces, le nombre de personnes pouvant y habiter et la durée pour laquelle le bail est offerts (article D 324-1-1 du Code Public).

La déclaration, rédigée sur papier (Cerfa n° 14004*02), doit être mise à jour en cas de modification des informations fournies. Le défaut de déclaration vous expose à une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros (article R 324-1-2 du Code du Tourisme), sauf si le bien proposé en location périodique est le lieu principal du preneur car il n’est pas, dans ce . sujet, en vertu de cette reconnaissance.

Autorisation de modifier l’utilisation. Selon les communes, une autorisation préalable du maire est requise, selon la liste des logements destinés à l’hébergement, souvent, pour de courtes durées, d’une clientèle de passage non résidente.

C’est le cas si le terrain est à Paris, dans une ville dans la ville ou une ville de plus de 200 000 habitants. Ailleurs, vous devriez vérifier auprès de votre hébergeur pour savoir si le système fonctionne.

Dans la capitale, la première autorisation de changement d’usage, qui est donnée au cas par cas et non en fonction des surfaces concernées, est soumise à la « compensation » dans le cas où le changement concomitant d’occupation du logement a un autre usage. (bureau, boutique).

Le non-respect de la procédure est passible d’une lourde amende. Ceux qui louent leur habitation principale moins de 120 jours par an ne sont pas concernés (article L 631-7-1 A du CCH).

À Lire  Payez beaucoup moins cher votre assurance grâce à ces 5 conseils

Les communes peuvent également décider qu’il doit y avoir un numéro d’enregistrement publié dans chaque offre de location (article L 324-1-1 du Code complémentaire du tourisme par la loi du 7 octobre 2016). appelée la loi pour une République numérique).

Classement en hébergement touristique. Le meublé de tourisme correspond à la location d’un immeuble d’habitation à une clientèle temporaire qui y séjourne à la journée, à la semaine ou au mois (article D 324-1 du Code du Tourisme).

Le classement est assuré par un organisme agréé par le site Atout France, l’organisme de développement touristique dépendant du Ministère de l’Economie. Il n’est pas autorisé, mais affiche un niveau de confort et de service (de une à cinq étoiles). De plus, ce classement, valable cinq ans, vous permet une bonne administration fiscale.

Tâches administratives. Lorsque le bien est situé dans une commune touristique, il est nécessaire, sous peine d’une amende maximale de 750 euros, de percevoir pour le compte de la commune auprès du locataire une taxe de séjour d’un montant variable selon la localisation (se renseigner auprès de l’hôtel le prix).

A Paris, par exemple, il est de 83 centimes d’euro par personne et par nuit. De plus, les hôtes non français doivent remplir un dossier personnel de police et le conserver pendant six mois. Rien ne garantit que cette obligation ne sera pas respectée.

Lire aussi :
La recherche de fuite est définie de manière assez large Ce sont…

La location proprement dite

Description des bâtiments. Pour éclairer le candidat dans sa décision, un décret du 16 mai 1967 relatif aux baux à loyer périodique oblige le propriétaire à lui donner une description précise de l’immeuble avant la signature du contrat. Outre le descriptif du bien et sa situation dans le village, ce document d’information et le prix du bail (montant du bail, versement d’un dépôt de garantie, loyer, etc.). Une amende de 3 750 euros (7 500 euros en cas de récidive) est infligée en cas de divulgation de fausses informations (ordonnance n° 67-128 du 14 février 1967).

Le vérificateur. Il est souvent demandé au candidat locataire d’envoyer un chèque pour une réservation. Entre particuliers, c’est gratuit ; généralement fixé à 25% du montant de la location (maximum autorisé si le bien est loué par l’intermédiaire d’un agent immobilier).

Portez une attention particulière à la capacité fournie dans cette progression. S’il s’agit d’un dépôt de garantie, le locataire et le propriétaire peuvent en disposer moyennant contrepartie. Si c’est un salaire bas, ils ne peuvent pas changer d’avis. Par exemple, un locataire qui résilie est tenu par ordonnance de payer la totalité du loyer.

Le contrat de bail et le dépôt de garantie. Un contrat à terme doit être établi par écrit en deux exemplaires (des exemplaires sont vendus dans le commerce), l’un pour le bail, l’autre pour le bail, et il contient le prix de la location et une description de l’emplacement (article L 324-2 de la loi sur le tourisme).

À Lire  Tout ce que vous devez savoir sur l'assurance auto pour jeunes conducteurs | Assurance - LaTribuneAuto.com

Le gestionnaire est très libre de fixer le montant de la liste, même s’il s’agit de respecter les prix du marché pour lister facilement. Il a le droit d’interdire la présence d’animaux ou de plus d’un certain nombre de résidents.

Le loyer peut être facturé au locataire au prorata ou en fonction des ventes réelles. Doit soumettre : une évaluation de la performance énergétique (EPD) ; l’état des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT) ; en notant le risque d’exposition au plomb (lorsque le bâtiment a été construit avant 1949) ; enfin, un descriptif des installations gaz et électriques datant de plus de quinze ans (à partir du 1er juillet 2017 si la maison est placée dans un immeuble à appartements ayant obtenu un permis de construire avant le 1er janvier 1975, 1er janvier 2018 pour les autres.) .

Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est recommandé d’effectuer un état des lieux contradictoire et détaillé des aménagements ainsi qu’un état des lieux du mobilier, à l’arrivée et au départ du locataire. Un dépôt de garantie est généralement demandé. Son montant n’est pas réglementé. En pratique, il représente 25% du prix catalogue. Le montant doit être restitué dans un délai raisonnable indiqué dans le contrat, sous réserve de la satisfaction de l’enquête et après restitution des clés de la propriété.

Le système fiscal et social. Les avantages financiers pour ses revenus du système amélioré des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Le micro-BIC est utilisé automatiquement lorsqu’il atteint en dessous de 33 200 euros au cours de l’année 2017, une indemnité spéciale de 50 % qui couvre tous les paiements qui doivent être supportés par le locataire.

La liste des destinations touristiques relevant du micro-BIC est à hauteur de 82 800 euros, avec une réduction de 71 %. Si l’annonce a été faite par Internet (Airbnb, par exemple), vous devez montrer le paiement intégral, l’administration fiscale calcule l’abattement. Selon l’autorité sociale, depuis le 1er janvier 2017, les personnes qui louent des appartements pour de courtes durées sont tenues de participer au Régime Social des Indépendants (RSI) à partir de 23 000 euros par exercice. Être rémunéré, et la possibilité de choisir pour. système de sécurité publique. En dessous de 23 000 euros, ces recettes sont soumises à des prélèvements sociaux de 15,5 %.

Assurance dommages aux biens : jurisprudence relative au certificat médical
A voir aussi :
Récemment, la Cour de cassation et le Conseil d’État ont rendu des…

Opinions

L’histoire de Cécile Maisonneuve

Par Cécile Maisonneuve, DECYSIVE et consultante au pôle énergie climat Ifri

L’histoire de Frédéric Filloux

L’histoire de Denys de Béchillon

L’histoire de Christophe Donner

Base Nautique "Sports et Découvertes" Verdon Les Salles-sur-Verdon
Lire aussi :
« Sport et Découverte » Base nautique Verdon, 15 août 2022, Les Salles-sur-Verdon. « Sport…