« Chauffage renouvelable », un programme unique de SuisseEnergie

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le programme « chaleur renouvelable » est un programme national qui incite les propriétaires à passer aux énergies renouvelables. Le site www.chauffezrenouvelable.ch explique comment faire des économies et préserver l’environnement en changeant simplement de système de chauffage.

Ne plus se chauffer au gaz ou au diesel présente de nombreux avantages. En optant pour un système de chauffage à énergie renouvelable (chauffage urbain, pompes à chaleur, bois énergie ou encore systèmes de chauffage solaire), vous êtes gagnant. Aussi bien sur le plan économique qu’écologique. Le programme « chaleur renouvelable » incite les propriétaires, aussi bien d’une villa que d’un appartement, à faire le point sur leur système de chauffage et à envisager un changement en se tournant vers les énergies renouvelables.

Un tiers des émissions de CO₂

Un tiers est la part représentée par le chauffage (maison et eau chaude) dans les émissions de CO₂. Face à ce constat clair et dans le cadre de son objectif « zéro émission » d’ici 2050, SuisseEnergie a décidé de lancer un programme de sensibilisation et d’aide au changement climatique, pour inciter davantage de Suisses à passer au réchauffement responsable. « Supposons qu’il y ait environ 900.000 systèmes de chauffage à énergie fossile en fonctionnement aujourd’hui, souligne Thomas Jud, responsable du programme ‘chaleur renouvelable’, nous devrons remplacer 30.000 systèmes d’ici 2050 de chauffage au fioul ou au gaz chaque année, sinon nous n’y parviendrons pas. » nos objectifs climatiques. « 

Acheter une voiture d'occasion en Allemagne : attention à cette arnaque courante
Voir l’article :
En Allemagne, 1 véhicule d’occasion sur 3 a un faux compteur kilométrique.…

Le conseil incitatif gratuit dans toute la Suisse !

Le conseil incitatif gratuit dans toute la Suisse !

Outil principal du programme « chauffage renouvelable », le conseil incitatif devient gratuit. Sur le même sujet : Utilisation : 10 conseils pour l’achat d’une voiture. Ce service gratuit doit permettre au plus grand nombre d’être informés et donc sensibilisés à l’importance de passer aux énergies renouvelables pour leur propre chauffage, afin de consommer mieux et moins.

Les conseils incitatifs restent les mêmes. Mais maintenant c’est gratuit (plus précisément c’est financé à 100% par la Confédération). Propriétaires et copropriétaires pourront se faire conseiller, sans mettre la main à la poche, pour choisir leur nouveau système de chauffage à énergie renouvelable. Cette gratuité devrait encourager les gens à faire les premiers pas vers des changements bénéfiques pour l’environnement. « Je pense et j’espère qu’il y aura plus de pourboires incentive désormais gratuits à l’avenir », lance Jean-Luc Juvet, consultant et formateur incentive.

«Il est également intéressant que le prix et les conditions pour obtenir une consultation gratuite soient les mêmes dans tous les cantons, poursuit le spécialiste. Auparavant, certains cantons proposaient des subventions ; D’autres ne le font pas. L’harmonisation à l’échelle du pays est, à mon avis, une très bonne chose. « 

De nombreux arguments pour le changement

Le programme « chauffage renouvelable » s’appuie fortement sur le conseil incitatif. Ce dernier correspond à un rendez-vous avec un professionnel, chauffagiste ou énergéticien, qui permet aux personnes qui envisagent de changer de chauffage de s’informer, de faire les bons choix. « Les gens que je rencontre me disent souvent que ces problèmes d’énergies renouvelables sont des problèmes compliqués, souligne Jean-Luc Juvet.

Être bien informé est d’autant plus essentiel que l’actualité récente et la situation mondiale modifient constamment le marché de l’énergie. Par conséquent, les prix des combustibles fossiles montent en flèche. « La hausse des prix est clairement une incitation supplémentaire forte au changement », commente Jean-Luc Juvet. Au-delà du prix, la nouvelle législation cantonale interdit de plus en plus le simple remplacement des chaudières fioul et gaz. Enfin, autres paramètres favorables au changement : les craintes sur l’approvisionnement régulier en gaz ou en pétrole et la nécessité de préserver au maximum le climat. Tous ces points plaident en faveur de l’utilisation des énergies renouvelables, notamment pour le chauffage.

Icônes de la collection Schlumpf
Sur le même sujet :
Musée National de l’Automobile – Collection Schlumpf à Mulhouse.Une voiture classique peut-elle…

Les conditions pour bénéficier de la gratuité

Les conditions pour bénéficier de la gratuité

Le Parlement a décidé l’an dernier d’allouer des moyens supplémentaires au programme SuisseEnergie, et notamment de subventionner le conseil d’incitation, afin d’encourager l’utilisation des systèmes de chauffage à énergies renouvelables. Pour bénéficier de conseils incitatifs gratuits, et ainsi mieux appréhender les possibilités qui s’offrent à eux en matière de chauffage renouvelable, les propriétaires et copropriétaires doivent répondre à certains critères. Il est à noter que le type de bâtiment et d’installation à remplacer n’affecte pas l’obtention de la gratuité et que le conseil incentive est gratuit dans la limite du budget disponible de SuisseEnergie.

Les conditions pour l’obtenir sont :

Astuce de grand-mère : pourquoi mettre un sac plastique dans sa machine à laver ?
A voir aussi :
Si à première vue, cette technique peut sembler étrange, elle n’en est…

« Bien rappeler ce qu’est le conseil incitatif »

« Bien rappeler ce qu’est le conseil incitatif »

Dans le cadre du programme « chaleur renouvelable », des professionnels de l’énergie ont été formés pour pouvoir conseiller sur les incitations. Retour sur ce que ce service, désormais gratuit pour les propriétaires suisses, peut apporter avec Pierre-André Seppey, consultant incentive formateur et ingénieur chez Physeos. Depuis le début du mois d’avril, les frais de conseil en motivation sont à la charge de la Confédération.

Que pensez-vous de cette récente gratuité ?

Pierre-André Seppey Certains cantons, comme le Valais, finançaient déjà le conseil incitatif. Il est très intéressant pour les propriétaires d’obtenir gratuitement des conseils les plus neutres possibles pour prendre la bonne direction. Mais je voudrais vous rappeler que le conseil n’est pas exactement gratuit. Elle est financée par l’Office fédéral de l’énergie, ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

Même si vous n’avez pas encore beaucoup de recul, avez-vous déjà vu les demandes varier avec l’arrivée des conseils incitatifs gratuits ?

Disons que nous, consultants incitatifs, devons être attentifs aux demandes. Nous devons vous rappeler régulièrement ce qu’est un conseil incitatif. Au cours des dernières semaines, j’ai reçu des demandes très spécifiques, techniques et spécifiques concernant la phase de mise en œuvre et qui n’entraient pas dans le cadre du conseil en incitation. Les propriétaires doivent être bien informés sur le but de ce service dédié ou ils pourraient être déçus. Par exemple, l’Incentive Board n’abordera pas en détail les questions relatives à l’enveloppe thermique du bâtiment.

À Lire  Orages, grêle, pluie : comment obtenir une indemnisation pour les dommages causés à votre habitation ou votre voiture

Alors, comment résumer ce qu’est le conseil incitatif ?

Il s’agit d’un conseil de base, qui permet de savoir s’il est possible ou non de passer aux énergies renouvelables pour son chauffage et de connaître les différentes solutions disponibles. Par exemple, il n’est pas toujours possible de percer pour installer une sonde pour une pompe à chaleur géothermique ou pour trouver de la place pour un réservoir à granulés. Tous les types de radiateurs ne peuvent pas être installés partout.

Le conseil incitatif est finalement la première étape dans le processus d’installation de chauffage à énergie renouvelable…

C’est vrai! Les conseils d’incitation sont parfaits pour démarrer et s’informer. Il permet aux propriétaires de découvrir les systèmes d’énergies renouvelables existants adaptés à leur habitation. Du côté du consultant, c’est l’occasion d’expliquer le processus général et de parler de financement. Le praticien doit également aborder la question importante des subventions. Le conseil incitatif doit enfin apporter un éclairage et permettre aux propriétaires et copropriétaires de réfléchir à leur système de chauffage avant le changement. Trop souvent, les gens attendent le dernier moment. Le 6 janvier, plusieurs degrés sous zéro, ils se retrouvent à devoir changer le chauffage en urgence. Et, dans ces conditions, on se tourne rarement vers la meilleure solution. Au lieu de cela, nous préférons la solution la plus simple et la plus rapide, qui est le remplacement de l’existant. Un propriétaire averti peut donc aller plus loin dans sa démarche. A l’issue d’un conseil incitatif, il sera mieux armé pour choisir le chauffage qui lui convient, il aura les idées claires sur les possibilités techniques et facilitantes.

Est-il donc important, selon vous, monsieur Seppey, de prendre le temps de réfléchir?

Oui, il est essentiel de faire le bon choix et de ne pas le regretter. Pour une nouvelle chaudière par exemple, nous nous engageons sur 15 ou 20 ans. Les gens ne se rendent pas toujours compte que leurs choix actuels auront un impact sur les factures et le climat sur plusieurs décennies. Nous, consultants, devons mettre en avant les énergies renouvelables mais aussi aborder des problématiques telles que la hausse du prix du gaz, les problématiques de déperdition énergétique et de surconsommation.

La restructuration efficace d’une coopérative nyonnaise

Voge baisse le prix de sa moto néo-rétro A2
A voir aussi :
400 euros de remise immédiate sur la 500AC Le printemps de Voge…

La rénovation efficace d’une coopérative nyonnaise

La rénovation efficace d’une coopérative nyonnaise

Une coopérative nyonnaise composée de douze bâtiments fait l’objet d’une rénovation complète, y compris le chauffage. Il réduira les émissions de CO² de 90 %.

Le projet est vaste : douze immeubles composés de soixante-dix appartements à restaurer, sans déloger les locataires. C’est l’un des projets de l’entreprise Impact Living, spécialisée dans l’accompagnement de la transition énergétique et écologique.

Le chauffage n’a pas été le seul paramètre remplacé dans la coopérative Nyonnaise (VD). Les équipes se sont en effet intéressées à l’isolation, la production d’énergie, la mobilité et le confort. « Ce point est très important dans une restructuration globale », insiste Tobia Wyss, ingénieur EPF chez Impact Living et guide de transition. La toiture des bâtiments a été modifiée (nettoyée puis isolée), des panneaux solaires installés. Plus d’une centaine de parkings ont été aménagés pour la transition vers la mobilité électrique. Tout un réseau électrique a été conçu pour offrir une gestion optimisée. Une étude est actuellement en cours pour rendre le quartier totalement autonome en cas de black-out.

Quant au chauffage, qui était au gaz, certains bâtiments étaient équipés d’une pompe à chaleur air-eau. D’autres avec chauffage géothermique. « Nos choix ont été guidés, comme toujours, par les spécificités de chaque bâtiment, explique Tobia Wyss, les avantages offerts par chacune des solutions de chauffage varient selon les situations. Il est nécessaire d’évaluer les différentes options et de sélectionner la plus optimale. « 

Ce projet montre enfin la réelle faisabilité de la transition écologique, même pour les grands ensembles. « Cette rénovation a permis à 300 personnes de faire la transition énergétique, sans augmenter les loyers », conclut Tobia Wyss.

Financement : pensez long terme !

Le financement du changement d’un chauffage est un point crucial. Le Conseiller Incentives prend le temps de répondre à ces questions essentielles.

L’installation d’un nouvel appareil de chauffage coûte inévitablement cher. Il faut faire des calculs, demander des subventions. Mais la chose la plus importante à garder à l’esprit est sûrement que ces calculs doivent être envisagés sur le long terme. Comment venir ? Parce que les coûts élevés d’achat et d’installation peuvent être inquiétants. « On explique qu’il faut une vision à long terme, explique un consultant, il faut faire des calculs sur plusieurs années. Il est clair que continuer avec un système de chauffage existant sera moins cher sur le moment que d’adopter un système coûteux à installer. Ne prendre en compte que les coûts d’installation du nouveau chauffage est trompeur.

Au bout de quelques années, les bénéficiaires de systèmes de chauffage à énergie renouvelable voient leur facture énergétique diminuer. Et donc de renverser l’équilibre financier en faveur des énergies renouvelables. Les systèmes utilisant des combustibles fossiles sont également plus coûteux à entretenir et les coûts des matières premières augmentent. Il faut étudier à la fois les coûts d’investissement et les coûts d’exploitation.

Ainsi, en vingt ans d’activité, le chauffage aux énergies renouvelables, tout le monde en convient, est plus rentable. De plus, une propriété équipée d’un système moderne et respectueux de l’environnement acquiert immédiatement de la valeur. Changer de chauffage permet aussi de bénéficier de réductions d’impôts. Il doit donc être considéré comme un investissement.

Pour vous aider à financer ce changement positif pour la planète, il existe des solutions : les banques proposent des prêts attractifs pour financer l’investissement initial et de nombreux cantons et communes proposent des subventions (plus d’informations sur www.leprogrammebatiments.ch/fr).

Enfin, il est essentiel d’être bien informé. Pour préparer parfaitement le financement de votre projet.

Un calculateur à disposition pour ne rien oublier

Le site « chaleur renouvelable » dispose d’un calculateur. Cet outil vous aidera à estimer vos dépenses et facilitera vos estimations lors du calcul du financement de votre nouvelle solution de chauffage à énergie renouvelable et de l’estimation des économies de CO² attendues.

À Lire  Croissance du marché des produits d'entretien automobile, dernière analyse des tendances et prévisions 2022-2030 - Androidfun.fr

Plus généralement, il vous aidera, pourquoi pas lors de votre consultation incentive, à trouver la meilleure solution de chauffage pour votre logement. Le calculateur des frais de chauffage de SuisseEnergie fournit diverses informations telles que la quantité de CO² émise par votre chauffage. Il propose une première estimation des coûts en fonction du système de chauffage choisi mais aussi des économies qui pourraient être réalisées. Pour obtenir toutes ces données, quelques clics suffisent. En scannant le QR Code sur le côté, vous accédez directement au calculateur (www.chauffezrenouvelable.ch/calculateurdescouts) !

Pour plus d’informations sur les économies possibles, en termes de charges financières et d’émissions de CO², n’hésitez pas à consulter la page financement du site « Chauffer Renouvelable » à l’adresse www.chauffezrenouvelable.ch/financer-un-heater/

Pourquoi changer maintenant ?

Quels sont les avantages de passer au chauffage aux énergies renouvelables ? Le nouveau chauffage plus écologique pourrait-il vraiment changer la donne ?

« Les systèmes de chauffage renouvelables (chauffage urbain, pompes à chaleur, chauffage au bois, énergie solaire) présentent de nombreux avantages : ils respectent le climat et l’environnement, utilisent les énergies indigènes, font des économies et préservent ou valorisent les bâtiments », résume l’Office fédéral de l’énergie dans un communiqué de presse.

Ces arguments soutiennent en fait le changement. Son impact sur l’environnement est concret et réel. Ainsi, par exemple, en passant d’un système de chauffage au fioul à une pompe à chaleur, on économise la même quantité de CO₂ produit par un trajet de 1000 kilomètres tous les mois !

Quatre alternatives pour renoncer aux énergies fossiles

Il existe plusieurs solutions vertes. Le chauffage urbain est disponible dans un nombre toujours croissant de municipalités. Ce système peut utiliser différentes sources de chaleur (bois, nappe phréatique, incinération des déchets, traitement des eaux usées, etc.) et permet d’avoir tout un réseau de chaleur. Il émet peu de CO₂ et est très confortable pour les propriétaires. Les pompes à chaleur, en vogue, sont simples et économiques.

Bien qu’ils fonctionnent à l’électricité, ils génèrent trois à cinq fois plus d’énergie calorifique. Il est évidemment conseillé que l’électricité utilisée provienne de sources renouvelables, et pourquoi pas du toit, équipé de panneaux solaires, du même bâtiment.

Les énergies renouvelables complémentaires

Le chauffage au bois (granulés – granulés * -, bois déchiqueté ou bûches) est neutre en CO₂. L’utilisation du bois suisse permet à tout un secteur économique local de fonctionner. Un système de chauffage au bois peut être combiné de manière optimale avec un système solaire thermique pour l’eau chaude.

Enfin, l’énergie solaire fournit précisément une chaleur sans CO₂. Pour en profiter, des capteurs doivent être installés sur le toit.

Aussi économique qu’écologique ?

D’un point de vue financier, sur toute la durée de vie du système de chauffage (plus de vingt ans), une pompe à chaleur est moins chère qu’une chaudière au fioul. Idem pour l’utilisation du bois ou l’utilisation du chauffage à distance. Changer le chauffage, c’est donc bien et reste un excellent investissement à long terme.

En juin 2022, les fournisseurs d’électricité les mieux notés de Selectra sont : Mint Energie avec un score de 4,2/5. TotalEnergies avec une note de 3,6/5. ilek avec une note de 3,2/5.

Comment protéger l’énergie renouvelable ?

Énergies renouvelables.

  • Isolez votre maison.
  • Choisissez un système de chauffage efficace.
  • Faites bon usage de votre chauffage.
  • Économisez sur l’eau chaude.
  • Cuisiner avec moins d’énergie.
  • Choisissez des appareils économes en énergie.
  • Utilisez les appareils correctement.
  • Suivre la consommation cachée.

Comment lutter contre le gaspillage d’énergie ? Éteindre la lumière en quittant une pièce, ne pas monter le chauffage, débrancher tous les appareils en veille ou encore utiliser un interrupteur de veille sont autant d’actions qui réduiraient le gaspillage d’énergie au niveau du consommateur individuel (mais aussi sur chaque poste de travail.) .

Comment mieux utiliser les énergies renouvelables ?

Ils peuvent récupérer la chaleur des tanks à lait pour produire de l’eau chaude, installer des chauffe-eau solaires, des chaudières à bois, utiliser de petites éoliennes pour leur électricité, et produire de l’huile végétale pure en pressant du colza ou du tournesol, qu’ils peuvent ensuite utiliser comme biocarburant pour . .

Comment protéger les sources d’énergie ?

Une façon de réduire les émissions de gaz à effet de serre consiste à utiliser davantage d’énergies renouvelables, telles que l’énergie éolienne et solaire. Le vent et le soleil fournissent des quantités infinies d’énergie, contrairement aux combustibles fossiles dont les réserves finiront par s’épuiser.

Qu’est-ce que la protection énergétique ? La première protection électrique est appelée protection d’isolement : elle isole l’électricité grâce à une couche de matériaux dits isolants, qui surplombe les fils et câbles qui véhiculent la force électrique.

Quel est le rôle des énergies renouvelables dans la protection de l’environnement ?

Pas de fumée, pas de bruit, pas de nuisances, pas de création de déchets toxiques ou pas de rejet de gaz polluants comme le CO2, participez à l’élaboration des politiques de lutte contre l’effet de serre et de maîtrise énergétique et de conservation des ressources énergétiques traditionnelles.

Quels sont les bénéfices des énergies renouvelables sur l’environnement ? En résumé, ces énergies renouvelables permettent de réduire significativement les émissions de CO2. De plus, ils ne généreraient pas de déchets radioactifs dangereux et leurs ressources seraient infinies grâce au vent, à l’eau et au soleil.

Comment les énergies renouvelables peuvent préserver l’environnement ?

Par exemple, contrairement aux énergies fossiles, les énergies renouvelables émettent très peu de gaz à effet de serre : selon les données du GIEC, seuls 11 g de CO₂ sont émis pour produire 1 kWh d’électricité avec des éoliennes, soit près de 75 fois moins qu’avec le charbon, qui émet environ 820 g de CO ‚‚ !

Quel est l’impact de l’énergie renouvelable sur l’environnement ?

Rappelons que produire de l’électricité à partir d’un site renouvelable n’émet pas de gaz à effet de serre (GES). Par conséquent, plus il y a d’électricité injectée dans le réseau, plus l’empreinte moyenne de gaz à effet de serre d’un kWh est faible. Cette « économie » de GES permet de compenser les émissions liées au cycle de vie d’une centrale.

Quel est le rôle des énergies renouvelables ?

Les énergies renouvelables nous permettent de réduire nos émissions de gaz à effet de serre pour répondre à l’urgence climatique. La France s’est fixé pour objectif d’atteindre 40 % d’énergies renouvelables dans son mix énergétique (répartition des différentes sources d’énergie consommées) d’ici 2030, contre 20 % aujourd’hui.