« Chez moi, avec le Covid, les animaux ne font plus qu’un »

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Un chien bienvenu dans le lit conjugal, une poule qui régule les horaires de ses propriétaires, un python qui prend son repos dans le salon… Notre rapport aux animaux de compagnie a changé, avec une proximité qui en a renforcé les frontières.

C’était une longue journée. Il est tard. Minuit allait sonner. Stéphanie (testatrice de l’anonymat) vient de retrouver son pavillon dans le Haut Montreuil (Seine-Saint-Denis), après plusieurs tours de piste dus à la fermeture de l’autoroute A86. Yaourt éteint dans la pénombre du réfrigérateur, indice des dernières mauvaises nouvelles du monde relayées en direct par une chaîne d’information 24h/24, chasse aux caries et, bientôt, dodo ! Sur la pointe des pieds. Dans le noir. Car Etienne, son mari, dort depuis un certain temps. Elle porte une veste de pyjama, abaisse la couette, s’assied sur le bord du lit et se laisse aller sur l’oreiller. Bonne nuit Au moins rien. « Kai, kai, kai ! » de l’enfer. Nuage de cheveux. Avertissement général. Stéphanie vient de se coucher sur Perfect, le golden retriever de la famille. Cela devait arriver.

Pendant la captivité, l’animal – alors une fillette de quelques mois – a pris l’habitude de dormir dans la chambre de ses parents et l’a gardée malgré les efforts déployés depuis par le couple d’une cinquantaine d’années, ils s’arrogeaient la droit à une soirée raid sur le matelas en latex 100% naturel. Vers 17h, quand les enfants rentrent de l’école, il prend aussi un léger goûter et, en cas d’apéritif avant le dîner, il peut demander un bretzel sinon un cracker maison (parmesan). Le week-end, les restes du repas tribal partagé avec le chat Wilfrid, qui se marie sur la nappe pour consulter le menu du jour, se termine également. De qui est-ce la faute? A tous : parents, enfants et nounou. « Chez nous, le Covid-19 a permis de dépasser l’antispécificisme : les animaux ont pris le pouvoir », s’amuse Etienne, un peu inquiet cependant.

À Lire  Top 15 des plus belles races de chats aux yeux bleus

« Une question d’équilibre »

« Une question d’équilibre »

« En cette période d’isolement, le besoin archaïque de contact est réapparu », constate le psychiatre Ludovic Drillet. Le risque d’infection humaine étant élevé, nous avons eu recours à d’autres espèces plus rassurantes. Animal de compagnie est un mot qui prend tout son sens quand il y a tant d’inconnu. A l’ère de la virtualité, cette proximité a soulagé le stress. Une enquête d’opinion menée en juin 2021 par l’Institut Odoxa pour Purina, l’un des géants de l’alimentation pour chiens et chats, a révélé que pendant la pandémie, un Français sur dix a adopté un animal de l’entreprise. Quand 60 millions de consommateurs cloîtrés rencontrent 30 millions d’amis du fourrage, ça décroche. Résultat : Perfect s’est couché et Wilfrid s’est assis à table. Ils ne sont pas les seuls.

Il vous reste 69,52% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Parce qu’une autre personne (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment arrêter de voir ce message ?

En cliquant sur «  » et assurez-vous d’être la seule personne à regarder Le Monde avec ce compte.

Et si vous continuiez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté à ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter à votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais les utiliser à des moments différents.

À Lire  Portrait. Etienne Saglio, un magicien qui pacte avec les animaux

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de changer votre mot de passe.