Chine : des banques locales en danger, des criminels et un scandale financier majeur

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Un scandale de plusieurs dizaines de milliards de yuans a secoué le très important secteur des petites banques rurales en Chine. Les autorités ont donné des détails sur un « gang criminel » responsable de cette affaire qui a empêché plus de 100 000 Chinois d’accéder à leurs comptes pendant des mois.

Promesse : dès le vendredi 15 juillet, les autorités de la province du Henan, à 680 km au sud de Pékin, vont commencer à rembourser les clients de quatre banques au coeur de l’un des plus gros scandales financiers qu’il ait connu ces dernières années en Chine.

Une perspective qui est loin d’être assurée par les centaines de milliers de titulaires de comptes qui n’ont pas eu accès à leurs fonds depuis des mois, a indiqué le South China Morning Post mercredi 12 juillet. D’abord parce que ces remboursements ne concernent que les clients les plus modestes, dont les dépôts bancaires ne dépassent pas 50 000 yuans (7 414 euros). Le tour des autres dépositaires est reporté à un hypothétique « futur proche ».

Sommaire

L’application anti-Covid utilisée pour bloquer les manifestants

L’application anti-Covid utilisée pour bloquer les manifestants

Mais surtout, parce que dans le même temps, les autorités chinoises « agacent et intimident » les clients pour les dissuader de manifester. Lire aussi : Néo-banque : les bons réflexes pour éviter les arnaques. « J’ai reçu un appel de la police m’invitant à exprimer mes « préoccupations » de manière légale et à ne pas assister à des réunions qui pourraient être considérées comme révoltantes », a déclaré Wang, un client de l’une des banques, au South China Morning. Poste.

La police et des responsables locaux du Parti communiste chinois ont également rendu visite à d’autres clients pour les avertir que la manifestation pourrait leur coûter leur emploi, a rapporté l’agence de presse Reuters.

D’autres élus locaux sont allés jusqu’à utiliser l’application officielle anti-Covid à des fins peu sanitaires. Obligatoire pour tous les Chinois, il affiche un statut « vert » pour ceux qui ne sont pas malades et « rouge » pour les personnes infectées par le virus SARS-CoV-2 ou qui ont été en contact. Plusieurs clients de banques en difficulté ont découvert que leur statut était devenu – indépendamment de toute preuve – « rouge », restreignant considérablement leur capacité à se déplacer et les empêchant… de manifester.

« C’est ce détournement de l’application, très commentée sur les réseaux sociaux depuis plus d’un mois, qui a transformé cette affaire, initialement régionale, en scandale national », explique un ressortissant chinois qui, pour des raisons de sécurité, a préféré rester anonyme . Pékin avait décidé, fin juin, de limoger cinq responsables locaux soupçonnés d’être impliqués dans ce piratage d’applications anti-Covid.

L’affaire a également eu un écho international après un rassemblement dimanche 10 juillet qui a réuni plus de 1 000 clients de ces banques devant le siège de la filiale Bank of China à Zhengzhou, la capitale de la province du Henan.

Ce n’était pas la première fois ces derniers mois que des manifestants réclamaient de pouvoir retirer leur argent, mais la manifestation s’est soldée par de violents affrontements avec la police chez des civils qui s’étaient mêlés à la foule. Des vidéos des rencontres ont fait le tour du monde.

Lire aussi :
Le taureau est-il anticapitaliste ? Des questions se sont posées lundi en…

Une gigantesque fraude

Une gigantesque fraude

Il est donc urgent que les autorités, obsédées par le maintien à tout prix de l’ordre social, cherchent à sortir de ce scandale qui secoue l’aile la plus faible de la chaîne financière chinoise : les banques de pays ou de communes.

En avril dernier, les clients de quatre d’entre eux – Yuzhou Xinminsheng Rural Bank, Shangcai Huimin Rural Bank, Zhecheng Huanghuai Rural Bank et Guzhen Xinhuaihe Rural Bank – ont découvert qu’ils ne pouvaient plus retirer d’argent. « En fait, il y a deux banques supplémentaires dans la province voisine de l’Anhui qui sont également touchées, mais leur nombre de clients est beaucoup plus faible », a déclaré The Paper, un site d’information chinois indépendant.

Raison officielle invoquée à l’époque : une mise à niveau du réseau informatique interne empêcherait l’accès aux comptes depuis l’extérieur. Mais quatre mois plus tard, cette explication ne convainc plus personne.

D’autant que les autorités bancaires chinoises ont annoncé mi-mai avoir ouvert une enquête sur plusieurs actionnaires du groupe supervisant les banques. A l’angoisse des clients privés d’accéder à leur épargne s’est alors ajoutée une incroyable affaire pénale.

Après deux mois d’enquête, la police chinoise n’a « pas été en mesure de confirmer qu’un gang criminel, dirigé par le suspect Lu Yi, aurait pu utiliser le groupe Henan Xincaifu depuis 2011 pour contrôler les banques en question et influencer et manipuler le personnel de la magistrature [par « . devenir riche] « .

Les accusations portées contre Lu Yi, actuellement en fuite, suggèrent une fraude massive préparée de longue date et planifiée dans les moindres détails, détaille Ycai Global, un média économique chinois. On raconte que le suspect a obtenu en 2004 les droits d’exploitation des péages d’une autoroute dans la région du Henan. Peu de temps après, il a utilisé la perspective de bénéfices juteux de ces prêts pour convaincre une banque de lui accorder un gros prêt. Yi utiliserait ensuite ces fonds pour créer un vaste réseau de sociétés écrans qui sont intervenues dans plusieurs institutions financières, dont le groupe Henan Xincaifu, la holding qui supervise les banques locales actuellement au cœur du scandale.

Il a alors cherché à recruter de plus en plus de clients pour ces quatre banques en promettant des taux d’intérêt bien plus élevés que ceux pratiqués par les institutions financières du même type. « C’est ainsi que ces banques ont pu avoir des clients dans toute la Chine et pas seulement dans les communautés locales comme c’est la norme pour ces banques de pays », a déclaré Xin Sun, spécialiste de l’économie chinoise au King’s College de Londres. .

À Lire  La Banque africaine de développement clôture les 57e Assemblées annuelles

Au total, plus de cent mille Chinois du pays ont des comptes dans ces banques, alors que ces institutions financières ultra-locales n’ont généralement que quelques milliers de clients tout au plus.

Yi et ses complices détourneraient alors une partie des fonds pour financer leurs investissements. Jusqu’à ce qu’il pousse ces banques au bord de la faillite. Personne ne connaît vraiment l’ampleur de ce désastre financier. Plusieurs médias ont présenté le chiffre de 39 milliards de yuans (5,75 milliards d’euros) déposés sur les comptes bloqués de ces banques. Mais le site The Paper, qui a pu analyser une partie des comptes, estime les sommes en jeu « à 20 milliards de yuans (2,95 milliards d’euros) au maximum ».

Ceci pourrez vous intéresser :
Publicité, votre contenu suit ci-dessousLa Maison Blanche a présenté une série de…

Des banques essentielles pour « revitaliser » les campagnes chinoises

Des banques essentielles pour "revitaliser" les campagnes chinoises

Les autorités ont annoncé lundi 11 juillet qu’elles avaient arrêté certains des suspects et qu’elles manquaient d’argent pour renforcer les dossiers. « Le but est clairement de faire de cette histoire un cas isolé lié à une affaire purement criminelle, tout en étant symptomatique de problèmes plus vastes », a déclaré Xin Sun.

Ce scandale illustre, en effet, la fragilité du réseau des banques locales, qui sont pourtant des outils importants de la politique économique de Xi Jinping. « Ils sont un peu plus de 1 600 à travers le pays qui servent officiellement de relais au gouvernement central pour atteindre les objectifs de revitalisation de la campagne chinoise », explique Xin Sun.

Le milieu rural est, en effet, l’un des grands perdants du « miracle » économique chinois et Xi Jinping a annoncé, en 2021, vouloir tout mettre en œuvre pour réduire la distance entre la campagne et les villes.

Ces caisses rurales ont donc été investies d’une mission très politique sans nécessairement avoir les moyens de la mener à bien. « Ce sont des institutions dont les règles de bonne gouvernance sont souvent faibles, ce qui signifie qu’elles servent généralement les intérêts des actionnaires et sont soumises à l’influence du pouvoir politique local », explique Xin Sun.

Pour cet économiste, il ne fait guère de doute que d’autres banques locales sont impliquées dans des affaires de détournement des fonds de leurs clients. Mais peut-être pas dans les mêmes proportions que les banques du Henan.

Alors que la situation économique était au beau fixe, ces manipulations pouvaient passer inaperçues. L’argent qui rentrait lui permettait de cacher les plaisanteries d’actionnaires peu scrupuleux.

« Le ralentissement économique et la crise du secteur immobilier ont accéléré les problèmes », a déclaré Xin Sun. La bonne santé financière de leurs banques dépend, en effet, beaucoup des prêts accordés pour des projets immobiliers et de leur remboursement. Et avec une économie de plus en plus lente, les défauts de paiement se multiplient.

Les banques s’effondrent alors sous le poids croissant des créances douteuses et si, en plus, elles sont entre les mains d’actionnaires comme dans le Henan, elles peuvent se redresser rapidement les caisses vides. Même pour les simples clients qui pensent avoir économisé leur argent.

La Chine en République populaire de Chine Zhongguo chinoise – LAROUSSE.

Lire aussi :
Le Réside Études | Publié le 21/11/2022 à 17:30 | Mis à…

Comment décrire la Chine ?

Comment décrire la Chine ?

Géographie. Située en Asie du Sud-Est le long de l’océan Pacifique, la Chine est le troisième plus grand pays du monde après la Russie et le Canada. Sa superficie est de 9,60 millions de km2 et son littoral de 18 000 km.

Comment qualifier la Chine ? Surnoms donnés à la Chine

  • Royaume du millieu.
  • Céleste Empire ou Céleste Empire.
  • Milliard Empire.
  • Le dragon.

Quelle est la culture de la Chine ?

La culture chinoise, qui remonte à des milliers d’années, est considérée comme l’une des plus anciennes au monde. 9% des groupes ethniques sont en Chine. Il y a jusqu’à 56 groupes ethniques reconnus dans cette culture elle-même. Le peuple Han est le plus présent et de nombreux autres peuples s’identifient à lui.

Quel est le mode de vie des Chinois ?

Son mode de vie se caractérise par son aspiration à la sérénité, à la recherche du charme de la nature, de l’harmonie, de la simplicité et de la douceur. Les Chinois accordent une attention particulière aux fêtes traditionnelles qui sont en fait des périodes de détente entre deux périodes de travail.

Quelle est la culture de Chine ?

Bouddhisme, taoïsme et confucianisme La religion fait partie intégrante du pays. Mais il ne s’agit pas de religion au sens où on l’entend en Occident. En Chine, philosophies, modes de vie et croyances se rejoignent. Trois doctrines dominent le pays : le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme.

Quelles sont les caractéristiques de la Chine ?

Géographie de la Chine
travers de porc14 500 kilomètres
Les frontièresTotal 22 143 km : Mongolie 4 673 km, Russie 3 645 km, Inde 3 380 km, Myanmar 2 185 km, Kazakhstan 1 533 km, Corée du Nord 1 416 km, Vietnam 1 281 km, Népal 1 236 km, Kirghizistan 85 247 km, Pakistan 85 247 km. 423 km, Tadjikistan 414 km, Afghanistan 76 km

Quel est le type de pays de la Chine ?

La Constitution de la République populaire de Chine la définit comme « un État socialiste de dictature démocratique populaire, dirigé par la classe ouvrière et basé sur l’alliance des ouvriers et des paysans ».

Pourquoi la Chine est connue ?

Des palais antiques à la Grande Muraille, en passant par les bastions des cités antiques, l’armée ensevelie, les canaux, les pagodes, les temples et bouddhas géants, jusqu’aux trésors antiques colossaux et impressionnants, tous ces sites prestigieux détrônent en Chine, par leur nombre et leur taille, tous ceux de…

Pourquoi la Chine est connue ?

Des palais antiques à la Grande Muraille, en passant par les bastions des cités antiques, l’armée ensevelie, les canaux, les pagodes, les temples et bouddhas géants, jusqu’aux trésors antiques colossaux et impressionnants, tous ces sites prestigieux détrônent en Chine, par leur nombre et leur taille, tous ceux de…

Pourquoi on aime la Chine ?

La Chine est l’un des pays les plus sûrs au monde. Bien que les vols ne soient pas marginaux et soient parfois ressentis comme un établissement partisan sanguinaire, un étranger qui se comporte de manière responsable est rarement inquiété. 8- Bons prix et négociables.

Quelle est la mentalité des Chinois ?

Un Chinois se sent donc gêné de refuser quelque chose directement, pour ne pas faire perdre la face à son interlocuteur ou briser l’ambiance « harmonieuse », même si c’est simplement apparent. Je préfère dire « je ne suis pas sûr » ou « je vais y réfléchir » plutôt que « non ».

Voir l’article :
PDG. JP Morgan, pourtant l’une des banques les plus investies au monde…

Qui domine la Chine ?

Qui domine la Chine ?
Forme d’ÉtatRépublique d’État communiste à parti unique
Secrétaire général du PCCXi Jinping
PrésidentXi Jinping
Vice présidentWang Qishan
Premier ministreLi Keqiang

Qui a envahi la Chine ? Guerre contre le Japon (1937-1945) Articles détaillés : Guerre sino-japonaise (1937-1945) et Guerre du Pacifique. En 1937, le Japon envahit le reste de la Chine, provoquant un nouveau conflit particulièrement sanglant qui, à partir de 1941, fait partie du théâtre asiatique de la Seconde Guerre mondiale.

À Lire  Bill Gates dit que le NFT et les crypto-monnaies sont "basés sur la théorie du plus grand fou"

Qui avait colonisé la Chine ?

La Chine n’a pas vraiment été colonisée par l’agression des puissances occidentales, même si elle a été dominante, militaire, économique et politique, et a perdu une partie de son territoire entre le XVIe et le XXe siècle. On ne peut pas parler de semi-colonisation ou de colonisation de la Chine.

Quel est le pays qui à coloniser la Chine ?

Au début du XVIe siècle, c’est le Portugal qui fut la première puissance à atteindre une portée mondiale. La flotte navale portugaise contrôle la route le long des côtes africaines et indiennes, et plusieurs comptoirs commerciaux sont installés (Goa en Inde, Malacca en Malaisie, Nagasaki au Japon).

Est-ce que la France a colonisé la Chine ?

Elle fut effectivement lancée par Napoléon III sous le Second Empire et systématisée par Jules Ferry sous la Troisième République. Les premières tentatives d’occupation ont eu lieu dans le delta du Mékong. La France depuis 1860 s’était engagée dans une politique active de colonisation en Extrême-Orient.

Qui dirige vraiment la Chine ?

Xi Jinping (chinois : ä¹ è¿‘å¹³ ; pinyin : Xí Jìnpíng / É • Ç tÉ • înpÊ ° Ç Å ‹/) est un homme d’État chinois né le 15 juin 1953 à Pékin. Il est l’actuel président de la République populaire de Chine.

Qui contrôle la Chine ?

Le préambule de la constitution précise le rôle clé du Parti communiste chinois (PCC) et continue de citer officiellement le marxisme-léninisme comme idéologie de référence de l’État. La Chine est contrôlée par le PCC.

Qui a apporté le communisme en Chine ?

Historique. Le parti était dirigé de facto par Mao Zedong depuis 1935, et officiellement par son VII Congrès le 23 avril 1945. La structure du parti fut partiellement détruite pendant la Révolution Culturelle et remplacée par l’Armée de Libération Populaire.

Quelle est la religion la plus pratiquée en Chine ?

La religion. En Chine, de nombreuses religions sont pratiquées et rassemblent plus de 100 millions d’adeptes. Bouddhisme, taoïsme, islam, catholicisme, protestantisme, chamanisme, religion orthodoxe, religion Dongba, etc. Le bouddhisme, le taoïsme et l’islam sont les plus répandus.

Quel Dieu pour les Chinois ?

Contrairement à la mythologie chinoise ancienne, il n’y a pas de dieu créateur dans la religion d’aujourd’hui. Les personnages des mythes antiques ne sont plus que des figures légendaires lointaines, rarement ceux qui ont encore des temples (Shennong, Xiwangmu, parfois Nuwa).

Quelle est la religion des Asiatiques ?

Religions asiatiques : hindouisme, bouddhisme, taoïsme.

Pourquoi la Chine domine le monde ?

Les atouts de la Chine sont vraiment nombreux : son économie connaît chaque année l’un des taux de croissance les plus forts au monde. C’est aussi le pays le plus peuplé de la planète (avec plus de 1,3 milliard d’habitants) et le troisième en superficie.

Pourquoi la Chine est-elle l’usine du monde ? L’usine du monde doit sa politique à favoriser les investissements des entreprises étrangères sur son territoire. D’environ 41 milliards de dollars en 2000, les flux d’investissements directs étrangers (IDE) devraient croître régulièrement pour atteindre près de 150 milliards de dollars d’ici 2020.

Quelle est la place de la Chine dans l’économie mondiale ?

La Chine est maintenant, par grain, le plus grand exportateur de marchandises au monde. En valeur, cela représente 2 600 milliards de dollars pour l’Empire du Milieu, contre 1 400 milliards de dollars pour les États-Unis.

Qui est la plus grande puissance économique mondiale ?

1/I États-Unis – 17,419 milliards de dollars.

Quel est la place de la Chine dans le monde ?

La Chine est actuellement la deuxième plus grande économie du monde. Selon la Banque mondiale, la Chine pourrait devenir la première puissance économique mondiale devant les États-Unis entre 2020 et 2030.

Pourquoi la Chine est la première puissance mondiale ?

La puissance économique croissante de la Chine se reflète également dans son rôle de plus en plus important sur le marché mondial des matières premières. Pour le fer et l’acier, selon l’OMC, la Chine est désormais le premier exportateur mondial avec 13 % du marché, loin devant les États-Unis à 4 %.

Quelle est la première puissance économique mondiale en 2021 ?

En première position du classement des pays les plus riches du monde, on retrouve, sans surprise, les États-Unis, dont le PIB est de 24 796 milliards de dollars. Il est supérieur à 5,20% par rapport à 2021. En deuxième position se trouve la Chine avec un PIB de 18,460 milliards de dollars.

Pourquoi la Chine monte en puissance ?

La Chine prend de plus en plus sa place sur la scène économique mondiale. Depuis 2003, ses besoins d’importation de matières premières et d’énergie ont contribué à accroître la demande mondiale, à déstabiliser les marchés et à augmenter les prix.

Quelle est la religion dominante au Japon ?

Le shintoïsme est la religion traditionnelle du Japon (polythéisme et sacralisation de la nature). Il imprègne une grande partie de la sensibilité japonaise ; la figure de l’empereur lui est attachée. Le bouddhisme est venu au VIe siècle via la Chine et s’adapte aux réalités locales.

Quelle est la première religion au Japon ? La principale religion du Japon est le shintoïsme. Lisez cette histoire et apprenez-en plus sur cette ancienne religion japonaise.

Quel dieu au Japon ?

État shinto, militariste L’empereur du Japon, descendant de la déesse Amaterasu et aujourd’hui chef de l’État et commandant suprême de la marine et de l’armée, était l’objet d’un véritable culte. Ce culte a pris une importance suprême lors de l’expansion du Japon à l’époque Showa.

Quel est le dieu des Japonais ?

Un kami (ç ¥ ž) est une divinité ou un esprit vénéré dans la religion shintoïste. Son équivalent chinois est shen. Les kami sont pour la plupart des éléments de la nature, des animaux ou des forces créatrices de l’univers, mais ils peuvent aussi être des esprits de personnes décédées.

Qui est le dieu Japonais le plus puissant ?

Le dieu du dragon Ryujin Ce dieu japonais fait partie à la fois des cultes shinto et bouddhique, lui aussi très présent dans le pays. De tous les dragons, Ryujin est sans aucun doute le plus puissant.

Qui ne reconnaît pas Taïwan ?

La République de Chine reconnaît tous les États membres de l’ONU, à l’exception de la République populaire de Chine, dont elle considère le territoire comme le sien, et de la Corée du Nord, dans la mesure où elle reconnaît la République de Corée en tant que représentant de la Corée.

Pourquoi Chine Taipei ? La République populaire de Chine et Taïwan s’accordent sur l’utilisation du nom anglais Chinese Taipei, en français Chinese Taipei. Cet accord est certainement dû à l’ambiguïté du terme chinois qui peut correspondre à l’état et à la culture.

Quel est l’ancien nom de Taïwan ?

En Europe, elle fut d’abord remarquée par les marins portugais qui lui donnèrent le nom de Formosa (formosa, « belle ») d’où elle fut connue en Occident jusqu’au XXe siècle.

Quel est l’autre nom de Taïwan ?

Celle-ci sera longtemps connue en français sous le nom de Formosa et Formosa dans la plupart des autres langues européennes (ceci durant toute la période avant les années 1960), puisque les marins portugais l’appelaient Ilha Formosa, la « belle île ». .

Pourquoi la Chine revendique Taïwan ?

Revendications territoriales La République populaire de Chine prétend être le seul gouvernement légitime de Chine et revendique tous les territoires administrés par Taïwan comme faisant partie de son territoire.

Qui revendique Taïwan ?

La République de Chine et la République populaire de Chine revendiquent chacune une pleine et légitime souveraineté sur l’ensemble du territoire de la Chine (Chine continentale et île de Taïwan).

Est-ce que Taïwan est un État ?

Qui soutient Taïwan ?

Les alliés traditionnels et stables de Taïwan sont les États-Unis, le Canada, le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.