Choisir une veste de kayak – Canoe Kayak Mag

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Que l’on soit plutôt randonnée, mer, rivière ou compétition, le choix de la veste kayak revient toujours lorsque la météo se fait capricieuse. Dans ce guide, nous explorons les éléments essentiels à prendre en compte lors du choix d’une veste, que ce soit pour la protection contre le vent ou l’eau, une utilisation occasionnelle ou une croisière toute l’année.

Les caractéristiques d’une veste de kayak

Manches courtes ou longues?

Les manches longues classiques sont les plus courantes sur le marché. Ils couvrent tout le bras et offrent une bonne protection contre les éléments. En variant les couches thermiques, vous pouvez facilement adapter la tenue aux conditions printanières ou hivernales. Lire aussi : Trois exercices de musculation faciles pour travailler les couvertures. C’est la solution idéale pour naviguer toute l’année.

A l’inverse, les manches courtes s’arrêtent au niveau des biceps. Outre la bonne mobilité des épaules, c’est une solution plus aérée que les manches longues, et donc plus adaptée aux conditions « chaudes ». On trouve généralement des vestes à manches courtes pour la compétition, l’entraînement, le fitness ou les conditions estivales. Pour des conditions plus fraîches, certaines marques proposent des manches longues amovibles en néoprène.

Manchons et col

Les manches et le col sont les éléments qui scellent les poignets et le cou. Ces éléments sont plus ou moins sophistiqués selon la protection qu’ils offrent.

Joint simple – élastique

La solution la plus basique est d’avoir des élastiques resserrés sur le tissu. Présente sur les vestes d’entrée de gamme, cette solution protège des éclaboussures. C’est tout.

Joint simple – néoprène

Le joint en néoprène fournit une étanchéité de base et peu coûteuse. Avec une étanchéité assez longue et bien ajustée (grâce à l’élasticité naturelle du néoprène ou du velcro), le manchon/collier protège des projections d’eau. En revanche, s’il est réglé court/lâche, il ne le protégera que des éclaboussures.

Joint double – néoprène

Avec deux joints en néoprène qui se chevauchent, la veste devient pratiquement imperméable. Vous pouvez vous immerger occasionnellement sans prendre d’eau. C’est la solution idéale pour ceux qui veulent rester « au sec » sans les inconvénients du latex (difficile à porter, allergie possible, entretien, prix).

Joint double – latex

C’est aujourd’hui le moyen le plus efficace d’assurer l’étanchéité du col et des poignets. Le joint intérieur en latex s’adapte au corps et assure l’imperméabilité, tandis que la doublure extérieure le protège des agressions extérieures (frottements, UV, jets d’eau puissants)

Le type de tissu qui constitue la veste kayak

Elément principal d’une veste, le textile peut être de nature différente qui définira la performance de base du produit fini. Deux grandes familles de textiles peuvent être définies pour les vestes : les tissus enduits et les tissus laminés.

Tissu enduit

Ici, le tissu est enduit (comme un vernis) d’une couche imperméable sur une face (simple enduction) ou sur les deux faces (double enduction). C’est une solution de base pour se protéger du vent, de la pluie et des vagues. Cependant, son défaut majeur est son manque de respiration. Résultat : vous êtes protégé de l’extérieur, mais vous transpirez rapidement. C’est la réponse trouvée sur la plupart des vestes d’entrée de gamme.

Tissu laminé

Là, une membrane est « collée » au tissu de base, à l’intérieur. Cette membrane est imperméable et respirante : elle protège de l’eau, tout en laissant passer la vapeur issue de la transpiration. Il existe différents niveaux d’imperméabilité (mesurée en millimètres, plus elle est grande, plus elle est imperméable) et différents niveaux de respirabilité (en g/m²/24h, plus elle est grande, plus elle est respirante).

Dans les déclinaisons du tissu laminé pour les sports nautiques, on retrouve des tissus 2,5 couches (tissu + membrane + vernis de protection interne) assez légers et souples ; ainsi que des tissus 3 couches (tissu + membrane + tricot de protection intérieur), plus résistants, mais généralement moins souples et plus lourds. On retrouve également l’appellation « 4 couches », qui est exactement la même que « 3 couches » mais avec une membrane bi-composant.

Polyester ou nylon ?

En général, le tissu de base qui compose une veste est le polyester, qui offre un très bon rapport poids/résistance/prix. Le nylon (polyamide) est plus solide, plus durable, mais plus cher. On le retrouve naturellement sur des vestes plus haut de gamme, mais aussi sur certains matériels intensifs (guides, collectivités).

Lire aussi :
Fly For You propose des vols en hélicoptère pour redécouvrir votre région…

Les fonctionnalités d’une veste de kayak

Double cheminée

Le double entonnoir est le rabat qui passe sur la jupe pour sceller la taille. C’est un point important à vérifier si vous utilisez une jupe ou un pantalon imperméable.

Capuche

Pour protéger la tête de la pluie et du vent, la cagoule est la plus courante. Fixe ou amovible, on le retrouve sur les vestes type randonnée et mer. Il est à proscrire pour une utilisation en rivière en raison des risques d’arrachement dans les branches notamment.

Poches

Les poches ne sont pas la chose la plus importante sur une veste de kayak. En effet, on les retrouve souvent sous le gilet, ce qui pose quelques soucis (confort, accessibilité). On favoriserait donc le port du petit matériel dans le gilet. Cependant, si vous souhaitez une veste avec des poches, préférez les poches sur le haut du torse et sur les bras. Enfin, espérer garder quelque chose au sec dans une poche de veste est une illusion. Les zips « waterproof » ne sont pas étanches et les poches elles-mêmes ont des trous de purge pour éviter de rester pleines d’eau après immersion.

Le type de coupe

Une veste, comme tous les assemblages de tissus, est essentiellement cousue à plat. C’est pratique à fabriquer, pas cher, mais le résultat final est assez « rigide », ça ne s’adapte pas forcément bien au volume et à la posture du corps. Pour améliorer le confort, les fabricants de vestes choisissent donc des coupes dites « articulées ». La veste de kayak est ensuite préformée pour s’adapter au mieux à la posture du pagayeur.

Voir l’article :
Sneakers – Jordan Brand a officialisé une collaboration avec la marque californienne…

Quelle veste de kayak pour quel usage ?

Articles Connexes

Test Gilets de sauvetage

Lire aussi :
C’est ainsi que l’application Xiaomi Mi Fit a changé son nom en…

À Lire  Une Apple Watch à petit prix vous tente ? C'est disponible sur Rakuten !