Choisissez votre assurance professionnelle

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La protection de votre entreprise ne semble pas être la principale préoccupation des propriétaires d’entreprise. Cependant, exercer une activité professionnelle sans avoir un contrat d’assurance spécifique pourrait avoir des conséquences négatives pour votre entreprise.

Les conseils pour bien choisir

Les conseils pour bien choisir

Vous pouvez souscrire un contrat en vous adressant directement à un assureur professionnel, un intermédiaire d’assurance, un mandataire ou un courtier, ou enfin en choisissant une assurance professionnelle en ligne. Dans tous les cas, il est conseillé de suivre quelques conseils avant de s’engager dans la démarche de signature d’un contrat d’assurance. Votre choix doit tenir compte de la nature de votre activité, des risques encourus et de leurs conséquences financières, ainsi que de la proximité et de l’attention de vos interlocuteurs sur le terrain. C’est pourquoi il est indispensable de comparer les offres, de demander des devis et de négocier ! Pour une plus grande confiance quant à la couverture qui vous convient, envisagez de demander un audit personnalisé pour votre entreprise. Certaines professions ont une façon particulière de travailler, ce qui entraîne un surcroît de travail à certains moments. Ceci pourrez vous intéresser : Taille du marché de l’assurance moto, analyse du taux de croissance, prévisions jusqu’en 2022-2030 | Bank of Malayan Berhad (Maybank) Malaysia, Alinma Bank of Saudi Arabia, Bank of Melli Iran – Androidfun.fr. Votre contrat ne sera donc pas le même si vous êtes un fleuriste de quartier, qui réalise un gros chiffre d’affaires le jour de la fête des mères et doit donc disposer d’un stock plus important, que si vous travaillez comme fabricant de jouets, ce qui augmente le stock tout au long de l’année pour vendre est complètement en décembre, avant les vacances. Les assureurs se chargent de prendre en compte ces particularités et de les intégrer dans votre contrat. N’oubliez pas de vous renseigner sur les modalités de mise à jour de votre contrat, car vous devrez informer votre assureur de tous changements affectant votre activité ou votre vie privée, qu’il s’agisse d’acquisition de nouveaux actifs professionnels, d’agrandissement de locaux, de changement de stock au-delà des limites du contrat ou du changement de votre régime matrimonial. C’est un point important, car vous risquez de ne pas être couvert par votre contrat si vous n’avez pas pris le temps de le mettre à jour.

Casques de moto : les nouvelles réglementations laissent les motocyclistes déchirés entre un désir de sécurité et une peur des casques
A voir aussi :
Motards, vous devez rapidement mettre à niveau votre équipement. Le nouveau règlement…

Les différents types d’assurance

Les différents types d’assurance

Avant de regarder toutes les polices d’assurances professionnelles existantes sur le marché, il est important de s’appuyer sur le type de risques qu’elles couvrent pour bien les distinguer et faire un choix éclairé pour votre activité professionnelle. . Il existe quatre principaux types d’assurance.

Assurance « outils de travail ».

Vous devrez assurer à la fois vos locaux et tous vos outils de travail. Traditionnellement, les risques couverts dans ce cadre restent toujours les mêmes. Les contrats couvrent les dommages incendie, tempête, dégâts des eaux, vol, bris de glace, bris de matériel informatique. N’oubliez pas de vous assurer que votre entreprise sera fermée en cas de sinistre majeur. L’assurance perte d’exploitation indemnise les conséquences du sinistre sur l’activité de l’entrepreneur. Dans ce cas, l’assureur prend en charge les charges fixes (impôts, loyers, salaires, etc.), ce qui remet l’entreprise dans la situation financière dans laquelle elle se serait trouvée si le sinistre n’avait pas eu lieu.

Assurance responsabilité civile

La société peut être tenue responsable des dommages corporels, matériels ou immatériels causés aux tiers dans le cadre de son activité. Dans ce cas, c’est l’assurance responsabilité civile (RC) qui est engagée. Il existe trois types d’assurance responsabilité civile : RCE (Responsabilité Civile Exploitation), RC Pro (Responsabilité Civile Professionnelle) et Responsabilité Civile « après livraison ou après travaux », qui couvrent toutes des domaines différents. Si vous êtes consultant en management, vous faites face à des risques intangibles liés aux conseils prodigués à vos clients. Alors engagez votre RC Pro en cas de dommage. RC Exploitation intervient dans le cas où un incendie se déclare chez un client et que son matériel est endommagé. Si vous êtes mécanicien et que vous livrez au consommateur une pièce détachée défectueuse qui a des conséquences sur sa sécurité, vous vous engagez « après livraison ou après travaux ».

Si vous possédez des véhicules professionnels, vous devrez également penser à les assurer en plus des marchandises que vous transportez. Selon le nombre de véhicules, sachez qu’il peut être intéressant de conclure un contrat de flotte plutôt qu’un contrat de véhicule unique, car cela vous donnera plus de souplesse dans la gestion du contrat et vous permettra, entre autres, d’échapper aux système de bonus Malus. Sachez que la loi rend obligatoire la couverture de la responsabilité civile pour tout véhicule terrestre à moteur destiné au transport de marchandises ou de personnes. En cas d’accident, cette garantie permet d’indemniser les dommages causés aux tiers par le conducteur ou l’un de ses passagers, tels que la blessure ou le décès d’un piéton, d’un passager, les dommages causés à d’autres voitures, sur deux roues. ..

Pensez également à souscrire une assurance personnelle lors de la création d’entreprise. Premièrement, vous assurez vos salariés en matière de prévoyance, de santé et de prévoyance collective. A noter tout d’abord que l’assurance complémentaire santé, qui vient compléter la couverture de la Sécurité Sociale, devient obligatoire pour tous à partir du 1er janvier 2016. Pensez à vous assurer en tant que chef d’entreprise, notamment via l’assurance « homme clé », qui intervient au cas où le gérant ne serait plus en mesure d’exercer ses fonctions.

Démission : licenciement, indemnités, chômage
A voir aussi :
Lorsque vous démissionnez, vous n’avez pas de droit de rétractation tant que…

Des tarifs variés

Des tarifs variés

Il est rare de trouver les tarifs de votre assurance dans les brochures ou sur leurs sites internet, car cela varie beaucoup d’une compagnie à l’autre. Son montant dépend de nombreux critères tels que le chiffre d’affaires réalisé ou prévisionnel de l’entreprise, la taille et le statut, le secteur d’activité et les risques auxquels elle est exposée. En matière d’assurance liée au vol par exemple, un coiffeur sera exposé à un risque plutôt faible, tandis qu’un opticien devra souscrire davantage d’assurances, car le risque d’effraction est plus important dans son activité.

Décision - Recours n° 20-16.237
Voir l’article :
COUR DE PROCÉDURE ______________________Audience publique du 10 mars 2022MINISTRE FRANÇAISAU NOM DU…

En savoir plus

En savoir plus

Si vous avez des questions, veuillez contacter un agent général Aviva près de chez vous : www.aviva.fr

Assurance habitation ou santé : le bon plan pour les achats groupés
Lire aussi :
Les contrats d’achats groupés, négociés par des associations ou des communes, se…

À Lire  FGAO : un nouveau président