Cigarettes « puff » : les autorités sanitaires s’inquiètent de leur diffusion chez les adolescents

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le ministère des Solidarités et de la Santé s’inquiète de la vente illégale et de la promotion de « puff » aux jeunes Français et rappelle à l’ordre les acteurs du secteur.

Emballages colorés 

Les bouffées contiennent principalement de la nicotine et sont des produits à vapeur jetables, ce qui les distingue des cigarettes électroniques rechargeables couramment commercialisées. Voir l’article : Les cigarettes électroniques sont-elles vraiment plus dangereuses que les cigarettes ?.

Les pouvoirs publics ont été alertés sur la distribution de produits « Puff » aux plus jeunes, particulièrement attractifs avec des packagings colorés et des saveurs fruitées ou sucrées. Leur consommation par un petit public croît également sous l’influence des pratiques publicitaires et commerciales via les réseaux sociaux.

« Il convient donc de rappeler le cadre légal et réglementaire actuel », écrit le ministère des Solidarités et de la Santé dans un communiqué. Tout d’abord, en tant que produits de la vape, les dispositifs de type « puff » doivent respecter les obligations réglementaires suivantes : déclarer les produits aux autorités compétentes avant leur mise sur le marché ; taux de nicotine inférieur à 20 mg/ml ; Étiquetage ; Interdiction de la publicité et de la promotion des ventes directes ou indirectes.

Ceci pourrez vous intéresser :
We want you : bien recruter des collaborateurs  Avec le Dr Philippe…

Vente interdite aux mineurs

Vente interdite aux mineurs

« Si certains fabricants nationaux et étrangers se sont conformés à l’obligation de déclaration de leurs produits destinés au marché français, d’autres produits non déclarés auprès des autorités françaises sont également accessibles au public, notamment via Internet, et pour certains sur prix de la nicotine, qui peuvent dépasser le montant autorisé pour ce type de produit », dénoncent les autorités sanitaires.

À Lire  Cigarettes électroniques : la vape s'attaque aussi à l'intestin

« De plus, comme tout produit de la vape, la vente de ces produits aux mineurs est interdite », conclut le ministère d’Olivier Véran.

Lire aussi :
En pleine crise de l’urgence et à quelques jours des élections législatives,…