CM (j-4) : Amadou Onana : « Je considère être comparé à Marouane Fellaini comme un compliment »

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Ces derniers mois, Amadou Onana a gravi les échelons quatre par quatre, au point de se retrouver en sélection belge pour la Coupe du monde. Le milieu de terrain d’Everton pourrait jouer un rôle important au Qatar.

Amadou Onana n’a certes pas encore l’aura d’un Kevin De Bruyne ou d’un Axel Witsel, mais le grand public commence à le connaître, à mieux le comprendre. Le milieu de terrain a pris une nouvelle dimension ces derniers mois. Transféré lors du mercato estival de Lille à Everton et devenu Diable Rouge en juin dernier, le jeune (21 ans) a, en très peu de temps, grappillé une place pour la Coupe du monde au Qatar. « En tant qu’homme et en tant que joueur, j’ai clairement fait un grand pas en avant », confie celui aux deux sélections à son compteur personnel. Une ascension vertigineuse, encore loin d’être totalement accomplie. « Le ciel est la limite… et le ciel n’est pas encore la limite non plus », répète-t-il encore et encore, en anglais et en français. Rencontre avec un garçon qui incarne déjà le présent et l’avenir du football noir-jaune-rouge.

Amadou Onana, au vu de vos premiers mois en Premier League et de vos dernières performances avec les Diables rouges, votre sélection pour la Coupe du monde n’est plus une surprise. Êtes-vous d’accord avec cette découverte ?

Je n’utiliserais pas le mot « surprise », mais je dirais juste que ce n’est pas immérité. Je préfère parler de mérite compte tenu de mes performances individuelles ces derniers mois. J’ai travaillé dur pour être dans la sélection. Aller au Qatar était clairement l’un de mes grands objectifs cette saison. Un rêve devenu réalité pour tout footballeur professionnel. La fierté aussi.

À Lire  La construction de leur pavillon s'est arrêtée : le cauchemar de centaines de clients Maison Phénix

Votre profil unique, alliant puissance et technique, est un atout indéniable.

C’est vrai que j’ai un profil assez atypique. Parmi les milieux de terrain, j’ai un style de jeu qui n’est pas souvent vu dans le football aujourd’hui. Je peux porter des choses différentes des autres. Après ça, je veux juste me donner à 100% et ne pas regretter. En fait, je n’attends personne d’autre que moi-même. Je veux juste essayer de toujours montrer ma meilleure version.

Avec cette offre, profitez de :

Ils ont distribué 3000 dépliants pour trouver leur maison à un prix avantageux!
A voir aussi :
De retour chez eux, les habitants de Séné, près de Vannes (Morbihan),…