Comment adapter sa voiture pour rouler à l’éthanol ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Les boîtiers de conversion permettent l’adaptation en quelques heures d’une voiture essence Euro 3 au moins, compatible SP95-E10. Un investissement qui réduit la consommation de carburant de 40 %.

Qu’est-ce qu’un boitier convertisseur ?

Le boîtier de conversion est un appareil électronique doté d’une interface qui permet de l’ajuster précisément en temps réel à la composition exacte du carburant utilisé.

Il existe deux types d’unités de conversion : l’injection indirecte, qui représente 70 % du marché, et l’injection directe pour les véhicules les plus récents et les plus haut de gamme, car par exemple tous les modèles de base sont équipés d’un moteur moins puissant. de Peugeot, VAG, Toyota ou Renault sont injectés indirectement.

Certaines boites à injection directe sont désormais « intelligentes ». Les transmissions classiques doivent être réglées manuellement, ce qui pose parfois des problèmes avec les dernières générations de moteurs à injection directe, où cette logique de réglage manuel trouve ses limites du fait de la complexité des réglages nécessaires. Grâce à l’intelligence artificielle, la smart box lit le signal en temps réel, l’apprend et le reproduit pour optimiser l’ajout du carburant nécessaire. Il permet un fonctionnement adapté en continu, adapté à chaque signal d’injection et donc à chaque moteur. L’injection d’éthanol est optimisée. La boîte peut être adaptée aux moteurs les plus récents et les plus avancés qui répondent aux dernières normes de pollution. De plus, il améliore le rendement du moteur, ce qui réduit la consommation excessive d’environ 2 à 3 %.

Ce nouveau type de boîtier intègre en option une sonde pour les moteurs 1.2L PureTech de Peugeot afin d’améliorer la conversion sur les moteurs à architecture particulière. Grâce à cette nouvelle technologie, ce type de boitier couvre 90% du marché des véhicules essence équipés d’un moteur à injection directe compatible avec l’implantation du boitier.

À Lire  Libre-échange et écologie de marché

Comment fonctionne un boitier convertisseur ?

La box gère tout, toute seule. Il intègre un système d’inversion de polarité pour s’adapter à tous types d’injecteurs sans démontage. Un système de réglage du seuil d’injection qui permet à l’unité de s’ajuster automatiquement quels que soient la marque et le modèle du véhicule.

Lorsque vous appuyez sur le gaz, l’ordinateur envoie des informations aux injecteurs, leur permettant d’envoyer la quantité appropriée de carburant en fonction de l’accélération souhaitée. Le superéthanol E85 étant 30% moins calorifique que le sans plomb 95, lorsque le moteur tourne à l’E85, il faut injecter plus de carburant pour atteindre les mêmes performances que l’essence. La boîte permet de gérer cet apport de carburant supplémentaire. Il prend les informations de l’ordinateur de bord et ajoute 20% de carburant en plus pour optimiser la livraison d’éthanol au véhicule.

Comment installez-vous la boîte de convertisseur?

Comment adapter sa voiture pour rouler à l’éthanol ?

Le Plug and Play se connecte directement aux injecteurs du véhicule via un faisceau électrique adapté à la connectique constructeur. Cette connexion crée un pont entre le calculateur (calculateur de voiture) et le système d’injection du véhicule.

L’installation de l’unité de conversion s’effectue après une visite préalable du véhicule avec un diagnostic du système d’injection pour vérifier sa compatibilité. Le boitier est ensuite installé par un atelier agréé en 4 étapes : lecture des valeurs de calage d’injection à l’aide du logiciel du constructeur du boitier, mise en place des courroies et du boitier de conversion, remplissage du réservoir à 100% en carburant Superéthanol, réglage des calages d’injection au logiciel interface.

Le réglage définitif s’effectue sur le véhicule après 1 000 à 1 500 km, selon la motorisation et la capacité du règlement intérieur de la voiture.

Pouvez-vous faire le relooking vous-même ?

Il est interdit de faire l’installation soi-même, aussi simple soit-elle. En effet, la loi d’homologation impose l’installation d’un boitier homologué d’un constructeur agréé, installé par un atelier agréé. Il ne doit pas être installé par un mécanicien non autorisé par le fabricant. Dans ce cas, vous n’obtiendrez pas de certificat de conformité vous permettant de changer votre carte grise. Votre installation sera alors considérée comme illégale et ne vous permettra pas de circuler.

À Lire  Le monastère des Jerónimos à Lisbonne

Quels véhicules peuvent être convertis ?

Les boîtiers de conversion sont compatibles avec toutes les voitures à essence Euro 3 minimum, compatibles SP95-E10. 9 véhicules à moteur essence sur 10 sont compatibles avec le montage de la boîte de vitesses, y compris ceux équipés d’un filtre à particules diesel et les véhicules de 15 ch ou plus.

Existe-t-il des voitures qui ne peuvent pas rouler à l’éthanol ?

Il y a quelques exceptions, comme les moteurs 1,2 litre de Renault, qui posent problème. Moteurs spéciaux équipés d’injecteurs piezo ou d’injecteurs qui étaient autrefois contrôlés à 6 volts, mais maintenant tous les injecteurs sont à 12 volts. De même, les véhicules diesel sont incompatibles en raison des particularités de ce carburant.

Quel est le coût moyen de traitement ?

Transformer un véhicule coûte en moyenne 850 euros, y compris les formalités de logement, d’installation et d’homologation. Les prix vont de 700 € à 1 500,00 € pour les plus chers. L’installation représente 150 à 200 € du prix total.

Dans certaines régions, comme Paris, Grand-Est, Seine Maritime et PACA, les subventions vont de 250 € à 500 €.

Combien de temps faut-il pour installer le boîtier ?

Plus les injecteurs sont faciles d’accès, plus c’est rapide. Selon votre véhicule, cela prendra de 1 à 6 heures, selon le moteur. L’installation d’un boîtier intelligent est plus rapide qu’un boîtier de conversion conventionnel car il nécessite moins de configuration manuelle. Cela limite la marge d’erreur pour l’installateur et réduit le temps et le coût d’installation d’environ 25 %.