Comment assurer une sortie en kayak réussie ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Aimez-vous le kayak? Cette barque légère à rames permet de naviguer sur les rivières, les lacs ou la mer. Propre aux sports nautiques, elle permet également de randonner sur l’eau ou de pêcher. Le mot kayak (ou canoë-kayak) est également utilisé pour exprimer les sports d’aviron. Pour le pratiquer dans de bonnes conditions, il faut avoir le bon matériel et connaître les bonnes techniques. Voici quelques conseils pour tirer le meilleur parti de cette activité.

Découvrez un nouveau sport aquatique avec le kayak gonflable

Une astuce pratique pour faire du kayak facilement est d’opter pour un équipement facile à tenir. C’est le cas d’un kayak gonflable, une embarcation gonflable qui permet de pratiquer la pagaie seul, en famille, entre amis ou en groupe. Ceci pourrez vous intéresser : L’ARRIÈRE DU BATEAU BATPARA. Le choix de cet équipement est plébiscité par les adeptes de ces activités en raison de ses nombreux avantages.

Quels sont les atouts d’un kayak gonflable ?

Ce bateau n’a rien à envier aux modèles rigides. Il se décline en plusieurs formes et designs. Les matériaux utilisés pour sa construction lui confèrent une grande légèreté et facilitent le transport. En effet, il se glisse en toute sécurité dans le coffre d’une voiture. Après une sortie, dégonfler ce canoë ne prendra que 2 à 3 minutes, ce qui optimise son transport et vous permet de le ranger chez vous.

Il offre également l’avantage d’être facile à monter. Peut être façonné en 5 à 10 minutes avec un souffleur à main. Cette opération est encore plus rapide avec une pompe électrique. Sa légèreté vous permet de manœuvrer avec aisance, sans fatigue. Si les modèles en polyéthylène à deux places ont un poids minimum d’environ 35 kg, les kayaks gonflables ont un poids moyen de 14 kg. En choisissant ces modèles gonflables proposés sur des plateformes comme France-kayak.fr, vous n’êtes pas obligé d’acheter une remorque kayak.

Les kayaks gonflables sont légers mais solides. En effet, cet équipement sous pression est composé de matériaux robustes qui offrent une bonne résistance à l’usure et une excellente durabilité. Ils sont constitués de 3 tubes/bulles qui restent en surface, même en cas de crevaison. Cela leur donne une réelle stabilité sur l’eau.

Ce sont des fonds qui encouragent grandement la pratique du kayak. Vous n’avez pas à vous épuiser à déplacer l’équipement vers le site de navigation. Le canoë gonflable est donc très pratique, car il ne présente pas de problèmes logistiques. Il convient aussi bien aux débutants qu’aux professionnels, et il est aussi plus économique. Cela s’explique notamment par ses performances, sa maniabilité et le faible coût des matériaux utilisés pour sa fabrication.

Comment utiliser et entretenir un kayak gonflable ?

Pour ranger cet équipement, vous devrez démonter ses accessoires, les sécher, puis les plier et les ranger. S’il fait beau, laissez sécher à l’air libre. Sinon, utilisez un chiffon absorbant. Cela évite notamment le développement de moisissures à sa surface et les dégâts qu’elle pourrait occasionner. Mais avant cela, lavez-le pendant qu’il est encore gonflé pour enlever la saleté et atteindre les plis. Cet équipement est sans aucun doute une solution pratique pour faire du kayak en toute simplicité, mais il a tout de même quelques limites.

Bien qu’il soit très résistant, il peut arriver qu’il se brise lorsqu’il est frappé violemment contre un objet. Dans ce cas, il est possible de le réparer avec des éléments tels que du patch, de la résine, de la feuille de PVC et de la colle. Cependant, notez que la réparation n’est pas recommandée si la fuite est au niveau de la soudure, car elle ne sera pas durable.

À Lire  Fitbit présente deux nouvelles montres intelligentes et un tracker de fitness

En revanche, la capacité d’emport et la contenance des kayaks gonflables sont moins importantes que celles des modèles rigides de même catégorie (une, deux ou trois places). Ce bateau n’est pas adapté à l’aventure à plus de 300 m de la côte, car il ne possède pas le certificat nécessaire (celui de la division 240). Il n’est pas non plus adapté à l’exercice en eau vive. De plus, il dérive facilement lorsque le vent est fort. Cependant, il existe des dispositifs qui le maintiennent en place et maintiennent sa direction.

A voir aussi :
l’essentiel Du parachutisme pour soutenir Valérie Pécresse, candidate à la présidentielle ?…

Optimisez votre sécurité lorsque vous pagayez

Si vous aimez le kayak, sachez que pour des raisons de sécurité il est important de bien savoir nager avant de sortir sur l’eau. Si vous êtes débutant, préférez l’eau douce (courant lent ou stagnante) à l’eau vive. Gardez à l’esprit que ce sport vous oblige à faire un effort pour pagayer. C’est pourquoi il ne doit être pratiqué que si vous êtes en bonne forme physique. Par conséquent, il est conseillé de préparer le corps avant chaque excursion. C’est pourquoi vous faites du sport et travaillez les muscles du haut du corps, ainsi que les muscles des bras et des épaules, car ce sont les plus sollicités. Si vous avez des problèmes de colonne vertébrale ou, par exemple, une blessure à l’épaule, il n’est pas recommandé de pratiquer ce sport.

Vous préférez faire du canoë seul ? Tout d’abord, assurez-vous de bien comprendre les règles de sécurité et les bonnes techniques pour bien pagayer. Pour éviter de prendre des risques, suivez des cours dans une école spécialisée. Si cela fait un moment que vous n’avez pas fait de kayak, passez en revue les meilleures pratiques avant de revenir. C’est toujours plus amusant et plus sûr d’y aller en groupe. En eau vive, il est fortement recommandé de rester en contact avec vos compagnons. Il y a aussi plusieurs signaux à communiquer lorsqu’on fait du kayak en groupe, même avec des rapides bruyants. Assurez-vous donc de les maîtriser avant de partir.

Il vous sera également utile d’imprimer une carte de la région où vous naviguerez. Cela vous permettra de mieux vous orienter. Il est également recommandé, pour des raisons de sécurité, de laisser les appareils électroniques à terre. Si vous insistez pour les emporter avec vous, assurez-vous de les mettre dans un sac, une pochette ou un contenant étanche. Ces dispositifs protègent vos affaires de la pluie et de l’humidité. Aussi, soyez vigilant lors de votre randonnée nautique. Portez une attention particulière aux animaux et aux rochers qui peuvent se trouver sur votre parcours.

A voir aussi :
le nécessaire En cette nouvelle année scolaire, les activités de septembre sont…

Apprenez à bien manœuvrer un kayak

Afin de bien manœuvrer ce bateau, vous devez préparer votre excursion. N’oubliez donc pas de vous étirer, de courir ou même de faire du vélo avant de monter dans votre kayak et de naviguer pendant des heures. Cela réchauffe et renforce les muscles, limite la fatigue, facilite les mouvements et réduit les douleurs et les spasmes. Pour éviter de tomber à l’eau en entrant ou en sortant du kayak, prenez votre temps. Prenez le temps nécessaire. Placer votre pagaie sur cet équipement peut également vous aider à trouver votre équilibre lors de la mise en place. Cela vous évite également de quitter la zone de départ sans pagaie.

À Lire  Héliport de Paris : un nouveau baptême sous le feu des critiques

Ce qui détermine vraiment la façon dont vous maniez ce canoë, c’est la position que vous adoptez. Une bonne position permet de diriger confortablement le kayak sans s’épuiser. C’est pourquoi il faut bien s’installer avant de partir à l’aventure. Asseyez-vous à l’endroit désigné. Placez vos pieds pour utiliser les supports. Placez vos pieds de manière à ce qu’ils reposent sur la structure du kayak, les genoux contre les bords. Essayez également de garder le dos droit pour plus de confort et moins de douleurs musculaires après avoir roulé. Ensuite, penchez légèrement votre poitrine vers l’avant en la tournant du côté de la pagaie.

Il faut aussi bien tenir cet accessoire. Tenez la pagaie à deux mains de manière à ce que la distance entre vos poignets soit approximativement égale à la distance entre vos coudes. Assurez-vous que son côté concave fait face à votre direction ou face à vous. Il faut une certaine coordination entre les bras, le torse et les jambes pour bien pagayer en kayak. Évitez cependant de vous pencher. Pour vous déplacer, plongez la lame dans l’eau sur vos orteils, puis ramenez-la vers votre hanche, en la déplaçant parallèlement au canoë. Effectuez l’opération d’un côté, puis de l’autre côté de votre bateau. Si vous êtes débutant, préférez les eaux plus calmes (lacs et étangs), car il est plus facile d’y diriger un kayak.

Sur le même sujet :
Toujours en plein développement, les secteurs des Lacs de Bairon et des…

Pratiquez le kayak avec le bon équipement

Afin de pratiquer ce sport nautique dans les règles de l’art, vous devez impérativement acquérir ou louer le matériel nécessaire, y compris le bateau lui-même. Un kayak gonflable est un équipement adapté pour une marche facile sur des eaux calmes. En revanche, pour descendre la rivière ou naviguer sur de l’eau vive, préférez les modèles rigides. Selon votre niveau, choisissez des canoës adaptés aux sports professionnels ou débutants. Tenez compte de paramètres tels que le poids, les dimensions et le nombre de sièges pour choisir le modèle qui répond à vos besoins.

En plus du kayak, vous devez vous équiper d’une pompe haute pression à deux flux pour le gonflage ou à pied si votre bateau est gonflable. Il est également utile d’obtenir des dossiers gonflables. Cela vous permet d’optimiser votre confort en randonnée, et surtout de soulager votre dos. Pour plus de commodité, optez pour un sac de rangement robuste pour transporter les accessoires nécessaires. En ce qui concerne les vêtements, assurez-vous d’en choisir un qui correspond à la météo. Hauts anti-UV, anoraks, maillots de bain, coupe-vent imperméables, shorts, combinaisons étanches, gants, chaussons et manchettes font partie des vêtements de prédilection pour la pratique de ce sport nautique.

A cela s’ajoutent des équipements de sécurité tels qu’un gilet de flottabilité, un casque et des chaussures adaptées. Avoir du ruban adhésif peut également être très pratique pour attacher des objets au siège. Pour profiter du paysage et observer la faune, n’hésitez pas à vous munir de jumelles. Pour repartir avec tout ce dont vous avez besoin, vérifiez plusieurs fois vos affaires avant de partir. Vous connaissez maintenant les ficelles d’un bon kayak. Mettez-les en pratique et vous tirerez le meilleur parti de ce sport nautique.

Lire aussi :
La grande manifestation agricole se tiendra ce dimanche dans la commune qui…