Comment donner peut-il être bon ou pas ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Catherine Ségouffin – RCF, le 21/12/2022 à 07:34

– Modifié le 21/12/2022 à 7h54

Comment donner peut-il être bon… ou pas ? Durée : 4 minutes

« Plaisir de donner, joie de recevoir ». Vous connaissez la formule. Mais, justement, en quoi le don peut-il nous faire du bien ? Décryptage par Delphine Argenson, formatrice en intelligence émotionnelle.

« Plaisir de donner, joie de recevoir ». Vous connaissez la formule. Mais, justement, en quoi le don peut-il nous faire du bien ? Décryptage par Delphine Argenson, coach spécialisée en intelligence émotionnelle.

Définition du don de soi

Le don de soi serait de se donner totalement en accord avec ses valeurs ou pour une cause qui nous est chère. Une façon de donner un sens fort à notre action. Voir l’article : Vous pouvez maintenant dormir sur le tournage de ce film en…. Mais c’est aussi un geste spirituel

A voir aussi :
Vous avez du mal à dormir ? Voici toutes les clés de…

Des actions désintéressées

parce que nous donnons à cœur ouvert. Nous ne sommes jamais heureux que dans le bonheur que nous donnons. Donner c’est recevoir, disait l’abbé Pierre.

Lire aussi :
A Tunis, Hammamet et Sousse (Tunisie).A Tunis, alors qu’une dizaine de chatons…

Une attitude sociale 

C’est le simple geste d’un enfant qui aide un vieil homme à porter son sac de courses. Mais aussi Mère Teresa, qui a donné toute sa vie consacrée aux plus pauvres. Ou pendant la période de Noël, ce pourrait être pour donner du temps aux célibataires. Ces exemples nous montrent que nous accomplissons ces actes de manière tout à fait désintéressée. Certaines personnes aiment être utiles parce que cela leur apporte autant de joie que les personnes qu’elles aident. Donner renforce la confiance et l’estime de soi. Il y a aussi un besoin humain de se sentir vivant tout en donnant. Je me donne donc en paraphrasant le célèbre philosophe René Descartes.

Voir l’article :
La situation de Mathis devient de plus en plus inquiétante. Surtout le…

Ne pas attendre en retour

Entre êtres humains, nous avons besoin de créer des échanges de cadeaux. C’est ce que nous appelons en analyse transactionnelle : les signaux d’acquittement. Universal a besoin de vivre, tout comme boire ou dormir. Ils nous font grandir. A Noël, vous offrez un cadeau à un neveu. Son intention est uniquement de plaire sans attentes plus élevées. Vous ressentez de la joie à son bonheur d’ouvrir le cadeau.

Certaines personnes, notamment en entreprise, peuvent rechercher l’admiration, la reconnaissance d’un pouvoir ou d’une compétence à travers le temps imparti à leur employé. Ce cadeau n’est pas sans attente. Si la personne qui donne de cette manière ne reçoit rien en retour, elle risque de se sentir frustrée ou inquiète de ne pas être reconnue. Un sentiment qui peut être formateur.

A voir aussi :
Porté par les noms illustres qui y reposèrent tels que Georges Brassens…

Un apprentissage

Si lors d’un échange de cadeaux vous ressentez de la frustration de ne pas avoir reçu de marque d’affection, ou de ne pas aimer le cadeau reçu, ce sentiment de frustration mérite réflexion. Cela peut refléter un besoin de reconnaissance ou un besoin d’amour ressenti à ce moment-là. Une prise de conscience qui peut permettre de mieux se connaître par la suite et de grandir.

À Lire  Buxerolles : le bien-être par la gymnastique par Stéphane Cartron