Comment éviter les arnaques lors de la vente d’une voiture ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Malgré les plateformes de vente de plus en plus sécurisées qui traquent les vendeurs et les acheteurs, les arnaques liées à la revente de voitures d’occasion persistent toujours. Inutile de dire que les personnes mal intentionnées ne manquent pas d’imagination et qu’elles s’adaptent en permanence aux réseaux qui sont tendus pour les retenir. En Belgique, le marché de la rechange représente près de 700.000 voitures par an. Cela signifie que les possibilités sont nombreuses et qu’il y a aussi de nombreux pièges.

Adopter une prudence de Sioux

Adopter une prudence de Sioux

Par conséquent, vous devez être particulièrement vigilant, car aujourd’hui les bourses accélèrent avec la numérisation du processus de vente. Ces changements conduisent naturellement à de nouvelles arnaques qu’il faut savoir repérer, comme pour vendre n’importe quel autre produit sur un site d’occasion. Sur le même sujet : Marché mondial des voitures de luxe Statut actuel de l’industrie, opportunités de croissance, acteurs clés importants et prévisions jusqu’en 2028 | BMW GROUP, Tata Motors, General Motors Company, AB Volvo, Ford Motor Company – Androidfun.fr. Attention, voici une liste (et une explication) des escroqueries les plus courantes.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Sur le même sujet :
Note du vendeur : MOTO BMW R1200RT marron du 05092014 avec 19…

Le faux virement

Le faux virement

Le nerf de la guerre, c’est l’argent. Car c’est le but de la transaction lors de la vente d’une voiture. Depuis plusieurs années, les acquéreurs ne peuvent payer qu’en espèces pour une somme limitée à 3 000 € afin de mieux suivre les mouvements d’argent et d’éviter les méandres de l’économie souterraine. En principe, l’acheteur doit donc payer par virement bancaire. Il pourrait donc très bien vous présenter une contrefaçon qui certifie la transaction. La façon de procéder ? Attendez que l’argent atteigne votre compte pour que l’acheteur puisse conduire avec votre voiture. Ou, demandez un chèque certifié à votre banque, tout en vous assurant qu’il n’est pas frauduleux. Ici aussi, un appel téléphonique à une banque donnée (mais, bien sûr, ne demandez pas le numéro à l’interlocuteur, trouvez-le) vous permettra d’être sûr de la véracité de la transaction. Il en va de même pour les billets de banque : rendez-vous à l’entreprise et vérifiez les billets avec une machine à ultraviolets avant de finaliser la transaction. On n’est jamais assez prudent.

Sur le même sujet :
Ces dernières années, les voitures hybrides et électriques ont fait leur apparition…

L’offre d’achat supérieure au prix de vente

L’offre d’achat supérieure au prix de vente

C’est votre jour de chance : le concessionnaire vous offre plus que le prix demandé de votre voiture. L’homme prétend qu’il a dû acheter une autre voiture et qu’il n’a qu’un chèque prétendument certifié d’un montant supérieur à celui-ci. Après tout, il vous invite à lui remettre la différence en espèces. Rappelez-vous une chose : Noël n’arrive qu’une fois par an. Dans ce cas, l’arnaque est évidente : vous perdrez l’argent retourné et le chèque, bien que certifié, sera certainement faux. Conseil : tenez-vous-en aux clous et écartez toute transaction douteuse ou explication un peu extravagante de la part de l’acheteur.

Sur le même sujet :
& # xD; De premiers cas d’usage Pasqal, fleuron du quantique…

La visite du faux « expert »

La visite du faux « expert »

Autre arnaque courante : l’acheteur se déplace avec un expert pour renforcer sa crédibilité. Dans ce cas, le vendeur est toujours un peu stressé et craint même que sa voiture ne réponde pas aux critères de fiabilité annoncés. De plus, c’est une arnaque. Comme il vous sera demandé de verser une somme forfaitaire sur votre compte afin que l’expert ne se déplace pas gratuitement, la somme qui vous sera restituée dès son passage. Ne rêvez pas : personne ne viendra jamais voir votre véhicule et vous perdrez plusieurs centaines d’euros. Ne payez jamais à l’avance ou sous aucun prétexte. Vous vendez et donc vous n’avez pas à payer.

A voir aussi :
Vous pouvez vendre votre voiture en ligne ou dans un garage, mais…

Paiement par Paypal ?

Paiement par Paypal ?

C’est une arnaque plus rare, mais elle existe toujours. En laissant vos coordonnées sur le site de vente, vous pourrez contacter des acheteurs potentiels. Cependant, ils ne vous appellent pas, mais vous demandent de les appeler en vous envoyant un SMS. Le défilé est l’endroit où vous appelez un numéro surtaxé et libérez à nouveau plusieurs dizaines d’euros. Pas mal, mais quand on opère à grande échelle, les revenus peuvent vite être importants. Aussi, redoublez de vigilance lorsque Paypal vous propose le paiement. Souvent les acheteurs envoient une fausse preuve de paiement…

La vente en sous-traitance

Parfois, quelques jours (parfois même quelques minutes) après la publication de votre annonce, vous pouvez recevoir un appel d’un autre détaillant qui vous ramènera sans attendre votre voiture, prétextant qu’il a déjà beaucoup d’intérêt. Oui mais voilà, comme ça va très vite, ça vous propose un prix bien en dessous du prix demandé. Soit il demande une commission en échange de la vente. Fuyez, car les fruits de votre revente seront grandement altérés.

Le vol

Il arrive souvent que la visite d’un acheteur se transforme en un vol complet de la voiture. Ce n’est donc pas une arnaque en tant que telle. Lorsque vous renvoyez un ou plusieurs acheteurs qui veulent essayer la voiture, demandez des pièces d’identité et vérifiez leur exactitude (photo etc.) Prenez-les en photo si nécessaire. Il est clair qu’un acheteur honnête ne verra aucun défaut. Par contre, d’autres… Pensez aussi à toujours garder les clés par vous-même. Cela dit, si quelque chose ne va pas, ne prenez pas de risques. Pensez d’abord à votre santé et à votre intégrité physique.

À Lire  Huile de friture : le nouveau carburant ? Prix, moteurs, transformation... Ce qu'il faut...