Comment faire pointer un sous-domaine vers le site de votre choix ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Lors de l’achat d’un nom de domaine, vous avez la possibilité de rediriger un nombre infini de sous-domaines vers les sites et serveurs de votre choix. Une pratique simple, qui peut vous intéresser.

Commençons par le « moment Bortzmeyer », discutant brièvement du DNS et du rôle qu’il jouera dans le cas d’aujourd’hui. C’est lui qui fait le lien entre l’URL que vous composez pour accéder à un site web, ou du moins votre nom de domaine, et l’adresse IP du serveur sur lequel il est hébergé. Procédure qui consiste à remonter une chaîne.

Imaginez que vous ayez acheté jeandeauh.fr. Si vous tentez de vous y connecter, votre résolveur DNS contactera les serveurs racine (.), en référence à ceux du domaine de premier niveau (TLD, « fr » et donc AFNIC dans notre exemple), après le second niveau (SLD, « jeandeauh »). Là, c’est votre hébergeur qui répond, le sous-domaine est le suivant sur la liste.

Chacun d’eux est une « zone » DNS, avec son gestionnaire. Pour le domaine que vous avez acheté et ses sous-domaines, c’est vous. Dans son interface de gestion, l’hébergeur permet d’éditer cette zone DNS et ses enregistrements, qui peuvent être de différents types : A, AAAA, CNAME, MX, SRV, TXT, etc. Une liste est disponible ici.

Votre hébergeur en a créé par défaut, mais vous pouvez les modifier, les ajouter, les supprimer, etc. Pour rediriger un sous-domaine, c’est exactement ce que vous devez faire. Modifiez la zone DNS pour pointer vers la page souhaitée. Vous ne savez pas comment ? Pas de panique, votre hôte s’y attendait.

Créer une redirection, simple comme quelques clics

Créer une redirection, simple comme quelques clics

Il existe généralement une fonctionnalité pour créer des redirections, qui prend la forme d’un simple formulaire. Lire aussi : Le quotidien des utilisateurs d’ordinateurs en entreprise. Pour ce premier cas, nous avons effectué la manipulation dans l’interface OVHcloud, mais ils sont tous similaires.

Dans l’onglet Redirection, cliquez sur Ajouter une redirection. Ici, il faut choisir le sous-domaine en question : on va commencer par envoyer twitter.jeandeauh.fr sur le compte Twitter de ce dernier. Vous pouvez également rediriger le sous-domaine www.twitter si vous le jugez nécessaire. Dans notre cas, cela ne servira à rien.

Ensuite, vous devrez indiquer si vous souhaitez une redirection vers une adresse web complète (URL), un domaine (type CNAME record pour nom canonique) ou vers une adresse IP (type A record en IPv4 ou AAAA en IPv6). Les deux derniers étant regroupés dans la même option. Nous avons opté pour le premier choix.

Deux options vous seront alors proposées :

Il vaut mieux opter pour la première option. La seconde peut être intéressante, mais elle nécessitera de choisir un titre, une description et des mots clés pour la page intermédiaire créée. De plus, cela peut tromper l’utilisateur (en cachant la véritable adresse du site Web) et causer des problèmes dans certains cas. Autant l’éviter au maximum.

Dernière étape : indiquer le type de redirection via un code HTTP (lorsqu’il est visible). C’est pour que les moteurs de recherche visitent votre sous-domaine. Si vous indiquez qu’il est permanent (301), il sera qualifié de site classique. Si vous indiquez qu’il est temporaire (302), il ne le sera pas. Nous avons opté pour le premier choix.

Saisissez enfin l’URL de destination en privilégiant la version HTTPS. Dans notre cas : https://twitter.com/jeandeauh54.

Qu'est-ce qu'Ethereum Crypto ? – Conseiller de Forbes Australie
Lire aussi :
Ethereum, également connu sous le nom d’Ether, est la deuxième plus grande…

Comprendre le résultat

Comprendre le résultat

Si vous allez dans la zone DNS, vous verrez un premier enregistrement de type A ajouté :

Il s’agit simplement d’un serveur OVHCloud, qui se chargera de la redirection. Lors de la saisie de son URL, l’internaute sera redirigé vers cette IP puis vers la cible (Twitter dans notre cas).

Pour cela, un paramètre est fourni, sous la forme d’un second enregistrement, de type TXT :

Il mentionne l’URL à rediriger et le type de redirection. Si vous choisissez une redirection temporaire ce sera un 1. Dans le cas d’une redirection invisible, un 2. Il sera accompagné de trois autres enregistrements TXT comprenant le titre de la page, sa description et des mots clés, valeurs précédées d’une lettre : t, d ou k.

Quant à la valeur TTL (Time To Live), elle désigne la durée en secondes pendant laquelle ces informations doivent être mises en cache par les résolveurs DNS. Passé ce délai, il devra consulter à nouveau les serveurs DNS OVHCloud. Vous pouvez l’allonger ou le raccourcir selon vos besoins. Si l’URL n’est pas modifiée, elle peut être allongée.

La Tessouelle. Un nouveau site internet municipal pour 2023
Lire aussi :
Où vivre entre Nantes et la mer ? St Philbert de Grand…

Le cas particulier de Gandi

Le cas particulier de Gandi

A noter que Gandi propose une fonctionnalité intéressante, bien qu’accessoire : la facilité de créer des redirections vers certains sites. Pour cela, rendez-vous dans les paramètres d’un domaine puis dans l’onglet Marketplace.

Vous pouvez ensuite « Installer le service » pour différentes plateformes : Facebook, GitHub, Instagram, LinkedIn, Myspace, Pinterest, Reddit, Tumblr, Twitch, Twitter ou YouTube. Contrairement à Go Sitebuilder ou Cozy, il ne s’agit pas de configurer une application comme un site Web, il s’agit de « Lier votre nom de domaine en quelques secondes ».

Vous aurez alors devant vous un formulaire simplifié avec un champ sous-domaine et une autre URL pour la destination. Mais le résultat sera le même, une redirection (temporaire) a été créée. Vous pouvez également le modifier.

Hausse des enregistrements de noms de domaine Ethereum - Devriez-vous acheter ENS Crypto ? - Le ₿journal
A voir aussi :
Le protocole de nom de domaine décentralisé Ethereum Name Service est basé…

À Lire  Mention légale