Comment la Creuse veut collecter des générateurs pour…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Une nouvelle action solidaire de la Creuse à l’Ukraine a été lancée. Il se concentre sur la collecte ou l’achat de générateurs. Explications

Jusqu’à -10 °C à Kyiv, -11 °C à Dnipro, -17 °C à Kharkiv…

En ce week-end de Noël orthodoxe, le froid est omnipotent. Et s’impose comme un acteur à part entière de la guerre, d’autant que Moscou vise depuis plusieurs semaines les infrastructures énergétiques… Comment l’Ukraine passera-t-elle l’hiver ?

L’hiver, acteur de la guerre à part entière

Les acteurs de la solidarité franco-ukrainienne ont décidé de donner leur part de réponse. Lire aussi : Entretien avec Mme Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé, à France Bleu Berry le 29 novembre 2022, à propos de la fermeture des urgences hospitalières dans l’Indre et de la pénurie de m. Avec le lancement de l’opération « Mairie = groupe électrogène », le vendredi 6 janvier dans le département de Guéret (*).

Un slogan pour affirmer la volonté de miser sur ce matériau d’une part, et d’autre part pour dire que les mairies sont les portes de toutes les initiatives.

Ce souci de clarté vise une plus grande efficacité face aux crises. Et elle est motivée par les retours d’expérience des premières collectes l’an dernier, où la course a pu occasionner quelques difficultés logistiques. Pour rappel : 5 semi-remorques de matériel ont été acheminées depuis la Creuse et 65 000 euros de dons collectés localement.

Retour sur une année de solidarité entre la Creuse et l’Ukraine (27-12-2022)

Cette fois, il s’agit donc de récupérer un maximum de générateurs, en fonctionnement. De toutes tailles et de tous âges, y compris s’ils doivent être retapés ; ou des dons financiers pour en acheter de nouveaux. Et envoyer le tout en Ukraine via un canal bien établi qui a fait ses preuves : celui de Doc4Ukraine (lire ci-dessous).

Cette ONG a mis en place une plateforme logistique à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) pour centraliser toutes les collectes. Là, des techniciens d’Électriciens sans frontières vérifient le matériel. Qui est ensuite expédié avec traçabilité. C’est possible avec l’aide du transporteur Géodis, qui rend toutes les rotations gratuites dans le cadre d’un partenariat avec Doc4Ukraine.

Sur le même sujet :
L’accès aux urgences du centre hospitalier de Vitré sera réglementé en journée…

Le maximum d’énergie sur un seul objectif de collecte

Isabelle Marais, élue municipale de Nantiat (Haute-Vienne) est le relais de cette ONG dans la région. « J’ai découvert son existence l’année dernière alors que je cherchais des moyens d’aider. A l’origine, il avait une vocation médicale… Mais sans électricité, il est difficile de faire quoi que ce soit… C’est pourquoi son fondateur a lancé le fonctionnement des groupes électrogènes », résume-t-elle.

Concrètement : « Nous avons organisé une collecte de fonds dans ma ville et collecté 600 €. Cela nous a permis d’acheter deux petits groupes neufs de 300€ que Doc4Ukraine enverra. »

Avec l’hiver, la crainte d’une augmentation des besoins humanitaires

C’est justement ce partage d’expérience qui a inspiré Jacques Forgeron, président de la Fefu et de l’Aceu, et tous les acteurs de la Creuse, qui ont spontanément réactivé leur réseau pour ce nouveau chapitre de la solidarité.

L’Aceu servira d’interface locale avec Doc4Ukraine. Et un soutien pour la collecte de fonds. Tandis que les communautés diffuseront le message et se chargeront de récupérer les dons matériels si nécessaire.

Sur le même sujet :
Publié le 29-09-2022 à 01:04 , mis à jour le 29/09/2022 à…

Mairies en portes d’entrée, France-Ukraine en support

Philippe Bayol, maire de Saint-Vaury et co-président de l’Amac, a dû envoyer un courrier à toutes les mairies de la Creuse ce vendredi après-midi.

« Nous allons faire les VRP pour cette opération, précise-t-il. Les Français ont certes beaucoup à gérer par eux-mêmes. Mais les collectifs, c’est un besoin très concret, qui nous a été dit par les élus ukrainiens qui se sont exprimés au Congrès des maires. de France en novembre dernier à Paris. Mais les groupes, on en trouve un peu partout », souligne-t-il.

Pour les particuliers, les agriculteurs, les entreprises, les collectivités…

Pierre Guyot, son homologue à Moutier-Malcard, pour l’Association des maires ruraux, confirme par un exemple : « Nous aurons bientôt un conseil communautaire, le message circulera à ce moment-là. On peut par exemple imaginer que notre chef de projet pour l’économie se renseigne auprès des entreprises de notre territoire pour voir si elles ont des groupes à vendre… »

Et Jacques Forgeron a précisé que chaque geste compte, petit ou grand, matériel comme financier.

Il y a des groupes à 300 € mais aussi à 30 000 €… Et les besoins des civils sont énormes, insiste-t-il. Pour illustrer l’urgence et la précarité de la situation, il cite Dnipro, en miroir avec La Souterraine. La grande ville du centre-est du pays compte 1 million d’habitants, mais en accueille actuellement 300 000 de plus, des réfugiés « de l’intérieur ».

(*) En présence de : Préfet de la Creuse, Association des maires et adjoints de la Creuse (Amac), Association des maires ruraux (AMR), Conseil départemental, Fédération Echanges France Ukraine (Fefu), Association Creuse Corrèze pour les enfants d’Ukraine (eau).

Doc4Ukraine En français : « Médecins pour l’Ukraine ». C’est une ONG fondée au début de la guerre par Caroline Didier, une administratrice qui a travaillé pour plusieurs grandes entreprises. À but non lucratif et magasin, sa vocation principale est de répondre aux besoins urgents du ministère ukrainien de la Santé et de ses hôpitaux. La collecte et l’envoi de matériel médical, mais aussi l’assistance aux médecins ukrainiens et l’envoi de médecins français sur le site sont au cœur des missions. Mais ils se sont développés dans le sens de la reconstruction et des problèmes de la saison hivernale. L’ONG est soutenue par plusieurs grandes entreprises et parrainée par plusieurs personnalités, du Dr Patrice Debré au chanteur Vianney. www.doc4ukraine.org

Floris Bressy floris.bressy@centrefrance.com

Sur le même sujet :
Création de son budget, gestion financière, embauche, normes de négociation, le conseil…

À Lire  Anne Hidalgo : son dangereux retour à la mairie de Paris