Comment obtenir le label RGE ?

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Créé en 2011, le nom de RGE a été donné par les pouvoirs publics aux professionnels du secteur de l’Immobilier engagés dans une démarche positive. Il s’adresse aux architectes et aux entreprises spécialisées dans les projets d’énergies renouvelables, l’installation d’appareils utilisant les énergies renouvelables, mais aussi la recherche liée à la performance énergétique.

Cette marque apportera beaucoup d’atouts à l’entreprise qui l’affichera : d’une part, son savoir-faire sera valorisé, son nom sera mentionné sur de nombreux sites célèbres qu’elle est donnée aux particuliers qui veulent faire des travaux, et sur d’autre part, les professionnels pourront utiliser ce nom pour monter en compétence dans leur domaine d’activité. On pense par exemple à la formation du personnel de l’entreprise pour atteindre cette marque.

Pour les clients, le bénéfice est très important, puisque le nom RGE permettra l’accompagnement le plus important pour la réalisation des travaux, notamment la MaPrimeRénov’ ou l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ).

Quelles sont les différentes étapes ?

Quelles sont les différentes étapes ?

Choisir la ou les spécialité(s) de qualité RGE que vous souhaitez afficher

RGE Certibat : pour les projets liés au renouvellement énergétique total ; A voir aussi : Fumay : des vélos achetés pour les écoles grâce aux motos.

Ingénieur RGE Éco : pour l’analyse thermique, le conseil en efficacité énergétique, les projets d’amélioration de l’habitat ;

RGE Qualibat : pour des projets particuliers d’efficacité énergétique (ex : chauffage) et d’énergies renouvelables.

RGE Qualifelec : pour des projets spécifiques d’efficacité énergétique et/ou d’installation de systèmes d’énergies renouvelables ;

RGE Qualit’EnR : pour les projets utilisant des énergies renouvelables ;

RGE La qualité de la performance énergétique : pour les projets énergétiques, comme la construction ou la rénovation ;

Rénovation bâtiment RGE NF / Rénovation bâtiment RGE NF HQE : pour les travaux de rénovation « lourds » ;

RGE recherche BENR : pour la recherche visant à réduire la facture énergétique ;

Recherche RGE OPQIBI : pour les recherches liées à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables ;

RGE OPQTECC recherche : pour la recherche environnementale et l’enveloppe du bâtiment ;

RGE NF réalise des analyses thermiques : pour l’analyse thermique des bâtiments et ouvrages individuels du secteur haut.

2. La formation du personnel

Après avoir identifié et sélectionné l’expertise RGE, les entreprises doivent suivre différentes formations demandées par l’organisme. Au moins un employé doit être formé : il s’agira d' »informations techniques ».

3. Le dépôt de la demande

Les entreprises candidates doivent contacter l’organisme responsable de la délivrance des noms. Ce dernier proposera différentes étapes à suivre (spécifiques à chaque RGE).

Dans un premier temps, et pour déposer le dossier le plus complètement possible, il est recommandé d’ajouter des pièces justificatives de la capacité de l’entreprise à obtenir le nom, soit au niveau de la personne, sur l’assurance le travail, sur les relations interpersonnelles, ou « .CV » de l’entreprise (nombre de projets déjà réalisés, compétences techniques, type de matériel utilisé, etc.).

Le dossier passera au stade de l’examen technique et à l’issue de l’examen, l’organisme délivrera ou non l’attestation de qualification/RGE.

A noter que le titre RGE est délivré pour une durée de quatre ans ; mais il doit être renouvelé chaque année après examen de plusieurs domaines réglementaires :

Enfin, un audit de performance est réalisé sur l’un des sites actuels de l’entreprise, dans les deux ans suivant l’obtention du prix. Elle est réalisée par l’organisme chargé de décerner le prix et vise à s’assurer de la conformité des travaux.

Sur le même sujet :
La recherche de fuite est définie de manière assez large Ce sont…

Gare aux sanctions !

En cas de non-respect des travaux, des sanctions peuvent être prises à l’encontre de l’entreprise, notamment si certains aspects importants ne sont pas respectés :

Des sanctions peuvent être prononcées pour une durée maximale de deux ans, avec suspension de la marque de qualité, dissolution d’un ou plusieurs RGE particuliers, restriction d’accès à un ou plusieurs RGE particuliers.

>> En savoir plus sur le site du gouvernement.

Assurance habitation : dans quelles régions les primes ont-elles le plus augmenté ?
A voir aussi :
Publié le 24 juin 2022 à 10h48 Source : JT 13h en…

À Lire  Assurance-vie : le renouvellement de l'offre haut de gamme