Comment transférer votre site WordPress facilement ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Migrer un site WordPress peut sembler difficile au premier abord, mais il existe des solutions pour le simplifier ou le faire soi-même. Qu’il s’agisse de changer de nom de domaine, de serveur ou simplement d’aller en ligne, il existe spécifiquement 3 façons d’atteindre vos objectifs, quel que soit votre niveau d’expertise.

1- La solution pour migrer son site WordPress facilement : choisir Ex2 comme hébergeur

1- La solution pour migrer son site WordPress facilement : choisir Ex2 comme hébergeur

Certains hébergeurs proposent de gérer vous-même la migration de votre site web lorsque vous vous y abonnez. Voir l’article : En Nouvelle-Aquitaine, la technologie pour mieux gérer les flux touristiques. Si vous êtes débutant, ou si vous n’avez pas le temps ou même tout simplement pas envie de vous en soucier, c’est évidemment l’idéal.

Il s’agit d’une solution spéciale proposée par un hébergeur Ex2 francophone. Pour toute souscription à leur offre d’hébergement spécifique WordPress, ils vous proposent d’uploader votre site web chez eux, sur leurs serveurs, de manière entièrement gratuite.

Ex2 se caractérise par le fait qu’il s’agit d’un hébergeur qui place WordPress au centre de ses priorités. Sur ce sujet, ils disposent d’une équipe d’experts passionnés pour optimiser les meilleurs serveurs CMS possibles au monde.

En termes de performances, Ex2 n’a rien à envier à la concurrence, leurs serveurs sont au top, et les forfaits sont évolutifs. Le véritable cœur de l’EX2 réside toujours dans le service client, qui défie vraiment toute concurrence. L’équipe est vraiment réactive et très accessible, preuve avec la migration qu’ils font eux-mêmes. C’est une entreprise à taille humaine qui apporte une vraie bouffée d’oxygène par rapport aux hébergeurs traditionnels comme OVH ou Hostinger.

Ex2 propose 3 plans d’hébergement WordPress (tarifs pour engagement annuel) :

Partir en vacances : les aides proposées par le service public
Sur le même sujet :
Afin d’aider toute personne qui le souhaite à partir en vacances, quel…

2- Utiliser une extension WordPress gratuite pour faire la migration de son site internet soi-même

2- Utiliser une extension WordPress gratuite pour faire la migration de son site internet soi-même

Si vous n’êtes pas un expert ou cherchez un moyen simple de migrer votre site WordPress, l’utilisation d’un plugin peut être une solution pertinente. Et ça tombe bien, il y en a beaucoup. Cependant, gardez à l’esprit que ces extensions de migration peuvent provoquer des conflits avec d’autres modules complémentaires ou même avec votre thème. Cela pourrait nuire aux performances d’un site, il est donc préférable d’être bien informé sur le plugin de migration et ses propres plug-ins avant d’agir.

Attention, le plugin ne fait pas tout tout seul ! Il faut quand même se salir un peu les mains pour arriver à ses fins (cela simplifie quand même grandement les choses.

Comment migrer un site WordPress avec Duplicator ?

Le plugin de migration le plus connu pour WordPress est bien sûr le Duplicator. C’est populaire, mais est-ce vraiment efficace ?

Duplicator permet le clonage, le déplacement ou la copie spéciaux de pages Web, mais surtout il offre une migration complète de votre page Web. Et c’est ce qui nous intéresse ici.

Vous devez tenir compte du fait que la version gratuite de Duplicator limite la taille d’exportation à 500 Mo.

Voici la marche à suivre pour migrer facilement votre site web avec l’extension Duplicator :

Et le voici ! Si tout se passe comme prévu, ce n’est pas plus compliqué que ça.

Ces cerveaux high-tech fuient la Russie : "Cette guerre m'a chassé du pays"
Sur le même sujet :
Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, plus de 100 000…

3- Comment transférer un site WordPress sur un autre serveur manuellement ? Les 6 étapes à suivre

3- Comment transférer un site WordPress sur un autre serveur manuellement ? Les 6 étapes à suivre

Si vous avez un minimum de confort lors de la manipulation du FTP et des différentes interfaces, la migration manuelle peut en fait devenir un jeu d’enfant. Et ce sera encore plus facile si vous suivez notre guide ! 😉

Faire la migration vous-même (ou par un expert) peut être une alternative souhaitable au module complémentaire dans certaines situations. Par exemple, si vous avez un grand site Web, il serait préférable d’opter pour cette méthode. Comme mentionné précédemment, le module complémentaire peut entraîner certains risques pour la compatibilité et les performances de votre site Web.

Bien entendu, il est possible d’effectuer cette migration manuelle via un service tiers ou via votre hébergeur s’il le propose. Ex2 le fait gratuitement pour ses clients d’hébergement Web, mais en termes de services, il y aura un certain prix. Cependant, vous devez tenir compte du fait que si vous payez quelqu’un pour le faire, vous évitez le risque que tout s’effondre ou que vous perdiez votre page.

Enfin, quelles sont les étapes à suivre pour transférer votre page WordPress d’un serveur à un autre ?

1 – Choisir sa nouvelle formule d’hébergement web

Cela n’en a peut-être pas l’air, mais cette étape peut s’avérer la plus longue ! De toute évidence, vous souhaitez trouver la meilleure solution d’hébergement pour votre site Web, afin d’obtenir les meilleures performances, le meilleur support et une bonne expérience utilisateur.

Il existe de nombreux types d’hébergement et vous trouverez sûrement celui qui vous conviendra, ne vous inquiétez pas. Pour un petit ou moyen emplacement, l’hébergement mutualisé peut faire l’affaire complètement. Cependant, si vous avez un plus grand besoin de sécurité et de performance, vous devrez peut-être envisager de vous tourner vers un VPS ou même un serveur dédié.

Renseignez-vous bien avant d’acheter, notamment sur le service client. C’est un point qu’il ne faut pas négliger, surtout si vous ne voulez pas perdre de temps sur tous les problèmes que l’hébergement web peut engendrer. Il a été dit plus tôt qu’Ex2 offre une expérience utilisateur supérieure, mais ce n’est pas le cas partout. Regardez bien tous les services inclus dans votre contrat.

2 – Sauvegarder les fichiers du site et les bases de données

Comme avec la méthode Duplicator, il est préférable de suspendre la maintenance et de mettre en cache les extensions pour limiter les conflits.

Maintenant que vous avez choisi votre nouvelle formule d’hébergement, nous pouvons passer aux choses sérieuses. La « première » étape consiste à sauvegarder votre site Web. Bien sûr, vous devez utiliser un outil FTP pour cela, comme FileZilla par exemple. Dans FTP, allez simplement dans le répertoire et assurez-vous d’avoir sélectionné le bon dossier avant de le télécharger sur votre ordinateur (il s’agit souvent du dossier « www » ou « public_html »).

Ensuite, il n’y a pas que les fichiers de contenu à exporter. Bien sûr, il faut aussi penser aux bases de données. En effet, il y a beaucoup d’informations et d’indications importantes pour le fonctionnement de votre site. Si vous avez un petit site, vous pourrez faire tout cela sans problème sur phpMyAdmin, un des logiciels de base. Encore une fois, ce n’est pas si compliqué, il vous suffit de vous rendre dans l’onglet d’exportation du logiciel et de choisir la méthode que vous souhaitez utiliser. Dans la plupart des cas, vous pouvez choisir la méthode rapide. Le mode personnalisé est plus dédié à ceux qui ont un objectif plus concret que la simple migration.

Si vous utilisez cPanel, vous trouverez tout cela sous « Bases de données » ou « Bases de données MySQL® ».

Vérifie si la base de données exportée inclut le nombre correct de lignes. En effet, chez certains hébergeurs comme OVH, il peut être exporté de manière incomplète car il y a des contraintes de temps pour l’export.

3 – Créer la nouvelle base de données

On a tout sauvé, alors maintenant on va un peu plus calme. La prochaine étape est logique, vous devrez créer une nouvelle base de données et de nouvelles approches dans votre nouvel environnement. Cette partie doit également être effectuée même si vous utilisez le plugin Duplicator.

Sur l’interface cPanel (ou une autre selon votre nouvel hébergeur), vous pourrez toujours gérer vos bases de données depuis l’onglet « Bases de données » ou « Base de données MySQL® ».

Une fois notre nouvelle base de données créée, nous devons également associer l’utilisateur à cette base de données et lui accorder tout droit de modification sur cette base de données.

Lorsque cette étape est terminée, vous devrez retourner à phpMyAdmin. En effet, nous devons accéder à notre nouvelle base de données et importer le fichier .sql que nous avons obtenu à l’étape précédente pour compléter la nouvelle base de données, qui était vide jusqu’à présent, avec les données de l’ancienne base de données.

4 – Importer les fichiers du site

Nous devrons maintenant retourner à FileZilla et nous connecter via FTP à notre nouveau serveur.

Dans le dossier principal, faites un clic droit et importez tous les fichiers du dossier que vous avez reçu lorsque vous avez précédemment exporté les fichiers du site. Attention, cela peut prendre du temps, mais c’est tout à fait normal.

5 – Modifier le fichier wp-config.php

Il est important de configurer correctement ce fichier de configuration WordPress. Cela déterminera beaucoup de choses pour votre site WordPress. Pour l’instant, il est toujours configuré pour votre ancienne base de données, ce qui empêche votre site de fonctionner.

Donc, il y a 3 lignes que vous devrez mettre à jour. Pour trouver le fichier wp-config.php c’est assez simple, il se situe à la racine des fichiers de votre site.

En effet, vous devez les modifier en mettant des informations relatives à votre nouveau serveur et, plus précisément, la base de données nouvellement créée. Ces informations, dont vous disposiez généralement lors de la création de votre nouvelle base de données, sont :

6 – Configurer le DNS

Enfin, pour arriver à un niveau élevé, vous devez vous assurer que le DNS est bien connecté à votre nouvel hébergeur. Si ce n’est pas le cas, la procédure est assez simple, ne vous inquiétez pas.

Pour simplifier tout cela, nous vous conseillons de tester en local pour voir si le site fonctionne ou non. Cela vous permet de simuler les modifications DNS. C’est aussi un moyen de voir si tout va bien sur la page. Voici un guide à ce sujet.

Tout d’abord, il vous suffit d’obtenir des informations sur votre nouvel hôte (DNS). Il y a de fortes chances que vous trouviez tout cela sur votre interface de gestion d’hébergement. Cela dépend de votre hébergeur. Vous le trouverez également dans l’e-mail de bienvenue.

Le reste du processus est également très simple, mais cela dépend de l’endroit où vous avez acheté votre nom de domaine. En bref, vous devez vous connecter à votre compte et modifier les informations à un emplacement spécifique. Tout cela est vraiment très variable, alors renseignez-vous sur la démarche que vous devrez adopter.

Voici un exemple pour internetbs :

Une fois cela fait, vous devez attendre que le nouveau DNS se propage à tous les centres de données dans le monde. Vous pouvez suivre la propagation en testant votre domaine sur un service en ligne comme celui-ci : https://dnschecker.org/

Et voilà, c’est fini ! Vous avez téléchargé votre page WordPress d’un serveur à un autre.

Si vous recherchez une solution d’hébergement qui télécharge votre site WordPress gratuitement, n’hésitez pas à en savoir plus sur Ex2. Si vous préférez gérer vous-même, vous avez maintenant tout ce dont vous avez besoin. Si vous utilisez d’autres méthodes pour migrer vos pages, vous pouvez nous le faire savoir dans les commentaires ou sur nos réseaux sociaux.

Une fois l’extension installée et activée, rendez-vous dans les paramètres de votre page WordPress puis dans « Updraft Plus Backups » (1). Après avoir cliqué sur le gros bouton bleu « Sauvegarder », une fenêtre s’ouvrira vous permettant de choisir ce que vous souhaitez sauvegarder.

Maison connectée : sommes-nous devenus accros à la technologie ?
A voir aussi :
La facilité avec laquelle certaines tâches peuvent être accomplies grâce aux objets…

Comment héberger un site WordPress en local ?

Comment héberger un site WordPress en local ?

Pour installer WordPress localement, vous devez d’abord créer un environnement, ou localhost, en utilisant certains logiciels tels que WAMP. Il existe plusieurs types de logiciels de ce type, tels que MAMP, XAMPP ou WampServer.

Comment mettre en place une page WordPress locale ? Télécharger une page WordPress locale

  • Étape 1 : Importez les fichiers via FTP.
  • Étape 2 : Exportez la base de données.
  • Étape 3 : Importez la base de données en ligne.
  • Étape 4 : Modifiez l’URL de la page.
  • Étape 5 : Modifier le fichier de configuration.
  • Étape 6 : Remplacez les URL.
  • Étape 7 : Réenregistrez les connexions permanentes.

Comment créer un site web local ?

Pour créer une page WordPress locale, vous devez configurer les logiciels de serveur Web Apache, PHP et MySQL sur votre ordinateur. PHP est un langage de programmation et MySQL est un logiciel de gestion de base de données. Les deux sont nécessaires pour exécuter WordPress.

Pourquoi installer WordPress en local ?

Local est un logiciel permettant de créer des serveurs locaux spécifiquement pour WordPress et d’installer un CMS en un clic. Il s’est vite imposé car il fonctionne bien et fait gagner beaucoup de temps.

ADAS : Nissan annonce une technologie avancée de sécurité active
Voir l’article :
Nissan travaille sur un nouvel ADAS avec sa technologie d’assistance à la…

Comment utiliser Duplicator WordPress ?

Comment utiliser Duplicator WordPress ?

Commencez par installer le Duplicator à l’endroit que vous souhaitez déplacer (point A). Comme tout module complémentaire, vous devrez vous rendre dans l’onglet EXTENSION dans la section ADMIN de votre page, puis cliquer sur AJOUTER et saisir DUPLICATEUR dans la zone de recherche par mot-clé.

Comment activer son site WordPress ?

Activation réseau C’est pour l’affichage dans le fichier wp-config. php situé à la racine de votre page WordPress. Dans ce même fichier, vous précisez : la connexion à la base de données.

Comment tester votre site WordPress ? Laissez votre site de test WordPress être en moins de 5 minutes. Il faut 1 minute pour mettre en place. Vous accédez à l’administration du site sur WordPress Admin. Les codes sont admin et mot de passe. Vous passez en français dans la langue du site située dans le menu Réglages > Général et c’est toujours valable.

Comment gérer un site sous WordPress ?

Avec WordPress, vous pourrez créer des menus entièrement personnalisables. Pour trouver votre menu, allez dans l’onglet « Apparence » puis dans « Menus ». Une fois entré dans cette interface, vous pourrez créer autant de menus que vous le souhaitez et leur attribuer des emplacements sur votre site Web.

À Lire  Vacances de dernière minute | la presse