Comment trouver des amis (adultes) ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Il n’est pas toujours facile d’apprendre à se connaître lorsqu’on arrive dans un nouvel environnement, une nouvelle ville, lorsqu’on est seul ou timide, en vacances… D’autant plus lorsqu’on vieillit. Alors, comment se faire des amis dans la trentaine, la quarantaine, la cinquantaine et au-delà ? 10 conseils qui marchent de Virginie Bapt, psychothérapeute.

Il est difficile de faire de nouvelles connaissances et de sympathiser avec quelqu’un, surtout quand on arrive dans un nouvel environnement, une nouvelle ville, en vacances, quand on est seul, timide, quand on a peur d’être dérangé…  » Lui, avant tout , vous avez En d’autres termes, posez-vous des questions sur la façon dont vous vous sentez, comment vous vous acceptez, quelles sont vos croyances… Il faut comprendre que tout le monde est pareil et que le désir de rencontrer des gens est universel. On a tous envie de rencontrer des gens, de pouvoir partager un moment agréable avec eux ou de rire ensemble. Ainsi, lorsque nous sommes ouverts, dynamiques, amicaux et hospitaliers, nous sommes en quelque sorte au service de l’autre. Car oui, s’intéresser aux autres est une façon de leur faire un cadeau Être ouvert et accueillant ne peut être que bénéfique : personne ne nous reprochera jamais notre ouverture et notre bienveillance. Envoyez des ondes positives et facilitez l’échange », explique Virginie Bapt, psychothérapeute, en préambule. Être amical et ouvert est la première étape. Oui, mais comment établir de véritables liens avec les autres et nouer des amitiés ? 10 clés de notre expert.

1. Trouver un point commun

Nous avons tellement à gagner à prendre des risques et si peu à perdre. Lire aussi : Anxiété : 7 symptômes qui indiquent que vous en souffrez.

Ce n’est pas facile de trouver un terrain d’entente quand on ne connaît pas du tout la personne. « Quand on parle à quelqu’un pour la première fois, il faut se demander ce qu’on a en commun. S’il est en voyage, on peut parler de l’hôtel, du buffet, des voyages… S’il est près de chez soi, on peut parler de la vie du quartier, du magasin qui vient d’ouvrir. Si c’est hors de l’école, on peut parler de l’équipe pédagogique de nos enfants, de la cafétéria, des activités périscolaires. Mais ça peut être juste du temps dehors », explique Virginie Bapt en exemple . L’idée est de trouver le point d’attache qui nous lie les uns aux autres, même si cela semble anecdotique. Cela vous permet simplement d’exprimer votre désir d’entrer en relation avec un autre. « On peut tous s’entraîner à le faire en toutes circonstances, c’est même agréable et amusant comme exercice », précise notre interlocuteur. Pour se souvenir de toutes les amitiés qui n’auraient jamais été faites si nous étions timides ou paresseux. Nous avons tellement. gagner au risque de rencontrer et perdre si peu. Au pire, la relation restera éphémère, dans la phase d’un échange de cœur à cœur, qui est déjà un beau moment de la vie ! »

Ceci pourrez vous intéresser :
Sur deux vols distincts opérés respectivement par Gulf Air et Envoy Air,…

2. Demander un conseil

Nous trouvons généralement toujours une personne sympathique qui nous demande des directions dans la rue ou l’adresse d’une bonne boulangerie dans le quartier. Cela crée la première connexion. « Habituellement, nous sommes heureux d’aider quelqu’un, d’être invité à faire une faveur. Il y a une citation célèbre qui dit : « Les gens sont reconnaissants pour les faveurs qu’ils nous ont accordées » et c’est très vrai, c’est-à-dire quand vous rendez service à quelqu’un , cela crée un lien entre les gens, et celui qui a fait la faveur est presque celui qui se sent le plus intime avec l’autre. C’est presque comme offrir un cadeau à quelqu’un quand on lui demande quelque chose.

Ceci pourrez vous intéresser :
Le CHU récompensé pour ses recherches sur le lien entre sécheresse oculaire…

3. Manifester son envie de rire

L’humour permet d’entrer en contact avec les autres. « Dire une phrase pleine de second degré, d’esprit, de jeu de mots, même si c’est vraiment mauvais… ça permet de briser la glace et de montrer un peu de sympathie », note Virginie Bapt.

Ceci pourrez vous intéresser :
l’essentiel Lors de sa troisième journée d’urgence, à Toulouse, l’ORU Occitanie (Observatoire…

4.  Aller vers l’inconnu

Si vous voulez faire des rencontres, il faut oser sortir des sentiers battus et changer vos habitudes. « Tous nos repères sont là pour nous sécuriser et quand on suit une routine, on ne regarde plus ce qui nous entoure. Alors quand on sort de notre routine (changer de supermarchés, aller au cinéma le week-end, tester un nouveau restaurant. ..), nous devenons plus attentifs à l’environnement extérieur. Nous ouvrons les yeux, devenons plus ouverts aux autres et plus accessibles », affirme notre psychothérapeute. Aussi, « on peut se fixer comme objectif de repartir avec un numéro de téléphone… Ou avec un compte Instagram ! C’est symbolique, bien sûr. L’idée est de se fixer – comme un jeu – un objectif à oser demander pour rester en contact et d’aller un peu plus loin que les banalités ordinaires échangées. Et bien sûr, cela ne vous oblige à rien, mais vous permet simplement de montrer votre désir de continuer le contact », explique l’expert.

A voir aussi :
Il s’agit d’une étude menée par la Société internationale de chirurgie plastique…

5. Sortir seul

Être seul, c’est aussi donner la possibilité aux autres de venir nous parler.

Paradoxalement, en étant seul, on peut rencontrer des gens. Pourquoi? « Parce qu’on est beaucoup plus ouvert à ce qui se passe autour de nous quand on est seul », souligne Virginie Bapt. Lorsque nous sommes deux ou plus, nous nous concentrons sur nos partenaires et sommes plus fermés à la divulgation. Être seul, c’est aussi offrir aux autres la possibilité de venir nous parler : on a moins tendance à approcher quelqu’un lorsqu’il est en groupe, de peur de le déranger. Il faut donc accepter ce léger inconfort (être seul à la terrasse d’un café, aller seul au cinéma par exemple…) pour qu’un autre puisse venir nous parler.

6. Utiliser les réseaux et les applis

Il faut vivre avec son temps ! « Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir des réseaux sociaux et de nombreuses applications de rencontre et de géolocalisation, il ne faut donc pas s’en priver. Nouvellement installé dans une nouvelle ville, on peut poster un message demandant des recommandations de rencontres, ou même proposer directement un voyage à quelques personnes . Cela en fera profiter beaucoup car on se rend vite compte que beaucoup sont seuls », répond notre expert. Par exemple, il existe des groupes Meetup dans presque toutes les villes de France. C’est une plateforme conçue pour trouver et créer des communautés locales, rencontrer de nouvelles personnes, apprendre de nouvelles choses, trouver du soutien, sortir de sa zone de confort, partager ses passions…

7. Tomber amoureux

« Cela peut sembler fou, mais quand on a un copain ou une copine, on peut rencontrer tous ses amis, sa famille, ses collègues… Vous aurez l’occasion de rencontrer de nouveaux cercles, de profiter du nouveau monde. Et si, en De plus, notre ami est sympathique et bavard, c’est encore plus facile de rencontrer de nouvelles personnes. De la même manière, nous pouvons profiter des qualités sociales de nos enfants pour rencontrer les parents de leurs camarades de classe, par exemple », explique le psychothérapeute.

Imiter un autre envoie le signal que nous sommes capables de comprendre son monde et de nous aligner sur ses codes.

8. Regarder l’autre dans les yeux

« Si tu veux rencontrer quelqu’un, il faut prendre le risque de le regarder et de ne pas le fuir. Quand tu regardes quelqu’un dans les yeux et que tu lui souris, ça change tout ! Tu montres que tu es ouvert à la discussion, confiant et disponible Autre conseil, essayez de vous aligner sur la posture physique de l’autre (parle-t-il avec les mains, est-il tactile, au contraire, a-t-il besoin de distance sociale, croise les bras…) Imiter l’autre envoie un signal qui lui montre qu’on arrive à comprendre son univers et qu’on s’aligne sur ses codes », explique Virginie Baptême.

9. Faire des compliments (sincères)

A tout le moins, il faut s’intéresser à l’autre

C’est la règle d’or. « On trouve toujours une personne qui nous trouve plus sympathique. Alors, complimenter (honnêtement c’est mieux !) la tenue vestimentaire, la coiffure, la qualité morale de quelqu’un est le premier pas en avant et montre de la sympathie. À tout le moins, il faut s’intéresser à la autre, c’est la base pour construire une relation saine avec quelqu’un. »

10. Soigner le final de la rencontre

« Il y a des gens qui sont très doués pour parler, échanger et tisser le début d’une relation. Moins pour la poursuivre. Il faut donc être attentif à cela si on veut donner une chance à la relation de se développer. Par exemple, on peut dire « J’ai apprécié notre conversation, peut-être pourrions-nous refaire le moment ? Je veux te donner mon numéro de téléphone et ensuite, si tu es prêt, nous pouvons aller prendre un café » ou simplement « Ravi de te rencontrer ». Une amitié se noue. est construit et entretenu. On peut se poser la question suivante : comment être loyal et fidèle à ce début d’amitié ? » conclut notre expert.

Merci à Virginie Bapt, psychothérapeute.

À Lire  Temps fort : semaine prochaine, heure, conseils santé