Communication Et si on parlait d’agriculture autrement ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Communication des institutions agricoles ? « Nous sommes à l’âge de pierre ! » « , précise Thierry Bailliet. L’agriculture, telle qu’on la voit dans les spots publicitaires des entreprises agroalimentaires, coopératives, chambres d’agriculture et autres organisations agricoles, véhiculerait une image fantasmée du métier d’agriculteur. « Si on laisse la main aux institutions, on verra un agriculteur avec un foulard sur la tête », s’agace l’agriculteur du Pas-de-Calais, YouTuber depuis 10 ans sous le surnom, plus connu, de Thierry, agriculteur d’aujourd’hui .

« C’est aux agriculteurs de parler de l’agriculture, et il faut montrer qu’elle est telle qu’elle est », dit-il. Destiné à soigner un peu l’image. Surtout « Pas question de mentir sur les vieux phyto-canettes ». L’agriyoutubeur raconte à ses 100 000 abonnés le quotidien de sa ferme. 150 hectares en polyculture avec élevage de chevaux, sangsues bio sur 20 hectares et cinq salariés. Les vidéos, pour lui, sont l’occasion de faire un peu d’éducation, de parler de la récolte et d’expliquer pourquoi on traite tôt le matin.

« Il faut décrire le travail tel qu’il est. Il faut que les producteurs présentent ce qu’ils font, même dans l’élevage porcin ou avicole hors sol, insiste Thierry Bailliet. Bien sûr, c’est plus compliqué que de parler de cultures, mais c’est nécessaire d’expliquer pourquoi le porc est confiné, détaillant le prix du produit, etc. »

 « L’important est de savoir cibler »

Cependant, il n’est pas facile d’être toujours en phase avec le grand public. Si le Syndicat des Jeunes Agriculteurs (JA) met l’accent sur la modernité de l’agriculture en exposant de grosses machines rutilantes et de nouvelles technologies d’agriculture de précision, le message est-il bien reçu par les citadins en quête de valeurs authentiques ? « L’important, c’est de savoir compter », explique Jean-Baptiste Vervy, également co-fondateur du collectif Les Noirs Moutons (sic), qui accompagne les entreprises de la sphère agricole dans leur stratégie de communication. Ceci pourrez vous intéresser : Les meilleures applications de jeu (2022). « La façon dont JA communique peut fonctionner avec les jeunes que vous attirez vers l’agriculture. Pour tous les néo-ruraux, en revanche, d’autres outils doivent être utilisés.

À Lire  Alès : Fitness Park, leader français des salles de sport, débarque en ville

Les réseaux sociaux ne sont pas une solution en eux-mêmes : « Une entreprise qui demande une vidéo à un influenceur en lui donnant des consignes, ça ne marchera pas car l’influenceur travaille avec sa communauté. Il ne faut pas la décevoir, sinon il dégradera sa visibilité et d « Mark va être déçu », explique celui qui a également fondé les start-up Wizifarm et Papote. « Trop souvent on voit des entreprises qui font des vidéos pour parler d’elles, n’obtiennent que 1000 vues dans leur microcosme. Il n’y a pas de retour sur investissement. »

fitness aquatique : moment de ressourcement en baie de Paimpol
Voir l’article :
Fit Océan organise des séances d’aquagym sur les plus belles plages de…

« Mettre les contenus en scène »

La communication moderne consiste donc à identifier la cible que l’on souhaite cibler et à passer par des influenceurs qui proposent la communication à leur manière, avec leurs codes. Voir l’article : Gym et fitness tous les jeudis sur un parking de supermarché à Plabennec.

Jean-Baptiste Vervy et Thierry Bailliet ont effectué un tour de France en tracteur, une opération de « communication positive sur l’agriculture » baptisée CoFarming Tour. L’agriyoutubeur envoie des vidéos sur les étapes. « Il y a du contenu disruptif, donc les gens regardent et interagissent. On passe le message différemment que sur certains salons qui attirent de moins en moins de monde et où les stands coûtent très cher. L’opération est sponsorisée par des entreprises, par exemple une marque de Trakter. » Quand un YouTuber influent fait la promotion de tracteurs, forcément les gens veulent le voir de plus près, et la marque peut les vendre grâce à cela », souligne Jean-Baptiste Vervy.

À Lire  VIDÉO. Tarbes - L'émission de fitness BreakFit, les 14 et 15 mai au salon

Un autre mode de communication, moins institutionnel, s’applique également aux entreprises du secteur agricole et para-agricole en matière de recrutement. « Un commerçant agricole qui a des difficultés à trouver du travail peut, par exemple, créer un escape game pour présenter son entreprise, précise le président de l’association CoFarming. Ceux qui y participent peuvent donc se rendre compte que le métier n’est pas ce qu’ils imaginaient ! »

Une telle opération de communication n’est valable que pour un public précis. Identifier votre objectif est la règle numéro un.

A voir aussi :
Nous passons en revue notre expérience avec l’Amazfit GTR 4 après quelques…