Conduire un scooter électrique : ce que dit la loi

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Publié

le 25 août 2022 à 17h43

FOCUS – Ces dernières années, le nombre d’utilisateurs de scooters électriques a considérablement augmenté. Mais la législation pour une conduite sécuritaire reste méconnue de tous.

Deux adolescents, âgés de 15 et 17 ans, qui voyageaient ensemble en trottinette électrique, sont décédés ce lundi 22 août à Lyon. Ils ont été percutés par une ambulance privée dans la voie réservée aux bus et aux deux-roues non immatriculés. Un accident dramatique qui soulève de nombreuses questions sur la régulation de ce mode de mobilité. Maître Charles-Henri Coppet, avocat spécialisé en droit du dommage corporel, protégeant les droits des victimes, nous éclaire sur les règles indispensables à connaître avant d’utiliser une trottinette électrique.

Le port du casque est-il obligatoire ?

Lire aussi Scooters : Derrière les accidents, le casse-tête réglementaire Voir l’article : immobile. Quelle est la prime de l’assurance habitation à Saint-Étienne et Lyon ?.

Quel est le travail d'un vendeur ?
Ceci pourrez vous intéresser :
En contact direct avec les clients, l’annexe commerciale cumule les fonctions de…

Où est-il possible de circuler ?

« Concernant le port du casque, la réglementation diffère selon l’endroit où le conducteur roule. Elle n’est pas obligatoire en agglomération, mais fortement conseillée, alors qu’elle est obligatoire hors agglomération », explique Maître Charles-Henri Coppet. Fortement recommandé car il récupère facilement après quelques égratignures, entorses ou fractures, mais la partie du corps la plus vulnérable à protéger est la tête. Selon le Road Safety Crash Report 2019, 80% des décès de véhicules à moteur – y compris les scooters – ne portaient pas de casque, et cette statistique reste stable au cours des années suivantes.

À Lire  Prélèvement KSM : comment l'arrêter ? | Info-mag-annonce.com

La législation est claire : « Dans les agglomérations, rouler sur les pistes cyclables est obligatoire, mais lorsqu’il n’y en a pas, le conducteur peut rouler sur des routes limitées à 50 km/h », précise l’avocat. « En dehors des agglomérations, il est également possible de circuler sur des routes à une vitesse maximale de 80 km/h, mais dans ce cas les usagers doivent porter un casque, des équipements réfléchissants et conduire avec leurs feux de position allumés », selon les informations des services publics. . La circulation est également autorisée sur les zones piétonnes, mais uniquement à une vitesse modérée de 6 km/h et sans gêner les piétons. Enfin, la circulation sur les trottoirs est interdite sauf si la pratique est approuvée par le maire.

Broker : Solly Azar lance une nouvelle offre de deux-roues
A voir aussi :
Le courtier grossiste Solly Azar, très présent sur le marché de l’assurance…

Peut-on monter à plusieurs sur une trottinette ?

De même, il est possible de garer le véhicule sur le trottoir si la mairie le permet. Dans le cas contraire, les usagers doivent garer leur véhicule dans les emplacements désignés. Le non-respect de cette règle est passible d’une amende de 49 euros.

L’utilisateur ne peut pas transporter de passagers. Il doit être seul sur son scooter à tout moment. C’est une pratique qui a été interdite fin 2019 et qui est désormais passible d’une amende de 35 euros. « Malheureusement, cela n’est absolument pas respecté, dans les grandes villes chaque jour on voit plus d’usagers en trottinettes électriques« , déplore Charles-Henri Coppet.

Rapport qualité/prix : quelle assurance habitation est la meilleure ?
Voir l’article :
Lors du choix d’une assurance, le rapport qualité/prix reste le plus important…

Faut-il être assuré ?

Lire aussi Trottinette électrique, vélo : faut-il être assuré pour voyager en deux roues ?

À Lire  Le lobby de l'assurance se casse les dents sur la blockchain

L'actualité et l'actualité du monde de l'assurance en temps réel - Août 2022
Voir l’article :
Afin de choisir au mieux votre contrat d’assurance, ne manquez pas les…

Comment rendre moins dangereuse la cohabitation entre les différents moyens de mobilité ?

L’article R. 233-3 du code de la route prévoit l’obligation d’assurance pour les véhicules terrestres à moteur, parmi lesquels figurent, entre autres, les scooters électriques. « La même obligation d’assurance responsabilité s’applique aux véhicules personnels à moteur qu’aux véhicules à moteur. (…) Cette assurance responsabilité civile couvre les dommages qui pourraient être causés, par exemple, à un piéton ou à un autre véhicule », affirme Charles-Henri Coppet. Cet abonnement doit être souscrit par le propriétaire de l’engin, mais il est également recommandé pour ceux qui aiment utiliser les scooters de location. « Les loueurs de scooters en libre-service assurent le véhicule, mais pas la personne qui le conduit », révèle Charles-Henri Coppet.

« Le problème des trottinettes électriques, c’est qu’elles sont apparues rapidement sans prendre le temps de réfléchir aux conséquences de leur utilisation », prévient Me Charles-Henri Coppet. Les règles d’utilisation de cette mobilité ne sont pas très contraignantes pour lui, et surtout il n’y a pas de communication pour que tout le monde soit au courant. « Je pense que la plupart des gens qui ont des attitudes criminelles ne le font pas volontairement, c’est plutôt par manque d’information », poursuit-il.