Conseils et avertissements pour l’Antarctique

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Date de la dernière mise à jour : 6 avril 2022 09 h 33 HE

Dernière mise à jour : La section Santé a été mise à jour – conseils de santé pour les voyageurs (Agence de la santé publique du Canada).

Niveau de risque

Niveau de risque

Antarctique – Faites preuve d’une grande prudence

Faites preuve d’une grande prudence en Antarctique en raison des conditions météorologiques défavorables et imprévisibles et du manque d’infrastructures et de services d’urgence. Sur le même sujet : Cet accessoire indispensable pour vos voyages à l’étranger est à -43% sur Amazon.

Magazine. Prolongez l'été avec Voyages à l'Ouest
Lire aussi :
Qui fait le journal ? C’est une équipe de journalistes, la rédaction,…

Sécurité

Sécurité

Conditions météorologiques

L’Antarctique est soumis à des conditions météorologiques extrêmes et imprévisibles. Il fait froid, sec et venteux. Une calotte glaciaire permanente couvre 99% du continent.

Ces conditions exposent les voyageurs au risque de gel et de surexposition au soleil, ce qui peut entraîner une déshydratation et des lésions oculaires.

Assurez-vous d’avoir l’équipement et les vêtements appropriés pour vivre en Antarctique.

Communications

Il n’y a pas de téléphone ou d’autres services de communication publique en Antarctique. En cas d’urgence, vous pourriez avoir de la difficulté à obtenir de l’aide extérieure.

Les stations de recherche peuvent avoir des téléphones satellites et des installations postales. Cependant, ils sont entièrement dédiés à la recherche scientifique et, à quelques exceptions près, ne peuvent fournir aucun type d’assistance aux touristes ou aux voyageurs de passage.

Si vous envisagez de visiter cette région par vos propres moyens, vous devez également vous assurer d’être en parfaite autonomie à partir du moment où vous quittez le pays de départ jusqu’à votre retour.

Tourisme

Il n’y a pas d’installations touristiques en Antarctique, à l’exception d’une station privée à l’intérieur de la glace, qui accueille des expéditions d’alpinisme.

Voyager en Antarctique peut avoir un impact négatif sur l’environnement. Par conséquent, vous devez éviter tout voyage qui ne fait pas partie d’une expédition scientifique internationale ou organisé par un voyagiste. Des excursions vers le continent peuvent être organisées par diverses agences de tourisme.

Association internationale des voyagistes de l’Antarctique

Ceci pourrez vous intéresser :
Quel papier peut remplacer une carte d’identité ? Comment prouver son identité…

Exigences d’entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

Passeport et visas

Vous devrez peut-être présenter votre passeport canadien ou votre visa, ou les deux, dans les pays que vous traverserez pour vous rendre à l’Antarctique ou en revenir. Consultez le Travel Council des pays concernés.

Permis d’expédition

Tous les voyageurs canadiens doivent obtenir un permis pour visiter l’Antarctique. Les organisateurs d’excursions d’expédition s’arrangeront généralement pour l’obtenir en votre nom. Veuillez confirmer ces informations auprès de votre voyagiste avant de voyager.

Si vous devez faire vous-même une demande de permis, vous devez soumettre votre demande au Programme de protection de l’environnement de l’Antarctique d’Environnement Canada.

Demander une autorisation – Environnement Canada

Les enfants et le voyage

Renseignez-vous sur les voyages avec des enfants.

Combien coûte le vol d'Emmanuel Macron ?
Voir l’article :
On se souvient de François Hollande qui aimait voyager en train ou…

Santé

Santé

Conseils santé pour voyager

Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage, de préférence six semaines avant votre départ.

Activités de la COVID-19

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que vos vaccins sont à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins comprennent : la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, la varicelle, la grippe et autres.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lorsque vous voyagez dans ce pays. Parlez à votre professionnel de la santé voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

À Lire  Le Commandant Charcot, premier navire d'exploration polaire du Ponant

La maladie à coronavirus (COVID-19) est une maladie infectieuse virale qui peut être transmise d’une personne à l’autre par contact direct et par des gouttelettes en suspension dans l’air.

Il est recommandé que tous les voyageurs admissibles reçoivent le cycle complet d’un vaccin contre la COVID-19 et toute dose supplémentaire recommandée au Canada avant le voyage. Les preuves montrent que les vaccins sont très efficaces pour prévenir les formes graves de COVID-19, les hospitalisations et les décès. Bien que la vaccination offre une meilleure protection contre les maladies graves, vous pouvez toujours être exposé au risque d’infection par le virus qui cause la COVID-19. Toute personne qui n’est pas complètement immunisée court un plus grand risque de contracter le virus qui cause la COVID-19, ainsi qu’un plus grand risque de tomber gravement malade lorsqu’elle voyage à l’étranger.

Vérifiez les exigences d’entrée et de sortie de votre destination, y compris les exigences de vaccination contre la COVID-19 dans la section Exigences d’entrée et de sortie.

Quelle que soit votre destination, parlez à un professionnel de la santé avant de voyager pour vous assurer d’être bien protégé contre la COVID-19.

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d’un moustique infecté.

Les voyageurs sont vaccinés parce que c’est obligatoire pour entrer dans certains pays ou parce qu’il est recommandé de se protéger contre la fièvre jaune.

Conditions d’entrée*

à propos de la fièvre jaune

Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné

*Il est important de noter que les conditions d’entrée dans un pays peuvent ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune. Il est également recommandé de contacter la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations que vous avez l’intention de visiter pour voir s’il existe d’autres conditions d’entrée.

La grippe saisonnière est courante dans le monde entier. La saison de la grippe s’étend de novembre à avril dans l’hémisphère nord, d’avril à octobre dans l’hémisphère sud et toute l’année sous les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d’une personne à l’autre par la toux ou les éternuements ou par contact avec des objets et des surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe.

L’hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou d’autres liquides organiques. Tous les voyageurs susceptibles d’y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d’aiguilles, tatouage, acupuncture ou exposition professionnelle) doivent être vaccinés.

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Il peut se propager rapidement d’une personne à l’autre par contact direct et par des gouttelettes en suspension dans l’air.

Toute personne qui n’est pas protégée contre la rougeole risque d’être infectée lors d’un voyage à l’étranger.

Maladies d’origine alimentaire et hydrique

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant de partir pour vous assurer d’être entièrement protégé contre la rougeole.

Les personnes voyageant vers n’importe quelle destination dans le monde peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l’eau ou des aliments contaminés.

Insectes et maladies

Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous voyagez en Antarctique. En cas de doute, rappelez-vous : ne mangez rien qui n’ait pas été bouilli, bouilli ou pelé !

Dans certaines régions de l’Antarctique, certains insectes sont porteurs de maladies.

Paludisme

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger des piqûres d’insectes.

Animaux et maladies

Il n’y a pas de risque de paludisme dans ce pays.

Infections de personne à personne

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, car certaines infections peuvent être transmises entre les humains et les animaux.

Être entouré de trop de personnes peut augmenter votre risque de contracter certaines maladies. N’oubliez pas de vous laver les mains souvent et d’observer une bonne hygiène lorsque vous toussez ou éternuez pour éviter d’attraper un rhume ou une grippe.

Services médicaux et installations médicales

Les infections sexuellement transmissibles (IST) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides organiques ; s’engager dans des pratiques sexuelles plus sûres.

Il n’y a pas de services d’évacuation d’urgence ni de services de recherche et de sauvetage en Antarctique. En cas d’urgence, vous serez responsable des coûts des opérations de recherche, de sauvetage et d’évacuation.

À Lire  COMPTOIR DES VOYAGES - Conseiller Commercial Amérique Latine H/F - CDI - (Paris) | Publicité | TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et d’évacuation sanitaire.

À retenir…

Santé et sécurité en voyage

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Bioule. Voyage dans le temps
Voir l’article :
Chaque année, Gaëlle Varé organise une classe découverte avec ses collégiens. 2022…

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Soyez bien préparé. Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Emportez une trousse de produits de santé dans vos bagages pour le voyage, surtout si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Découvrez ce que vous devez faire et comment nous pouvons vous aider si vous êtes arrêté ou détenu à l’étranger.

Le Protocole au Traité sur l’Antarctique sur la protection de l’environnement (Protocole de Madrid) désigne l’Antarctique comme une réserve naturelle avec des zones protégées établies. N’appartenant à aucun pays, l’Antarctique est un lieu dédié à la préservation de l’environnement et à la recherche scientifique.

Le Canada a intégré le Protocole de Madrid dans la législation canadienne avec la Loi sur la protection de l’environnement en Antarctique. Par conséquent, le gouvernement canadien réglemente les activités des expéditions antarctiques organisées par ses ressortissants.

Catastrophes naturelles et climat

La Loi sur la protection de l’environnement en Antarctique interdit aux Canadiens et aux navires canadiens de se livrer aux activités suivantes à moins qu’un permis n’ait été délivré :

Le climat de l’Antarctique est extrême. De mars à septembre, les températures peuvent descendre jusqu’à -60°C près du niveau de la mer et plus à l’intérieur des terres. En plein hiver, le continent reçoit peu ou pas de soleil. Les visites organisées ne fonctionnent pas pendant cette période.

En plein été, de décembre à janvier, les températures oscillent entre -2C et 4C. Sur la péninsule antarctique, les températures peuvent atteindre deux chiffres. Le soleil brille jusqu’à 24 heures sur 24, selon l’endroit.

Besoin d’aide?

Services locaux

Les blizzards sont rares. Cependant, dans les zones côtières, les vents catabatiques atteignent régulièrement des vitesses de 100 km/h. Des rafales allant jusqu’à 160 km/h ne sont pas rares.

Aide consulaire

Il n’y a pas de numéro centralisé pour accéder aux services d’urgence.

Le gouvernement du Canada n’a pas de bureau en Antarctique. Les Canadiens qui prévoient visiter doivent informer Affaires mondiales Canada à Ottawa avant de quitter le Canada.

Avertissement

Pour obtenir une aide consulaire d’urgence, appelez le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa.

La décision de voyager vous appartient et vous êtes responsable d’assurer votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et fournissons des informations fiables et à jour sur notre conseil de voyage afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées concernant vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre informatif uniquement. Nous faisons de notre mieux pour fournir des informations exactes, mais elles sont fournies « telles quelles » sans garantie d’aucune sorte, expresse ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne sera tenu responsable d’aucun dommage découlant de ces renseignements.

Si vous avez besoin d’une assistance consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines restrictions peuvent limiter la capacité du gouvernement du Canada à fournir ses services.

  Prenez des mesures de sécurité normales

En savoir plus sur les services consulaires canadiens.

  Faites preuve d’une grande prudence

Prenez les mêmes précautions que vous auriez au Canada.

Il y a des problèmes de sécurité et la situation peut changer rapidement. Soyez toujours très prudent, consultez les médias locaux et suivez les instructions des autorités locales.

  Évitez tout voyage non essentiel

IMPORTANT : Les deux niveaux suivants sont un avis officiel du gouvernement du Canada. Ils sont délivrés lorsque la sécurité des Canadiens voyageant ou résidant dans une région ou un pays particulier peut être menacée.

  Évitez tout voyage

Votre sécurité pourrait être compromise. Vous devez déterminer si un voyage dans ce pays, territoire ou région est nécessaire en fonction de vos besoins familiaux ou professionnels, de votre connaissance du pays ou de la région et d’autres facteurs. Si vous y êtes déjà, demandez-vous si vous avez vraiment besoin d’y être. Sinon, vous devriez envisager de partir.