Contrôle technique 2 roues. Le gouvernement demande qu’il soit exécuté…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Nouveau rebondissement dans l’affaire du contrôle technique des deux roues. Le 31 octobre, le Conseil d’État a jugé illégal le décret émis par le gouvernement le 25 juillet dernier. Conséquence directe, le décret initial d’août 2021 refait surface et le contrôle technique entrera en vigueur le 1er janvier 2023.

Par

Voir l’article : Pouvez-vous revendre votre voiture en prêt ?.

Vincent Foutier

Le Conseil d’Etat se base sur deux motifs

La circulaire originale d’août 2021 sort à nouveau. Le Conseil d’État demande la mise en place d’un contrôle technique des deux-roues à partir du 1er janvier 2023.

C’est une mauvaise nouvelle pour les motards. Suspendu l’été dernier par le président de la République Emmanuel Macron, le contrôle technique des deux roues sera de nouveau appliqué à la fin de l’année 2022. Lundi 31 octobre, le Conseil d’État a rejeté la décision du gouvernement de juillet dernier qui contient la mise à disposition d’autres mesures améliorant la sécurité des deux jambes. Jugées inefficaces, ces mesures controversées conduiront à l’abrogation de la circulaire le 25 juillet 2022. La circulaire initiale d’août 2021 sera de nouveau en vigueur. La mise en œuvre de la commande mécanique sur deux roues n’a jamais été aussi proche.

Pour annuler le décret du 25 juillet, le Conseil d’État a invoqué deux motifs. Premièrement, le manque de consultation publique sur cette question. Etonnamment, dans ce cas l’avis des Français est important… Dans un monde où l’écologie prend une large place dans l’actualité, le moindre effort est étudié pour limiter les méfaits de l’environnement. La discussion sur la pollution de l’air dans les grandes villes a été renforcée et a rejoint les ZFE. Une question se pose : ce contrôle technique est-il destiné à améliorer la sécurité de la moto, ou plutôt à serrer la vis ?

À Lire  Nio ES8 : photos du gros SUV électrique en fuite

Retour à la case départ 

Les États membres de l’Union européenne sont liés par la directive de 2014 avec l’obligation d’instaurer un contrôle technique du deux-roues.

Afin d’éviter cette mise en place du contrôle technique sur deux roues, Emmanuel Macron a alors décidé de soumettre d’autres mesures. Parmi elles, l’installation de radars pour contrôler les émissions ou encore l’indemnité de conversion pour l’achat de deux vélos électriques. Ces mesures ont été combattues par le Conseil d’État, qui les a jugées inefficaces. Le nombre de tués sur les routes à deux roues en France est plus élevé que dans les autres pays européens. Rappelons cependant que la France est l’un des pays qui compte le plus de vélos (quelque 2,5 millions). Dès lors, la décision prise par le gouvernement en juillet dernier est reconnue illégale par le Conseil d’État.

Désormais, l’arrêté du 9 août 2021 est à nouveau en vigueur et prévoit la mise en place d’un contrôle technique des deux-roues au 1er janvier 2023. Depuis l’adoption de la directive 2014/45/UE le 3 avril 2014, l’UE États membres qui doivent réussir le contrôle technique pour les deux-roues de plus de 125 cm3.

Les motos, scooters et trois-roues de cylindrées supérieures à 125 cm3 sont éligibles au contrôle technique.

Voir l’article :
Il s’agit essentiellement d’une protection contre les dommages matériels et physiques que…