Coronavirus : « On n’appelle pas le 15 en cas d’urgence dentaire ! »

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Lorsque les cabinets dentaires sont fermés, une organisation se met en place localement pour répondre à d’autres problèmes connus et graves.

« Nous sommes parmi les activités les plus dangereuses dans cette épidémie. On travaille à 20 centimètres des patients, il faut être prudent », rappelle le Dr Alain Durand, président de l’Ordre national des chirurgiens-dentistes.

Depuis le 17 mars, le Conseil national de l’Ordre a contraint les cabinets dentaires à s’abstenir d’accepter des patients. Mais face au danger et aux interrogations, une nouvelle organisation s’est mise en place en Occitanie, en dehors du département de l’Hérault.

Dans l’Hérault, trois centres de soins ouverts

Dans l’Hérault, trois centres de soins ouverts

« Dans l’Hérault, nous nous sommes organisés un peu différemment par rapport aux autres départements, explique Olivier Davron. Ceci pourrez vous intéresser : VIDÉO. Santé, éducation et patrimoine cette semaine au sommaire du Grand JT des Territoires.

Mais la prise en charge est différente lorsqu’il y a un problème dentaire, souligne le chef du service Ordre du dentiste héraultais : « Le patient doit contacter son personnel, qui a l’adresse mail d’un des trois services départementaux. » Il va créer un regroupement formulaire qui sera envoyé au juge. Mais les gens doivent comprendre que nous venons de déplacer des gens vers une véritable urgence.

Lire aussi :
La crise d’angoisse (ou crise de panique) se caractérise par une peur…

Un numéro national va se mettre en place

Un numéro national va se mettre en place

« Les médecins restent obéissants et peuvent toujours fournir des justificatifs. Mais avant d’envoyer un numéro de pays (1), ce qui doit être fait immédiatement, en cas d’urgence, si un plan de traitement est nécessaire, les patients peuvent s’adresser à chaque conseil de branche. Du programme ( 2) », poursuit-il. Dr Durand.

À Lire  Rénover une maison : quels travaux énergétiques prévoir ?

De là, ils seront conduits dans un cabinet dentaire à appel unique, qui « sera autorisé à les recevoir et à prendre toutes les mesures de précaution. Nous mettons tout en œuvre pour parler au mieux aux gens, aussi peu que Sam l’a fait, en essayant de les faire sortir le moins possible. »

Il y a une vraie collection. Je suis très heureux

Confrontés, comme beaucoup d’autres professionnels de santé, à une pénurie de masques et autres équipements, les dentistes doivent tenir la Bourse, mais jouer leur rôle face à la crise sanitaire : « Il y a une vraie collecte. Je suis vraiment content.

« Nous sommes en concertation constante avec les conseils départementaux pour voir si tout va bien et, en ce moment, c’est le cas. Confrère donne de son temps, de son argent sans compter. » En Haute-Garonne par exemple, des soins sont prodigués à des dentistes gratuits. De toute façon, si nous ne les collectons pas maintenant, quand le ferons-nous ? Même si, évidemment, on ne pourra pas rester longtemps comme ça… »