Création d’entreprise en France – Les 4 vérités de l’Hebdo – Les …

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Motivés par les profits générés par le travail non déclaré, certains travailleurs souhaitent revenir au système légal établi par eux-mêmes.

Ils sont loin de penser dans quel pétrin ils s’embarquent.

Dans un premier temps, ils devront payer les conseils d’un conseiller juridique et des impôts et ne pas compter sur des fonctionnaires qui sont normalement payés pour cela.

Très vite, ils seront ensevelis sous une pile de papiers, d’impôts, d’impôts de toutes sortes, dont personne ne sait où ils vont ni à quoi ils appartiennent (y compris ceux chargés de les collecter et de les distribuer).

Après plusieurs mois de travail acharné et un nombre incroyable d’heures travaillées, ils se rendront compte que le gouvernement leur prend tout.

Ils feront une tâche cachée, qui les ramènera à la case départ.

Plus de 80% de ceux qui passent le test dépassent rarement plus d’un an de pratique.

Il y a une autre façon d’être entrepreneur, et quand ils réussissent, les gens continuent de toutes leurs forces à rester au travail, mais cela demande certaines qualités que tout le monde n’a pas.

La principale de ces spécialités est la capacité de mentir avec une grande confiance.

Maintenant, il faut savoir choisir la bonne liste d’options (il y en a beaucoup) : quelle que soit sa couleur politique, il faut savoir se mettre le plus haut possible sur la liste pour avoir une chance d’être élu . .

En d’autres termes, être un bon politicien.

Une fois élus, les voici « chefs d’entreprise » depuis plusieurs années et tout nage dans le pétrole.

À Lire  Comment trouver la bonne idée d'entreprise ? - Créer une entreprise - BeaBoss.fr

Il suffit de prendre la direction du ministère ou d’être l’assistant de quoi que ce soit : tout est sans responsabilité, sans formation, sans responsabilité du résultat, sans contrôle, sans budget équilibré.

Cependant, il faut noter que les élus devront choisir, si possible (concurrence féroce), une spécialité à fort rendement de commissions secrètes.

Il n’y a aucune obligation de se présenter au travail.

Il sera facile de comprendre pourquoi, à l’exception de quelques villes, tout est dirigé par des élus, du plus haut niveau du gouvernement au plus bas, les villes, l’administration, la justice, l’éducation, les transports, la nation entière, pas seulement commande une confusion inexplicable mais aussi, presque partout, un état d’effondrement général.

Avec des milliers de nouvelles règles et réglementations ajoutées chaque jour – sans supprimer un seul texte – il n’est plus possible de rendre justice.

C’est ce que disaient déjà Robert Badinter et Raymond Barre, il y a quelques décennies, lors d’un face-à-face.

Il est également intéressant de noter que, s’il y a quelques années la question d’être élu suscitait le respect, ce n’est plus le cas aujourd’hui, le nombre de démissions et d’élections vides de plus en plus importantes à chaque élection le confirme.