Crédit immobilier : vers des rendements des prêts à taux variable plafonnés ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Bien qu’ils se soient progressivement estompés, les prêts limités à taux variable sont en passe de revenir en force. Dans un contexte d’inflation et de hausse des taux de crédit, ils pourraient devenir une alternative aux prêts hypothécaires à taux fixe.

En raison de taux d’usure trop faibles, c’est-à-dire le taux maximum au-dessus duquel une banque ne peut pas emprunter d’argent, et du durcissement des conditions d’octroi, les banques rejetteraient aujourd’hui près de 4 demandes de prêt immobilier sur 10. Cependant, une solution financière pourrait résoudre en partie ce problème. . Longtemps oubliés, les prêts à taux variable limités pourraient bien faire leur grand retour.

Comment ça marche ?

Comme son nom l’indique, un prêt à taux d’intérêt variable évolue à la hausse ou à la baisse. Dans le cas d’un prêt « limité » à taux d’intérêt variable, la fourchette de sa volatilité est prévue à l’avance en fonction de l’indice de référence, ainsi qu’une marge fixe sur toute la durée du prêt. Ceci pourrez vous intéresser : Le village des fans de la Coupe du monde du Qatar coûte 200 $ la nuit – BBC News Afrique. Un prêt « crédit » à taux d’intérêt variable est une solution financière mise en place par les banques pour protéger les clients contre des hausses excessives des taux d’intérêt.

Concrètement, pour un prêt à taux variable de 2% avec un taux plafonné à 1, cela signifie que le taux ne peut monter ou descendre de plus d’un point, soit 3% maximum. Dans le cas d’un prêt à taux variable plafonné 2, il ne peut excéder 4 %.

À Lire  Les avis des consommateurs sont de retour

Voir l’article :
La fresque Sourire de Reims (Marne) a pu être aperçue par des…

Solution idéale contre l’inflation et la hausse des taux

Selon son profil et son projet immobilier, un prêt à taux variable limité serait une bonne option. Selon les mots de Maël Bernier, porte-parole du groupe Meilleurtaux, rapportés par MoneyVox, « c’est aujourd’hui une solution qui va au cœur de la consommation ».

« Dans le pire des cas, s’il emprunte à 1,40 % avec une limite de 1, l’emprunteur obtiendra le taux maximum de 2,40 % alors qu’on sait que les taux vont continuer à monter. Aujourd’hui, un Français à qui on proposerait un taux variable plafonné à 1, même s’il emprunte à 1,50 %, reste hyper protégé », poursuit-il.

Alors que les prix de l’immobilier continuent de grimper sans relâche, la hausse du taux d’usure au 1er octobre ne devrait pas trop changer la situation des ménages bloqués. Dans les mois à venir, un passage par des taux flottants capés pourrait ainsi permettre de contourner ce confinement. Les banques pourraient saisir l’opportunité et proposer plus souvent ce type de prêts.

Ceci pourrez vous intéresser :
Publié le 14 novembre 2022 à 10h15. Mis à jour le 14…

Deux établissements seulement proposent des crédits à taux capé

« Il ne serait pas étonnant que les banques proposent ce type de produits à la rentrée, confirme Maël Bernier. Mais il faudra un peu d’éducation car aujourd’hui quand on entend une variable on pense à la crise de 2008. Mais dans la période actuelle ces prêts sont vraiment intéressants.

À Lire  Comment déverrouiller les toilettes ?

Actuellement, seuls deux établissements proposent à leurs clients des prêts à taux variable avec une limite de taux d’intérêt de 1,20% à 1,30% sur 20 ans (contre 1,85% en moyenne en juin pour un prêt classique sur 20 ans).

Voir l’article :
La tour Eiffel fait l’objet de la plus importante campagne de travaux…