Crédits immobiliers : les taux débiteurs pourraient se stabiliser en 2024

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Depuis décembre 2021, les taux des crédits immobiliers sont en hausse. Cette tendance touche toutes les catégories d’emprunteurs et devrait se poursuivre encore quelques mois.

Inverser la tendance. Après plusieurs années à des taux historiquement bas, 2022 marque une forte hausse des taux de crédit immobilier. « Modeste en début d’année, la hausse des coûts augmente avec le rythme de l’inflation et le renforcement de la tension sur le marché financier au lendemain de la guerre en Ukraine » note l’Observatoire Crédit Logement CSA dans sa dernière étude trimestrielle, révélée . mardi. Ainsi, en septembre, le taux moyen des crédits immobiliers s’est établi à 1,88% contre 1,04% un an plus tôt, soit une hausse de près de 80 points de base.

Des taux qui ont quasi doublé en un an

Rien n’a été sauvegardé. Toutes les catégories d’emprunteurs sont concernées, même si la progression est un peu plus lente pour les emprunteurs les plus modestes. Lire aussi : Avec Alber, offrez à vos clients un service de dépannage vidéo. En un an, le coût a presque doublé, sur toute la durée.

Dans le détail, en septembre, le taux moyen des prêts à 15 ans était de 1,74 %, contre 0,87 % un an plus tôt. Le taux moyen des prêts sur 20 ans était de 1,88 % en septembre, contre 0,99 % en septembre 2021.

Concernant les prêts sur 25 ans, cette hausse est un peu moins brutale. Le taux moyen des prêts à cette maturité est passé de 1,16% en septembre 2021 à 1,98% un an plus tard.

À Lire  TUCOENERGIE dévoile son algorithme sur la valeur verte d'une maison

Selon l’Observatoire CSA Crédit Logement, « dans le scénario retenu en octobre, et compte tenu des évolutions intervenues à l’été, le taux moyen devrait être de 1,65 % pour 2022, jusqu’à 2,40 % à la fin de l’année ». an ». La croissance ne devrait toutefois pas ralentir début 2023, car le taux moyen pourrait atteindre 2,80 % fin juin 2023, soit une hausse de 40 points de base. C’est donc le Niveau où la fin devrait être stable en 2024.

S’il est tentant pour les futurs acquéreurs de reporter leurs projets immobiliers, ce n’est pas forcément une bonne idée. A court terme, les taux de crédit vont donc continuer à monter et les prix de l’immobilier doivent rester à un niveau élevé. Et tandis que les taux augmentent, ils restent à des niveaux historiquement bas. Avec des taux moyens à 1,88%, ils restent bien en deçà de l’inflation, qui flirte avec les 6%.

En revanche, même si les banques sont plus réticentes à accorder des crédits immobiliers, c’est peut-être le moment pour vous de faire une demande de prêt et de profiter de la hausse des taux d’intérêt – seuil maximum à partir duquel les banques ne peuvent pas prêter – en octobre. le 1er.

Sur le même sujet :
Alex Jehl, maire d’Heidolsheim, a présenté ses souhaits et projets de la…