Créer une entreprise en Argentine, les étapes à suivre

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Faire des affaires en Argentine est plus compliqué qu’en France, car il y a plus de démarches administratives. Les entrepreneurs français ont besoin d’un visa pour travailler et vivre dans le pays.

L’Argentine est un pays idyllique où il fait bon vivre et travailler. Aujourd’hui, plus de 220 entreprises sont implantées dans le pays par l’intermédiaire de filiales. Pour démarrer facilement une entreprise en Argentine, il est recommandé d’avoir un partenaire local pour aider à créer une entreprise. Pour les entreprises, il n’y a pas de capital minimum requis par la loi, bien qu’il soit difficile de démarrer une entreprise sans au moins 3 000 pesos de capital. Retour sur les démarches administratives pour créer une entreprise en Argentine.

Obtenir un visa pour entreprendre en Argentine

Il existe deux types de visa pour créer une entreprise en Argentine. Sur le même sujet : Quelle est la récompense en couverture salariale pour les profils IT ?.

Le visa de travail est valable un an et peut être prolongé. Il est nécessaire de demander un permis de séjour avant de demander un visa. Gardez à l’esprit que certains frais seront exigibles. Les documents à présenter lors de la candidature sont :

Il est également nécessaire d’obtenir un DNI (Documento Nacional de Identidad) obtenu auprès de l’état civil de Buenos Aires. Le processus est rapide mais payant.

Un autre visa qui peut être demandé pour séjourner dans le pays est plus officiel, le visa permanent. Il est difficile à obtenir, s’il n’y a pas de parent ou de conjoint de nationalité argentine, ou si l’entrepreneur a un visa d’investisseur.

La demande se fait auprès de l’office national des étrangers et il y a des conditions à remplir. Vous devez avoir plus de 18 ans et être résident temporaire depuis au moins deux ans et être en mesure de le prouver. Les documents requis à présenter lors de la demande de visa sont :

Pour obtenir un visa d’investisseur, vous devez investir un minimum de 1 500 000 ARS (peso argentin) dans une activité ou un secteur lié aux biens et/ou services.

Ceci pourrez vous intéresser :
Plan du site Nos sites Newsletter En soumettant mon adresse e-mail, je…

Les formes juridiques Argentines

L’Argentine propose quatre formes juridiques distinctes. On les trouve également en France, ce qui facilite la création d’entreprise dans le pays par nos entrepreneurs locaux.

À Lire  Patrick Sébastien, Bernard Montiel, Cameron Diaz... Ces stars appellent ça du swing

Emprededor individual (Entrepreneur individuel)

Pour être un entrepreneur individuel, vous devez vous inscrire en tant que Monotributista ou Responsible Enscripto auprès de l’AFIP (Administración de Ingresos Públicos)

Sociedad de Responsabilidad Limitada (SARL)

La SARL est la forme juridique la plus simple et son coût est faible. Cependant, il est impossible d’être coté en bourse.

Sociedad Anonima (SA)

La Sociedad Anonima nécessite plus de prérequis que la LLC et nécessite un investissement plus important. Cependant, il peut être coté en bourse. Pour cette forme juridique, il est obligatoire de soumettre des bilans et de tenir un registre des actions.

Sociedad por Acciones Simplificada (SAS)

Cette forme juridique est apparue en 2017 en Argentine. Ce roman facilite la tâche car il est possible de créer une Sociedad por Acciones Simplificada en ligne même en 24 heures.

Ceci pourrez vous intéresser :
Le conseil aux entreprises et la gestion sont les secteurs les plus…

Les démarches administratives pour créer sa société en Argentine

Comme dans tout pays, il faut vérifier auprès de l’Inspection Générale des Entreprises si le nom de l’entreprise est disponible. Il faut alors préciser le nombre d’associés et faire certifier leurs signatures par un notaire agréé.

Vous devez déposer au moins 25% du capital initial à la Banque nationale d’Argentine et recueillir une preuve de paiement pour la présenter. Pour poursuivre dans ses démarches, l’entrepreneur doit publier un avis de création d’entreprise au journal officiel du pays. C’est le même principe que celui d’une annonce légale en France, sauf qu’elle se fait avant l’immatriculation de la société. Les frais de constitution sont de 100 pesos.

Transfert de salaire : profitez de votre liberté d'indépendant et de la protection sociale du salarié
A voir aussi :
Profitez de votre liberté d’indépendant et de la protection sociale du salarié…

Enregistrer son entreprise en Argentine

Au registre du commerce en Argentine à Buenos Aires, vous devez enregistrer votre entreprise. Les livres sont indispensables pour créer une entreprise : l’entrepreneur doit acheter un registre pour les procès-verbaux entre associés et gérants, un livre pour la TVA des acheteurs et des vendeurs, un livre de comptes et un journal de bord. Il est alors possible d’obtenir un formulaire auprès de l’Ordre des Notaires et de demander au notaire de déposer les livres de l’entreprise à l’Inspection Générale des Entreprises.

À Lire  J'ai parcouru le site de Faustine Bollaert

L’obtention d’un numéro fiscal auprès de la Direction Générale des Impôts est indispensable : l’entrepreneur reçoit un CUIT ; code d’identification fiscale. La démarche peut se faire en ligne, vous devez alors renseigner le DNI et le numéro d’identification fiscale. L’affiliation à la caisse de sécurité sociale est obligatoire pour les entreprises, vous devez donc vous inscrire à la CUIL, l’équivalent argentin de la sécurité sociale française.

Les entrepreneurs doivent s’inscrire pour la taxe sur la valeur ajoutée locale auprès de l’administration publique des commissaires aux recettes à Buenos Aires. Vous devez ensuite vous inscrire en ligne au SUSS (Sistema Unico de Seguridad Social). Il est important de souscrire à une assurance pour les risques professionnels qui couvre les accidents du travail, appelée Aseguradora de Riesgos del Trabajo. Une fois ces actions terminées, le livret de paie doit être soumis au ministère du Travail (Direccion General del Empleo).

Sur le même sujet :
Le centre de formation 58/89 organise sa première journée portes ouvertes le…

Les secteurs porteurs d’Argentine

Les secteurs où l’activité se porte bien sont les biens intermédiaires et les équipements. Ces secteurs comprennent l’agroalimentaire, l’automobile, le nucléaire et l’aérospatial.

Les services offrent également de nombreuses opportunités d’affaires, notamment dans les secteurs de la finance, des assurances, des arts libéraux et du bien-être personnel.

Les villes où créer son entreprise en Argentine

Buenos Aires est le centre politique et économique du pays. Avec une économie dynamique, le principal pilier est le secteur des services, qui représente 74% du PIB de l’Argentine.

Concordia est une ville située dans la province d’Entre Ríos. Dans le développement total, toute l’économie est encore basée sur l’agriculture. La ville attire désormais de nombreux touristes et le nombre d’expatriés ne cesse d’augmenter.

Mendoza est la capitale viticole de l’Argentine : les touristes viennent d’ailleurs pour les vins.

Rosario, la troisième plus grande ville d’Argentine, accueille de grandes multinationales telles que General Motors, ICI encore Petrobras. La plupart des habitants sont des expatriés.

Faire des affaires en Argentine n’est pas une tâche facile mais ce n’est pas impossible. Aujourd’hui, 80% des Français du pays sont installés à Buenos Aires. Déménager dans une province en développement peut entraîner un certain nombre d’avantages fiscaux.

L’Argentine en bref :

Autres grandes villes : Cordoue, Concordia, Rosario, Mendoza

Président de la Nation : Alberto Fernández

Population : 47 327 407 habitants