Cryptomonnaie et régulation : Kraken veut s’affranchir de la SEC

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Go de retro, regulas – La pression des législateurs sur les crypto-monnaies augmente. Vie privée (affaire tornade cash), surveillance des stablecoins, une fusion qui changerait la nature d’Ethereum aux yeux de la loi américaine… Tout y passe. L’annonce récente du départ du PDG de Kraken, Jesse Powell, pourrait faire craindre un changement de cap pour la plateforme d’échange de crypto-monnaie. Enfin pas du tout, le nouveau directeur général Dave Ripley marche dans les pas de son prédécesseur. Phew.

Avez-vous déjà vu un poulpe contre un aigle ?

Avez-vous déjà vu un poulpe contre un aigle ?

Maintenant oui. Le départ de Powell (le fier homonyme du président de la Fed, Jerome Powell) n’était pas forcément rassurant quant à l’avenir de la plateforme. Fondé il y a douze ans, Kraken fait désormais partie des meubles, en plus de ses 9 millions d’utilisateurs annoncés. Jesse Powell est un ardent défenseur de la philosophie crypto originale. Ceci pourrez vous intéresser : En cas de faillite bancaire : qu’advient-il de votre argent ?. Il s’est informé en début d’année qu’il ne pourrait rien faire contre le règlement s’il se matérialisait. Il a écrit noir sur blanc que sa plateforme serait obligée de se conformer et a donc exhorté les utilisateurs à ne pas laisser leurs crypto-actifs sur les échanges.

La SEC reproche à Kraken et à ses concurrents de lister des actifs qui sont en réalité des « titres » (titres) réglementés de facto par la Securities and Exchange Commission (SEC). Il scrute de près Coinbase voisin, pour les mêmes raisons (entre autres). Il charge Kraken de retirer certains jetons et de s’enregistrer auprès d’elle en tant qu’intermédiaire financier. Mais Dave Ripley ne l’entend pas tout à fait ainsi et assure la culture Kraken et la continuité de son positionnement libertaire.

À Lire  Cryptomonnaies : la grosse déception ?

>> Êtes-vous à la recherche d’une plate-forme de cryptographie correctement réglementée? Connectez-vous à Binance (lien commercial) <<

BCE : le Conseil très préoccupé par l'inflation
Ceci pourrez vous intéresser :
Par Reuter

Kraken est focalisé sur les cryptos

Kraken est focalisé sur les cryptos

Les manquements de Coinbase (allégations de délit d’initié) avec la SEC ne concernent pas Kraken même si « l’origine du mal » est la même pour le flic financier. Ce dernier classe certaines crypto-monnaies comme des titres qui échappent pour l’instant au cercle de contrôle traditionnel.

Ripley est ferme, Kraken n’a pas l’intention de retirer les jetons pointés du doigt par la SEC, car selon lui ce ne sont pas des titres, rapporte Reuters. Son nouveau PDG estime donc logiquement que sa plateforme n’a pas besoin d’être enregistrée auprès de l’institution chargée du suivi de ces titres.

La société basée à San Francisco joue sur l’ambiguïté juridique qui entoure encore les crypto-monnaies. La SEC ne cherche pas par tous les moyens à définir juridiquement ces nouveaux actifs, afin de pouvoir leur appliquer la législation appropriée. Pouvoir réguler et contrôler les activités, mais aussi en faire in fine un produit soumis aux régimes fiscaux applicables.

Le temps est venu pour l’intérêt réglementaire pour Bitcoin. Et vous, que faites-vous pour préparer l’avenir ? Commencez à découvrir ce monde passionnant et n’attendez plus pour créer un compte sur Binance, l’échange Bitcoin et crypto de référence (lien commercial).

Jeff Makvs

En tant qu’enfant d’internet, j’essaie de me coucher chaque soir moins bête que la veille, surtout en regardant la blockchain et ses acteurs. J’ai hâte de partager mes découvertes dans cet écosystème fascinant et avant-gardiste dès que j’en aurai l’occasion : j’écrivais dans mon journal, maintenant j’écris dans le vôtre !

À Lire  Riad Salamé, gouverneur de la Banque centrale du Liban, a porté plainte pour dénonciation en diffamation à Lyon

BCE : Lagarde n'abandonne pas l'idée des prêts verts aux banques
Lire aussi :
La présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde a affirmé mercredi…