CSO : Travail des grilles au sol – Cheval magazine

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Exemple ©AdobeStock/Petra Fischer

Quel que soit le type d’entraînement, les piquets de sol peuvent être un atout majeur dans l’entraînement de votre cheval ou dans la vie de tous les jours. Retrouvez les idées et conseils des cavaliers internationaux Timothée Anciaume, Philippe Rozier et Reynald Angot.

Le travail sur les barres ci-dessous est le lien entre l’obstacle et la robe. Les deux principaux avantages de cet exercice obligent le cavalier à faire attention à sa forme, et à utiliser ses yeux pour voir le mouvement. En effet, quel que soit l’exercice ou l’appareil choisi, il est nécessaire de maîtriser le placement de la barre au milieu de la foulée du galop. Le cheval ne doit pas marcher dessus et ne doit pas faire un petit pas en avant. Avec les barres au sol, vous pouvez travailler sur des courbes, ou définir un parcours avec des lignes droites, des lignes brisées, des courbes. Tous les parcours sont bons, car ils permettent de se construire un chemin.

Aborder ses barres au sol

La barre au sol doit être abordée comme un obstacle, et parfois elle est plus difficile à franchir qu’un obstacle, car comme elle n’apporte pas d’assistance, le cheval n’a aucun recours. Ça ne s’arrête pas. Lire aussi : A Vannes, un hélicoptère, danse bretonne et pop rock pour accompagner les traileurs de l’Ultra Marin. Il est donc plus difficile de s’asseoir correctement sur la barre au sol, et c’est pourquoi ces exercices sont si géniaux ! Pour réussir en cross, il faut miser sur la qualité du galop. N’hésitez pas à répéter l’exercice, ce qui vous permettra d’améliorer votre vue.

À Lire  Haute Savoie. Un hélicoptère pour huit femmes de 82 à 98 ans

Puisque les barreaux au sol forment un pont entre la robe et l’obstacle, Timothée Anciaume recommande de les franchir assis, ou du moins, près de la selle. Vous n’êtes pas obligé de vous pencher en avant. Il n’y a rien sur lequel sauter, aucun mouvement à accompagner, vous pouvez donc rester assis pendant la traversée. Enfin, lors de ces exercices, vous devez rechercher le contrôle du cheval. On peut commencer par passer les barres au galop, après je pense qu’il vaut mieux aborder le spectacle, s’entraîner en situation « réelle ».

Sur le même sujet :
Le rappeur et producteur Vic Mensa partage aujourd’hui une nouvelle chanson :…

Travail à la longe

Comme le précise Philippe Rozier, la deuxième option pour travailler avec les barres ci-dessous se fait sur longe. Placer les barres au sol avec la laisse obligera les chevaux à utiliser le mors eux-mêmes. Parfois, ce sont les actions du cavalier qui vont les gêner, alors qu’au niveau des poumons, ils doivent résoudre le problème eux-mêmes. On peut leur faire un petit saut de corde pour cette tâche : cela leur permet de beaucoup partir tout en leur laissant la liberté de mouvement pour passer sereinement leurs barres.

Quant à un cheval émotif, qui peut avoir peur de cette barre au sol, voire un jeune cheval, Reynald Angot recommande de l’enseigner lentement, en commençant par passer une barre au pas, puis à la fin au trot au pas. galop, sur de petits cercles.

Lire aussi :
Élue maire de Villefranche-de-Lauragais par le conseil municipal le samedi 26 novembre…

Read more articles

Sur le même sujet :
Si vous passez vos vacances d’été dans les magnifiques Gorges du Verdon,…