CT sur deux roues à partir du 1er octobre ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le contrôle technique des deux-roues (et des quadricycles à moteur, y compris les voitures sans permis) devrait devenir une réalité à partir du 1er octobre suite à une décision du Conseil d’État qui contredit la décision d’Emmanuel Macron en août dernier.

Un contrôle technique obligatoire dès cet automne ? 

La saga du contrôle technique des deux roues ne se termine jamais. Voir l’article : Le Mené : 37e édition de la course de côte. En août dernier, le président de la République a personnellement « suspendu jusqu’à nouvel ordre » le décret qui instaure chaque année le contrôle technique obligatoire des motos, scooters (dont 50 cm³), tricycles et quadricycles.

Tenue par trois associations anti-pollution (dont l’association Respire), le Conseil d’État a finalement jugé ce revirement inutile. Par conséquent, il demande l’application du règlement d’origine à partir du 1er octobre 2022. Dès lors, le « dispositif alternatif » a priori au contrôle technique que le Gouvernement envisageait l’été dernier est achevé.

Lire aussi :
La BMW M5 offre de vraies performances sportives et une vraie polyvalence.…

Quel calendrier ?

Pour mémoire, le décret paru en août au Journal Officiel imposait déjà le calendrier suivant pour la date du premier « CT » (reste à savoir s’il restera en vigueur tel quel) :

Comme pour les voitures, ce contrôle doit bien entendu être effectué par un centre agréé, six mois avant le quatrième anniversaire du véhicule, puis renouvelé tous les deux ans ou lors de la vente du deux (ou trois) roues.

A voir aussi :
BMW exhorte à ne pas acheter de voitures neuves, on connaît la…

Le prix et les points de contrôle probables

Quant aux points de contrôle, il y a encore des incertitudes, mais il est certain que les ateliers vérifieront tous les éléments de sécurité : frein, éclairage, pneus, direction, construction châssis, moteur, etc. Comme pour les voitures, les niveaux de bruit et d’émissions devraient également faire l’objet d’une surveillance accrue lors de ces contrôles, d’où l’implication des associations environnementales dans le rétablissement de cette obligation.

À Lire  Alice Zeniter : « Les petites vies apportent des réponses aux grandes questions »

En revanche, les associations de défense des motards sont bien sûr contre cette réforme. Les arguments avancés depuis le début de ces aventures n’ont pas changé : les motards soulignent que le niveau d’entretien des deux-roues est bien supérieur à celui des voitures, que les accidents à moto sont très rarement causés par une panne technique, mais aussi que la France manque ateliers susceptibles d’effectuer ce type de contrôle.

Rappelons que la France est le dernier pays de l’Union européenne à ne pas avoir instauré de contrôle technique pour les deux-roues, malgré l’obligation communautaire. Et la Belgique rechigne à appliquer ce règlement depuis cette année. Nos voisins, comme nous, ont bénéficié du délai de deux ans, alors que l’obligation d’imposer un contrôle technique de la moto date de 2020.

Enfin, concernant le prix, il devrait sans doute être légèrement inférieur au prix d’une voiture : entre 50 et 70 euros, contre 70 à 100 euros pour les voitures.

&#xD ;

Économisez jusqu’à 40 % sur l’assurance moto&xD;

Guerre en Ukraine : l'attaque russe contre une gare du centre du pays a fait au moins 22 morts, annonce Volod...
Ceci pourrez vous intéresser :
Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE 23h54 : « Cela montre d’une…