Dans l’Eure, département à faible densité médicale, il y a les urgences…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Au Centre Hospitalier Eure-Seine d’Évreux, Suzanne (le prénom a été changé, ndlr) est assise dans la salle d’attente « court-circuit » des urgences. « Comme mon médecin généraliste était en vacances et non remplacé, les urgences étaient la seule solution que j’avais », confie ce patient mordu au bras par un chien. Un cas typique de « petit traumatisme » qui peut être traité par le circuit dédié aux pathologies bénignes.

A Évreux, depuis mai 2022, ce nouveau circuit court est ouvert en journée, 5 jours sur 7, c’est l’une des mesures adoptées dans le cadre d’un plan d’action plus large, sur différents services d’urgences des hôpitaux de l’Eure, et L’objectif est de désengorger les urgences en corrigeant certaines faiblesses précédemment identifiées par la Société française de médecine d’urgence lors d’un audit.

Des évolutions sont actuellement en cours dans l’organisation, les procédures ou l’environnement de travail de cinq centres hospitaliers, dont celui d’Évreux, en fonction de besoins spécifiques. A Évreux, en plus du circuit court par exemple, un couple d’infirmiers et d’aides-soignants de jour et de nuit a été ajouté, et un surveillant de chambre a été placé pendant le point d’activité.

Un service quand même saturé

Malgré ces mesures, au cœur d’un été marqué par plusieurs canicules, les urgences d’Évreux restent très fréquentées, notamment pour les personnes âgées, comme en témoignent les brancards qui s’accumulent dans les couloirs, faute de cabines et de médecin. disponible « Cet été, nous avons eu un pic d’activité avec 140 visites en 24 heures, contre environ 110 en moyenne le reste de l’année. Sur le même sujet : Réchauffement et médicaments : conseils des agences de santé pour leur bon usage et leur bonne conservation. Et je peux vous dire qu’une dizaine de patients, pour nous, c’est une différence ». précise François Martin, responsable santé. Résultat : saturation des urgences, avec une attente moyenne d’environ cinq heures, également due aux fermetures de lits d’été.

À Lire  Inquiétude aussi à La Réunion, où les puffs, ces cigarettes électroniques au goût sucré, séduisent les jeunes

Malgré cette hausse de fréquentation, le service a été « relativement épargné » cet été, par rapport à d’autres, indique le responsable du Samu de l’Eure, Karim Mansouri, également responsable de la Fédération de médecine d’urgence Eure-Seine : « Nos urgences fonctionnent Les équipes médicales soulignent également que l’augmentation de la fréquentation (+25% par rapport à la même période l’an dernier) est en partie liée à un effet « boomerang » du circuit court, avec des patients qu’elles ne trouvent pas comme médecin dans la ville et « donner la parole », notamment sur les réseaux sociaux. L’hôpital invite les Eurois atteints de pathologies non urgentes à commencer par appeler le 116 117 ou le 15, ou à recourir à la téléconsultation en pharmacie, avant de se rendre aux urgences en dernier recours. .

Lire aussi :
Périodes de vacances, flux saisonniers importants dans les zones touristiques : l’été…