dans nos départements. Délais d’attente allongés, recrutement difficile… pourquoi nos campagnes…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Il n’est pas toujours aussi facile d’obtenir un rendez-vous chez le dentiste. A fortiori dans des zones, souvent rurales, on dit qu’elles sont sous-douées. Comment on est venu ici? Surtout, quelles solutions sont envisagées en Auvergne Rhône-Alpes et dans le Jura ? Aperçu.

& # xD;

Éteint – & # xD ;

& # xD;

14 novembre 2021 à 12h30 & # xD;

« J’ai retrouvé du punch »

& # xD;

| mis à jour le 15 novembre 2021 à 10h43 & # xD; Sur le même sujet : Boshi : « c’est l’appli pour la santé de votre animal ».

– Temps de lecture : & # xD ;

& # xD;

& # xD;

& # xD;

Plantes insectifuges pour semis de printemps : 8 espèces efficaces et faciles à cultiver
A voir aussi :
Après un hiver long et froid, pouvoir passer du temps dehors sans…

Les délais d’attente se rallongent

Les délais d'attente se rallongent

& # xD;

& # xD;

& # xD;

| & # xD;

Vacances d'été : les dangers du soleil pour les enfants, que faire pour mieux les protéger ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Les vacances d’été sont synonymes de soleil, de chaleur et de plaisir,…

« J’ai fini aux urgences »

Ce mercredi-là, où l’on parvient enfin à la joindre, Sonia Chovelon est « dans sa période de coups »: un trajet en voiture d’un peu plus de deux heures pour aller chercher Dieulefit (Drôme) à Belleville-en-Beaujolais (Rhône).

Chirurgien dentiste depuis 27 ans à La Duchère (Lyon 9), c’est désormais entre ces deux villes qu’elle se forme. Un choix qu’elle ne regrette pas malgré ce grand écart géographique.

« Mon assistante prenait sa retraite, je n’avais pas le courage de continuer. Alors je suis parti à la campagne. »

Fin 2018, elle ferme donc son cabinet et trouve une collaboration non loin de sa résidence secondaire, au pays de la lavande. Accepte alors de venir en aide, ponctuellement, à un collègue du Beaujolais.

Et elle est née de nouveau. « C’est vrai, parfois je suis fatiguée. Mais j’ai trouvé le pull : j’approche la soixantaine et je serais prête à partir dans 10 ans », sourit-elle à l’autre bout du fil.

« C’est un manque. Du coup on se sent interpellé. Les patients préfèrent vous remercier que vous crier dessus. Et quand je rentre chez moi, je peux décompresser… »

Que du bonheur dans le pré, en somme. Cependant, un dentiste de ville qui devient dentiste de campagne est presque devenu une rareté.

Dans ces zones souvent « pauvres en ressources », ce sont même la croix et la bannière qui les attirent.

« En ce moment, j’ai le cas de deux couples qui s’arrêtent sans repreneur », confirme le président de l’Ordre des Chirurgiens Dentistes du Jura, le Dr Cicolini. « Dans le département, quand deux entreprises ferment, une seule est reprise », ajoute-t-il.

Et même si, statistiquement parlant, en ce moment un dentiste qui part est remplacé par un dentiste, selon lui, il en faudrait deux fois plus pour pouvoir répondre aux besoins des Jurassiens.

Entre le fait que « les jeunes collègues passent moins de temps au fauteuil », explique-t-il, et les nouvelles nouvelles normes liées au Covid, entre chaque consultation, les délais pour obtenir un rendez-vous se sont allongés : « Environ 3 mois », estime-t-il, « Et le dentiste doit encore accepter de nouveaux patients ».

« Avec la pandémie, la prise en charge des patients a été divisée par deux », confirme le Dr Eric Lenfant, président des dentistes de l’URPS (Union régionale des professionnels de santé) d’Auvergne Rhône-Alpes.

Que doit faire un employeur agricole en cas de canicule ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Comme les travailleurs agricoles travaillent souvent à l’extérieur, ils sont particulièrement exposés…

« Les jeunes dentistes ne raisonnent plus individuellement mais en couple »

"Les jeunes dentistes ne raisonnent plus individuellement mais en couple"

Cécile, qui habite à Lavigny, près de Lons-le-Saunier, en a fait l’expérience cet été. En juillet, elle a fait une chute. Son visage heurte violemment l’asphalte. Elle est prise en charge par les secours, mais quelques semaines plus tard, elle a toujours une douleur lancinante à la mâchoire. Et elle est inquiète.

& gt; & gt; A lire aussi : Pas de dentiste disponible, « chez Marcel » s’arrache une dent.

« Il était impossible de trouver un dentiste d’urgence dans le Jura. Personne ne voulait me prendre, malgré la douleur. Tout le monde m’a renvoyée vers la personne de garde le dimanche matin », se souvient-elle.

« Lundi, j’ai commencé les tournées chez les dentistes. J’ai appelé tout le service. Je me suis retrouvé aux urgences où on m’a prescrit des antibiotiques et un panorama dentaire. Finalement, la douleur a disparu et la radiographie est arrivée. A montré que tout allait bien C’est une connaissance qui a réussi à me faire passer une heure en septembre, pour vérifier que tout était en ordre ».

À Lire  Dentistes non vaccinés : laissez-les travailler, réclame le Syndicat dentaire

Montpellier : attention à la bouffée, cette cigarette jetable qui "addict les ados"
Sur le même sujet :
Nouvelle star du sport collégial et lycéen, il est inoffensif.Packaging coloré et…

L’attrait du salariat

Des solutions pour améliorer les soins d’urgence ?

Faire face à la crise dentaire : c’est la grande faiblesse de la profession, a fortiori dans les domaines dits sous-ressources. Petit à petit, les conseils de l’odontologie régionale et départementale et l’URPS se mobilisent pour explorer et tester des solutions.

En Auvergne Rhône-Alpes, ce dernier expérimente la régulation, à 15 heures, le week-end. Un dentiste intervient au standard d’urgence pour guider la personne (« dans la plupart des cas, pour une demande d’intervention standard », explique le président de la structure, le Dr Eric Lenfant) et voir ce qui peut être traité sur ordonnance ou envoyé au cabinet disponible le plus proche. .

Elle expérimente également la télémédecine. « Mais ça a ses limites », poursuit-il. « On peut faire une prescription pour une lésion. Mais 15 jours plus tard il faudra examiner, en vrai. »

Autre exemple, en Droit, où un numéro unique (03.84.24.16.62) est mis en place pour répondre aux urgences. Les appels sont pris le matin.

Davantage de jeunes se forment-ils pour renforcer leur effectif et compenser les futures retraites ? Depuis plus de 30 ans, ce sujet est en demande.

Récemment, l’étau s’est légèrement desserré sur le numerus clausus. Et la tendance devrait se poursuivre. Mais les effets à moyen terme ne devraient se faire sentir que dans une dizaine d’années. En convainquant les diplômés de se mettre au vert ?

« Il y a campagne et campagne »

Le pari est complexe : enjeux de style de vie, résolument plus urbains.

Certes, la richesse de l’offre de lieux de loisirs et de culture pèse lourd… Mais pas seulement.

« Les jeunes dentistes ne raisonnent plus individuellement, mais en couple », note le Dr Xavier Bondil, de l’Ordre des Chirurgiens Dentistes du Rhône, de loin le service le mieux doué de la région (lire ci-dessous).

« Leur projet de vie dépendra de la situation professionnelle du conjoint. Mais les emplois se trouvent principalement dans les grandes villes. »

« Pour la vie de famille, travailler à la campagne peut demander plus d’organisation. Surtout quand les enfants vont au lycée ou au collège », reconnaît Sonia Chevolon.

Autre facteur, et non des moindres : le développement des centres dentaires, principalement dans les métropoles. De ce fait, « on assiste à une augmentation rapide du nombre de jeunes dentistes rémunérés suite à l’augmentation du nombre de leurs ouvertures », indique le Dr Bondil.

Au passage, cela « accroît les disparités territoriales et exacerbe les déserts médicaux en incitant les jeunes diplômés à exercer à Lyon », regrette-t-il.

Un équilibre délicat entre médecine générale et spécialisations

La densité professionnelle du Rhône est bien mieux dotée en praticiens que les autres départements de la région. « S’il y a des difficultés particulières, nous n’avons pas connaissance de problèmes au même niveau que les autres départements », précise le Dr Bondil, de l’Ordre dentaire du Rhône.

Aujourd’hui, les défis se situent sur d’autres fronts. A commencer par la difficulté croissante pour les enfants de trouver un dentiste.

Un autre facteur qui peut affecter l’accès aux soins est l’augmentation des exercices exclusifs, comme l’orthodontie ou la chirurgie implantaire. Pour l’instant, l’équilibre entre ces spécialités et la médecine générale (c’est-à-dire la gestion au quotidien) est maintenu. Mais si le poids devait peser du côté des spécialistes, cela pourrait « rendre difficile à moyen et long terme la prise en charge des urgences », note le dentiste beaujolais.

Mais est-il vraiment impossible d’attirer de jeunes praticiens dans des zones dites pauvres en ressources ?

« Je ne pense pas qu’on puisse faire des généralités. Cela dépendra des personnalités », a déclaré Mylène Saunier, future candidate à la faculté de Clermont-Ferrand.

« Parmi ceux que je connais, certains viennent des grandes villes et veulent rester ici ; d’autres sont d’ici et préfèrent aller dans les grandes villes ; d’autres veulent enfin retourner à la campagne… Il n’y a pas vraiment de règle », poursuit-elle.

& gt; & gt; Un nouveau cabinet dentaire va ouvrir au centre d’Oyonnax

« Et puis il y a la campagne et la campagne. Là où je m’entraîne, en ce moment (à Belleville-sur-Allier, deux jours par semaine, N.D.L.R.), c’est en sous-effectif : il n’y a que deux dentistes… Mais c’est juste à côté. « En général, si tu travailles dans un village où il y a des commerces et autres professionnels de santé, ça change complètement la donne », poursuit-elle.

« Quand on sort de nos études, il faut d’abord se perfectionner avant de s’installer. C’est bien d’aller dans différents bureaux, de tester de nouveaux équipements, de nouveaux laboratoires. Et tu sais, même loin des grandes villes c’est très, très bien équipé s’entraînant, elle sourit.

Quand consulter un dentiste en urgence ?

L’image si noire sur papier peut-elle être ainsi plus nuancée ? Peut-être. Et l’effet post-Covid pourrait bien jouer en faveur de la campagne.

Anecdotique ou signe d’un changement profond : une majorité d’étudiants de 6e année à la faculté de Lyon se déclarent motivés pour quitter Lyon et s’installer à la campagne.

À Lire  Rafraîchir une pièce : quelques conseils pour garder votre maison au frais

Est-ce que une carie est une urgence dentaire ?

Une première depuis trois campagnes !

Comment se faire prendre en urgence chez le dentiste ?

& gt; & gt; Lire aussi : Carence dentaire : comment va votre service ?

Puis-je aller aux urgences pour un mal de dent ?

Cabinet dentaire mobile, piscine de soins, rallye étudiant… les pistes explorées

Comment trouver un dentiste honnête ?

Des subventions, des aides à l’installation des futurs praticiens pour s’installer dans les zones à faibles ressources, sont déjà en place. Mais d’autres pistes sont actuellement explorées. Voici quelques-uns.

-Armoire mobile dans une maison de repos à ARA. Le dentiste URPS d’Auvergne Rhône-Alpes, via l’Association Mobile d’Oral Care, l’a implantée dans le Puy-de-Dôme, pour proposer des soins dentaires aux portes des EHPAD. Une initiative qui a prouvé son utilité (en moins d’un mois, près de 500 patients ont été pris en charge) et qui a même remporté le Trophée de la Santé Réinventée en 2021. Elle devrait être étendue à d’autres zones mal desservies, équipées de la région.

Comment trouver un dentiste conseil ?

-Ouverture d’une 6ème année à Lons-le-Saunier. En droit, le projet ne fait que commencer. L’idée? Faites comme à Dijon et ouvrez une 6e année à Besançon et Lons-le-Saunier. Une fois que les élèves sont là, il devrait être plus facile de les garder.

Comment savoir si mon dentiste est honnête ?

– Piscine de traitement / piscines vivantes. Pour prédire la situation au plus juste, il faut délimiter, voire changer de regard. En Auvergne Rhône-Alpes, l’URPS l’a bien compris en développant des cartes prédictives qui ne s’appuient pas sur les habitats (consommations, administrations, scolarisation…), mais sur les aires de santé. C’est-à-dire en fonction des habitudes, des besoins des patients et de leur accès effectif aux soins.

Comment Doit-on appeler un dentiste docteur ou monsieur ?

Crucial pour décider quelles zones peuvent se retrouver « rapidement dans le rouge » et agir en conséquence. « On sait que les dentistes de 64 ans devraient prendre leur retraite dans 3 ans », explique le Dr Eric Lenfant. « Mais quand un praticien part, on voit souvent un effet domino. Et dans la foulée, on voit d’autres dentistes se retirer plus tôt que prévu. »

-Rassemblement pour les étudiants. Toujours en Auvergne Rhône-Alpes, des « rassemblements » sont vécus par les étudiants pour qu’ils découvrent les cabinets dentaires dans les zones moins bien équipées.

Est-ce que l’on dit docteur à un dentiste ?

-Et des stages. Dans le prolongement, des stages de fin d’études sont organisés pour les étudiants des universités de Lyon et de Clermont-Ferrand. Au total une quarantaine (20/20) qui sont encouragées à suivre un stage pratique dans des domaines dits surdoués pour casser les idées reçues.

Pourquoi Dit-on chirurgien-dentiste ?

Si vous ressentez une douleur aiguë et persistante dans une dent ou dans toute la mâchoire, vous devez contacter votre dentiste. Il est d’autant plus indiqué de consulter si la douleur s’accompagne de gonflement, fièvre, mauvais goût dans la bouche ou difficulté à avaler.

Est-ce qu’un médecin peut refuser de consulter un patient ?

Et si vous n’avez pas de dentiste ? Rendez-vous aux urgences de l’hôpital le plus proche de chez vous ; En dernier recours, appelez le numéro d’urgence 112 dédié aux urgences médicales, et les secours pourront vous orienter vers un établissement pouvant vous prendre en charge rapidement.

Une carie mal traitée peut aussi être la cause d’une urgence dentaire. En effet, lorsqu’elle atteint la chaire, autrement dit le nerf dentaire, la carie provoque des caillots sanguins intra-pulpaires et comprime les terminaisons nerveuses.

Pourquoi les médecins ne prennent pas de nouveaux patients ?

Si vous cherchez un dentiste, de nuit, le samedi, le dimanche ou les jours fériés, appelez le 15 ou le 112.

Comment refuser de soigner un patient ?

Si la douleur est vraiment insupportable, vous devez vous rendre aux urgences d’un hôpital. Ils pourront au moins vous soulager quelques heures, en vous administrant une médication adaptée, le temps de prendre rendez-vous chez votre dentiste dès le matin.

  • Un moyen simple et sûr de choisir un bon dentiste est simplement de demander autour de vous, auprès de votre famille, de vos collègues, de vos amis s’ils peuvent vous conseiller une bonne adresse.
  • Comment trouver un dentiste en tant que nouveau patient ? Pour vous aider à trouver un professionnel de santé, vous pouvez consulter le catalogue santé, disponible sur notre site ameli.fr. Vous avez la possibilité d’affiner votre recherche par métier et par stage.
  • Vous pouvez envoyer un rendez-vous pour un rendez-vous chez un dentiste conseil par courrier à l’adresse de la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de votre lieu de résidence. Il est également possible de demander un rendez-vous directement à l’accueil du service médical.
  • Les dentistes malhonnêtes insisteront pour que vous subissiez certaines interventions chirurgicales qu’ils recommandent immédiatement : si vous pensez que vous êtes à risque, vous êtes plus susceptible d’accepter les interventions, à tout prix. .

Pourquoi un refus de soins d’un patient ?

En France, il est courant que seuls les médecins des disciplines de santé (médecins, pharmaciens, vétérinaires, dentistes) portent le titre de docteur par courtoisie (abréviation Dr).