Définition | Abdominoplastie | Futura Santé

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Aussi appelée abdominoplastie ou abdominoplastie, l’abdominoplastie est une intervention de chirurgie esthétique ou reconstructive de l’abdomen. Cela ressemble à une abdominoplastie.

Contrairement à la liposuccion, l’abdominoplastie n’est pas destinée à aider à la perte de poids ou à être une solution de perte de poids. Elle est plutôt indiquée après une perte de poids importante, lorsque la peau du ventre est en excès et relâchée, tombante, abîmée ou présentant des vergetures. L’intervention peut être indiquée après une autre intervention, l’obésité ou encore une ou plusieurs grossesses.

Les étapes de l’abdominoplastie

L’abdominoplastie peut se faire à trois niveaux : la peau de l’abdomen, l’excès de graisse résistant à la perte de poids et les muscles droits de l’abdomen. L’excès de peau, situé entre le nombril et le pubis, est retiré. Le but de cette étape est d’enlever la peau endommagée ou le « tablier abdominal », ainsi appelé lorsque la peau lâche recouvre le pubis, comme un tablier. Ceci pourrez vous intéresser : Cuisson sous vide : bienfaits, astuces, recettes. La peau au-dessus du nombril est décollée et étirée jusqu’au pubis. Lorsque nécessaire, une transposition ombilicale est réalisée : elle consiste à recréer artificiellement une ouverture dans la peau étirée et repositionnée au niveau du nombril.

Perdez la graisse du ventre de manière pratique, par le Dr Mitz

Une « mini-abdominoplastie » est parfois proposée. Cette intervention ne concerne que la peau située sous le nombril, lorsque la peau située au-dessus ne présente aucun relâchement et n’a pas besoin d’être retendue. Il n’y a alors pas de transposition ombilicale.

Lors d’une abdominoplastie, le chirurgien enlève également par liposuccion, ou liposuccion, les résidus graisseux les plus résistants au niveau de l’abdomen et des flancs. Les cellules adipeuses (graisseuses) ne se renouvellent pas, les déchets graisseux sont donc définitivement éliminés. Cependant, un rééquilibrage de l’alimentation ou de l’activité physique est nécessaire pour éviter la création de nouveaux amas graisseux.

Lorsque les muscles droits sont trop écartés, après une grossesse, un amaigrissement, un manque d’activité physique ou tout simplement une caractéristique congénitale, l’abdominoplastie peut s’accompagner d’une cure de diastasis. Cette étape consiste à resserrer les muscles pour une ceinture abdominale plus ferme.

Lire aussi :
Touchant 1 personne sur 5, l’insomnie est considérée comme l’un des fléaux…

L’abdominoplastie n’est pas une solution pour maigrir !

Les patients concernés par l’abdominoplastie sont ceux qui ont une peau abîmée ou une diastasis recti, qui ne sont pas (ou plus) en surpoids, qui veulent un ventre plat et qui n’ont pas peur d’avoir une cicatrice sur le ventre. La cicatrice laissée par l’abdominoplastie est basse et arrondie, située au niveau du pubis et se prolonge vers les hanches.

Si l’excès de poids est trop important ou si la peau et les muscles ne sont pas dilatés, une simple liposuccion sera indiquée.

L’abdominoplastie peut être prise en charge par la sécurité sociale si elle est considérée comme réparatrice et non cosmétique, sous certaines conditions : le patient doit présenter un cas de dégradation importante de la partie antérieure de l’abdomen et du tablier abdominal, et cela doit faire suite à un amaigrissement après obésité morbide, chirurgie. ou grossesse

Lire aussi :
Fantaisie sensuelle, ascension sociale et réussite ? Oui, le métier d’hôtesse de…

À Lire  Centres de santé privés ​​​​: ils ont bousculé les habitudes