Déserts médicaux en Mayenne : le département sort ses 30 actions après les États généraux de la santé

Photo of author
Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Olivier Richefou, président du conseil départemental de la Mayenne, a présenté « 30 fiches de travail » de la direction générale de la santé de la Mayenne en séance publique ce lundi. Il s’agissait d’une période de consultation d’un mois (22 février – 23 mars) avec des professionnels de la santé et des citoyens à travers une série de réunions et de discussions publiques. Et l’objectif est de réduire les inégalités d’accès aux soins en Mayenne. Total : 528 contributions ont été rédigées à la fin de l’état-major.

Aider les assistants médicaux

Aider les assistants médicaux

La majorité des ministères ont donc soumis leurs 30 activités ou lignes directrices. Voir l’article : Instagram affecte-t-il la santé des réseaux sociaux ?. Parmi elles : un soutien au déploiement des assistants médicaux dans les centres et cabinets de santé pluridisciplinaires, couvrant 50 % des travaux avec une subvention de 20 000 €. Cette subvention se déroulera à partir de janvier 2023 avec un budget de 200 000 €.

Vivre une vieillesse en bonne santé : 10 conseils d'un cardiologue pour tenir la maladie à distance
Sur le même sujet :
Auteurs Julie Martory et Apolline Henry le 31 mars 2022 à 15h58…

Des soins dentaires à l’hôpital

Des soins dentaires à l'hôpital

Trouver un dentiste en Mayenne est très difficile. Il y a 107 personnes exerçant dans le service, mais ces spécialistes n’acceptent plus de nouveaux patients. Le conseil départemental souhaite donc développer les soins dentaires d’urgence dans les hôpitaux « pour la prise en charge des personnes qui ne peuvent pas entrer dans le cercle régulier de la ville ». Le département versera une aide à l’achat de matériel à partir de fin 2022.

Dans le cadre des propositions également : la création de pôles médico-sanitaires de proximité, dans les zones en difficulté « en l’absence d’initiative privée ». Ces structures seraient portées par l’opérateur (privé) solidaire Vyv3. Budget : 50 000 euros

A voir aussi :
NOS CONSEILS SANTÉ – Ces dents d’apparition tardive peuvent parfois causer des…

Coup de pouce aux étudiants 

Coup de pouce aux étudiants 

La question de l’attractivité de la Mayenne s’est rapidement imposée lors des discussions. Comment attirer et/ou inciter les jeunes aidants à rester ? A l’automne 2022, le conseil départemental proposera d’étendre le dispositif d’aide financière aux étudiants en soins de santé (orthophonistes, pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes) lors de la dernière année de stage.

Un stage d’au moins 200 euros coûterait au moins six semaines. Pour les stages de plus de quatre mois, ce serait 300 € par mois. La collectivité allouerait un budget d’au moins 480 000 € à cette proposition.

Afin de maintenir les étudiants dans le cursus infirmier, le département propose un droit de scolarité de fin d’études de 300 € par année universitaire et une prime de salaire de 1 000 € pour un étudiant de dernière année, acceptant un engagement d’exercer « pendant trois ans dans un établissement mayennais ou Libéral ».

Les 30 fiches d’information ont été approuvées lors d’une audition publique lundi. Le groupe de Mayenne sur l’écologie et la solidarité s’est abstenu.

Protégez votre enfant des piqûres de moustiques
Lire aussi :
Il existe de nombreuses solutions utilisées pour lutter contre les moustiques et…

La gauche regrette une opération de communication

La gauche regrette une opération de communication

A gauche, Antoine Valprémit, conseiller du maire de Sacé et du service de l’Ecologie et des Solidarités de la Mayenne, s’est dit satisfait de certaines propositions de la DG Santé. « Enfin, un an s’est écoulé depuis que nous avons été élus », a-t-il déclaré au début de son discours. Cependant, l’élu dénonce l’opération de communication.

« Il y a un an exactement, les soignants et usagers de l’hôpital de Mayenne ont massivement manifesté dans les rues pour empêcher la fermeture des services. Beaucoup se sont étonnés qu’on ne vous ait pas vu avec eux lors du cortège. Ces généraux d’État ont eu l’occasion de reprendre le contrôle de la santé. « 

Sera. Dentistes : les délais d'attente deviennent dissuasifs
Sur le même sujet :
Quel est le protocole des cas contact COVID-19 si on est vacciné…

Renforcer le GHT dit l’autre groupe minoritaire

Renforcer le GHT dit l'autre groupe minoritaire

Le groupe minoritaire « Pour L’Alternative » salue leur démarche EGS. « Mais il manque trois choses », explique Christophe Langouët. « Il faut aller beaucoup plus loin avec les dentistes. C’est plus difficile de monter un cabinet dentaire qu’un cabinet généraliste, j’en conviens. Il faut aussi faire plus pour accompagner les ophtalmologistes (…) » Dernier point : il faut connecter davantage les trois hôpitaux de Laval, Château-Gontier et Mayenne, et avoir un GHT plus opérationnel et moins administratif », conclut le conseiller du département.

Laisser un commentaire