Dette étudiante : Joe Biden achète des voix de manière anticonstitutionnelle

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

&#xD ;

Publié le 30 août 2022

&#xD ;

-&#xD ;

A&#xD ;

+&#xD ;

Lorsque vous contrôlez l’argent des autres, il est très facile d’être généreux. C’est ainsi que presque tous les politiciens travaillent avec leurs promesses extravagantes.

Joe Biden ne fait pas exception avec le prêt étudiant actuel de 10 000 $ à 20 000 $ pour ceux qui gagnent moins de 125 000 $. Malheureusement pour lui, cet acte se heurte à de nombreux pièges douaniers et juridiques.

Une grande perversion des incitatifs

Une grande perversion des incitatifs

En effet, de l’aveu même de Nancy Pelosi, c’est le Congrès (parlement) qui contrôle les cordons de la bourse, pas le président (exécutif). Ce dernier peut retarder le paiement, ce qu’il a parfaitement fait. Ceci pourrez vous intéresser : 5 conseils Feng Shui pour harmoniser les énergies de votre maison et vous y sentir bien. Voyons si le président de la Chambre des représentants lui fera ce rappel du cours Constitutionnel 101.

C’est pourquoi, même si tout litige juridique serait exempté de cette question, les prêts aux entreprises qui étaient généralement annulés pendant la pandémie étaient légaux : ils ont été adoptés par le Congrès.

À cet égard, la Maison Blanche veut critiquer les politiciens qui s’opposent à l’allégement des prêts étudiants en profitant du programme de projet personnel et professionnel. C’est choquant et un conflit d’intérêts, mais je serais toujours gêné si j’étais l’administration Biden. Quand vient le temps de blâmer les autres pour les erreurs qu’il commet, il n’a aucune leçon à donner.

Sans compter que malgré tous les abus, certaines dettes ont une raison. Cela n’aurait pas été nécessaire si les gouvernements n’avaient pas fermé l’économie et empêché les hommes d’affaires et les travailleurs de mendier.

À Lire  Tarn : incendie d'un hangar de ferme à Lombers, trace d'incendie criminel

Mais en plus d’éventuels problèmes juridiques, « prendre » une partie des prêts étudiants pose des problèmes éthiques, notamment en termes d’incitations des acteurs économiques.

Côté encadrement, voyant que certaines personnes seront incitées à étudier à l’université, on sera tenté d’augmenter le droit d’entrée suite à cette éventuelle augmentation de l’offre, à l’instar des crédits d’impôt Ford sur les voitures électriques. C’est exactement ce qui s’est passé dans le passé. Les frais de scolarité ont augmenté de plus de 100 % depuis 1977. C’est encore plus que les soins médicaux, qui pourraient représenter 20 % du PIB d’ici 2025.

Sur le même sujet :
CONJONCTURE. La Fédération des ascenseurs a dressé le bilan de la profession…

Acheter des votes

Acheter des votes

Mais dans les deux cas, la quasi-totalité des coûts s’explique par l’augmentation des effectifs administratifs. Pour l’éducation en plus, il n’y a que 8% d’étudiants de plus en ligne qu’il y a 50 ans.

Les étudiants seront plus motivés pour étudier dans des domaines aux opportunités limitées. Il n’y a rien de mal à l’éducation, mais être étudiant doit durer quelques années, même si l’on va jusqu’au doctorat. « Celui qui apprend devient riche » continue tout au long de la vie, et Internet donne accès à des millions de livres et de cours gratuits ou à faible coût.

Aussi, pourquoi payer son diplôme et pas, par exemple, des cours de plomberie ou de soudure ? Ces personnes ont décidé de se diriger vers des domaines offrant des emplois presque garantis et des paiements rapides. Pourquoi sont-ils, et la majorité de ceux qui ne sont pas allés à l’université, remboursent-ils leurs dettes – jusqu’à preuve du contraire – pris volontairement ?

À Lire  Les Sables-d'Olonne Vendée. Le projet sportif ARENA a pris du retard ! | Le reporter de sable

Et qu’en est-il de ceux qui attendaient et abandonnaient beaucoup pour qu’eux-mêmes ou leurs enfants puissent faire des études supérieures. N’en déplaise à Elizabeth Warren, c’est une criminelle (pour être respectueux).

Cet homme politique avoue sans vergogne le but ultime de cette élection : inciter les gens à voter pour son parti. Cela peut être vu dans le calendrier suggéré pour démarrer le projet.

A Reims, le béton imprimé en 3D a permis la construction de cinq maisons
Ceci pourrez vous intéresser :
Contrairement à d’autres techniques comme le fraisage ou le meulage, l’impression 3D…