Diététique : je décode les étiquettes pour une alimentation saine

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’étiquetage des aliments est strictement réglementé par différentes réglementations européennes. Alors que certaines informations sont obligatoires, d’autres sont interdites, y compris les allégations de santé selon lesquelles les aliments aident à traiter les maladies. Un aperçu des informations que vous pouvez recueillir lors de votre achat.

1/ La liste des ingrédients

Obligatoire, il s’arrange en allégeant le poids : méfiez-vous des biscuits dont le premier ingrédient est du sucre plutôt que de la farine, ou des soupes composées de plus d’eau que de légumes. Lire aussi : Comment organiser sa cuisine pour des performances optimales ?. La taille est également importante : plus la liste est longue, plus l’aliment est ultra-transformé. Selon des études comme NutriNet-Santé, une forte consommation de ce type d’aliments est associée à un risque accru d’obésité, de diabète, de maladies cardiovasculaires, de dépression…

A lire aussi : Aliments ultra transformés : pourquoi tant d’additifs dans notre assiette ?

Il est préférable de les jeter, surtout s’ils comportent des ingrédients inconnus des recettes maison : sirop de glucose (qui provoque une augmentation du taux de sucre dans le sang), huile de palme ou de coprah (trop riche en graisses saturées), additifs… ou pire, nitrite sel. ou des nitrates (E 249 à 252 qui peuvent être transformés en nitrosamines cancérigènes), des émulsifiants (E 433, E 466…, qui peuvent altérer la muqueuse intestinale) ou des dérivés phosphatés (E 338 à 341, mauvais pour le cœur). Enfin, les principaux allergènes sont en gras : cacahuètes, soja, œufs, lait…

A lire aussi : Diabète : savez-vous comment rincer le sucre caché ?

Droit, santé, argent, culture, divertissement… Et si vous receviez chaque mois le magazine Notre Temps chez vous pour ne jamais perdre aucune information vous concernant ?

& # xD;

Meilleur réfrigérateur en 2022 [Basé sur 50 avis d'experts] - aromesdunetasse.fr
Ceci pourrez vous intéresser :
Meilleur frigo en 2022 [Basé sur 50 avis d’experts] « Praticien de la…

2/ Origine France, vraiment?

2/ Origine France, vraiment?

Voir les offres d’abonnement & # xD ;

Ne vous y trompez pas : l’origine des ingrédients est souvent inconnue. Un drapeau français sur l’étiquette peut, en effet, indiquer uniquement le lieu de conditionnement ou de fabrication du produit.

Ceci pourrez vous intéresser :
Pourquoi on ne peut pas manger des œufs tous les jours ?…

3/ Le tableau des apports nutritionnels

3/ Le tableau des apports nutritionnels

Lire aussi : Labels de qualité : comment s’y retrouver ?

Des chiffres de consommation nutritionnelle sont mentionnés pour 100g d’aliment : cela permet de comparer des produits similaires et de choisir, selon ses besoins, le moins gras, le moins sucré…

Les valeurs obligatoires sont l’apport énergétique (en calories), la teneur en protéines, les lipides (graisses), les acides gras saturés (graisses dont l’excès peut faire monter le cholestérol), les glucides dont les sucres (glucides autres que l’amidon, comme le saccharose dans le chocolat ou le lactose naturel ( yaourt), et enfin du sel.

Hygiène moyenne, casserole usagée, plastique : ces mauvaises habitudes à bannir pour éviter les intoxications
Voir l’article :
Il y a des empoisonnements aigus, aux effets très rapides, et des…

5/ Les allégations nutritionnelles

5/ Les allégations nutritionnelles

La mention de la partie « consommation de référence » (consommation moyenne conseillée, correspondant à une portion) est facultative, et pourtant très utile. Car si un plat apporte 50% de l’apport en sel de référence, il y a un risque, en fin de journée, de dépasser le maximum recommandé (5 à 6g).

Les allégations nutritionnelles sont spécifiées pour certains produits ayant une teneur particulière en éléments nutritifs.

– « Réduit en sel » implique une réduction d’au moins 25% en sel par rapport à une recette classique. Ces aliments (charcuteries, chips, etc.) restent salés : ils doivent être modérés, mais à privilégier en cas d’hypertension artérielle.

– « Réduit en sucre » assure une réduction en sucre d’au moins 30%. Cette demande n’est autorisée que si le produit est également moins calorique : tous ces composés, crèmes ou confitures doivent présenter un intérêt en cas de diabète ou de surpoids.

Manger moins de viande n'améliore pas forcément l'alimentation
Ceci pourrez vous intéresser :
Manger moins de viande n’améliore pas nécessairement l’alimentation, montre une étude québécoise…

6/ Faut-il vraiment respecter la date limite?

6/ Faut-il vraiment respecter la date limite?

– « Riche en Oméga 3 » concerne les aliments qui apportent, pour 100g, au moins le tiers des apports recommandés. Les margarines, les huiles ou les conserves de poisson ainsi étiquetées permettent d’éviter les carences, et sont particulièrement utiles pour les personnes à risque de maladies cardiovasculaires (en cas d’hypercholestérolémie, tabagisme, etc.).

La date de péremption (DLC), obligatoire pour les aliments frais susceptibles d’être chargés de microbes dangereux, doit être respectée. D’où l’intérêt de ne pas acheter trop de produits avec des DLC proches : viandes, poissons ou charcuterie pré-emballés, œufs, plats cuisinés traiteur…

Exception : les yaourts, dont les ferments et l’acidité spécifiques réduisent le développement des germes, et qui peuvent donc être consommés pendant une semaine après DLC.

La date de durabilité maximale (DDM), concerne les aliments à longue durée de conservation : conserves, céréales, chocolats… Au-delà de cette date, ils ne sont pas toxiques mais parfois moins savoureux.

C’est-à-dire : en excès de stockage à température ambiante, certains nutriments se dégradent, notamment la vitamine C (jus de fruits en briques) et les oméga 3 (poissons en conserve).

Comment lire le tableau de valeur nutritive ?

Une autre façon de savoir si le produit contient du sucre est de consulter le tableau de la valeur nutritive. Sous « Glucides », on peut lire « sucre » : Cela représente la quantité de sucre dit « simple », à index glycémique élevé, rapidement assimilé par l’organisme.

La colonne à droite du tableau indique le pourcentage recommandé de valeur quotidienne (DV) par nutriment, en supposant un apport quotidien de 2 000 calories. Votre propre DV peut être supérieur ou inférieur, selon vos besoins en calories.

  • Comment décrypter les étiquettes alimentaires ? Comment lire les nouvelles étiquettes alimentaires ?
  • Nom commercial : indique la nature de l’aliment ; sert à identifier le produit. …
  • La liste des ingrédients : elle est présentée par ordre décroissant d’importance en pourcentage. …

Comment lire un tableau de valeur nutritionnelle ?

La quantité de certains ingrédients ou catégories d’ingrédients ;

C’est quoi la valeur nutritionnelle ?

Les informations nutritionnelles à fournir sont les quantités de : – Kilocalories (kcal) et kilojoules (kJ) : elles représentent la valeur énergétique du produit. – Lipides et acides gras saturés (ceux de mauvaise qualité). Cette valeur correspond à la matière grasse présente dans le produit.

Comment lire la liste des ingrédients ?

La valeur énergétique d’un aliment est définie dans le Règlement sur les aliments et drogues (RAD). En nutrition, l’énergie se mesure en « calories ». Cette unité équivaut à la « kilocalorie », ou 1000 calories, utilisée en chimie.

Comment lire la liste des ingrédients ?

Ils doivent être clairement mis en évidence dans la liste des ingrédients par différents moyens : mots soulignés, en gras ou même plus gros. Lorsque le fabricant ne peut garantir l’absence totale d’allergènes, il le mentionne par une phrase telle que : « Produit dans un atelier contenant … ».

Comment lire cholestérol sur étiquette ?

Ils doivent être clairement mis en évidence dans la liste des ingrédients par différents moyens : mots soulignés, en gras ou même plus grands. Lorsque le fabricant ne peut garantir l’absence totale d’allergènes, il le mentionne par une phrase telle que : « Produit dans un atelier contenant … ».

Comment lire les glucides sur les etiquettes ?

L’apport maximal recommandé en cholestérol dans l’alimentation quotidienne est de 300 mg. Sans cholestérol indique que le service de référence contient moins de 2 mg de cholestérol et est faible en gras saturés et trans.

Comment lire les calories sur les etiquettes ?

Si le terme « glucides » apparaît seul sans plus de détails, cela signifie qu’il n’y a pas de sucre ajouté. Si le mot « y compris le sucre » est indiqué, il indique uniquement les sucres simples, c’est-à-dire le saccharose, le glucose et le fructose qui peuvent être naturels ou ajoutés.

Comment lire les etiquettes sucre ?

Les données nutritionnelles à renseigner sont les suivantes : valeur énergétique (en kilocalories (kcal) et kilojules (kJ)), quantités de lipides (graisses), dont acides gras saturés, glucides, dont sucres, protéines et sel.

C’est quoi une étiquette produit ?

Si le terme « glucides » apparaît seul sans plus de détails, cela signifie qu’il n’y a pas de sucre ajouté. Si le mot « y compris le sucre » est indiqué, il indique uniquement les sucres simples, c’est-à-dire le saccharose, le glucose et le fructose qui peuvent être naturels ou ajoutés.

Une étiquette est un morceau de matériau (tissu, papier, etc.) sur lequel sont écrites des informations sur l’article auquel elle est attachée, telles que la marque, le prix, le code-barres, les instructions de lavage.

Pourquoi il y a des étiquettes sur les fruits ?

Pourquoi une étiquette produit ? Chaque fois que vous fabriquez un produit, vous souhaitez communiquer sa valeur aux clients potentiels. L’un des moyens d’y parvenir est l’étiquetage des produits. L’étiquetage des produits est devenu un moyen de communication entre la marque et le consommateur.

Il s’agit du numéro d’identification de chaque fruit et légume. Il s’agit d’un code international appelé PLU (Price Look Up), qui est utilisé pour faciliter le contrôle des stocks et des prix lors du paiement en magasin.

Quels sont les bienfaits des fruits sur la santé ?

Les étiquettes sur les fruits sont-elles comestibles ? Les étiquettes de fruits ne sont pas comestibles.

Quels sont les bienfaits des fruits dans l’organisme ?

« Manger des fruits, c’est s’assurer d’un bon apport en fibres essentielles au transit régulier, la sensation de satiété car elles régulent la vidange de l’estomac ; c’est aussi important pour l’équilibre du taux de cholestérol sanguin ou de prévention du cancer du côlon.

Quel est le fruit le plus bon du Monde ?

Bien sélectionnés et consommés au bon moment, les fruits contribuent au maintien de l’énergie, de la vigilance et de l’efficacité au travail.Remplis d’eau, de vitamines, d’oligo-éléments ou de fibres qui apportent à l’organisme les éléments indispensables à son bon fonctionnement.

Comment faire l’étiquette d’un produit ?

La banane : le fruit délicieux qui fait sourire Il faut donc en consommer sans tarder ! Riche en fibres, il est également très nutritif ce qui en fait un en-cas idéal et l’un des mets préférés des sportifs pour faire le plein d’énergie.

Sur l’étiquette du produit, le nom du produit ainsi que le nom et l’adresse de l’entreprise qui le produit ou l’importe doivent être visibles. Les informations sur l’étiquette doivent être clairement lisibles, lisibles et compréhensibles pour l’acheteur.

Ou imprimer étiquette expédition ?

Comment étiqueter ? Deux règles principales doivent être respectées : l’étiquetage doit être honnête et précis ; il ne doit pas induire le consommateur en erreur (composition du produit, origine, etc.).

Disponible pour les envois de colis Colissimo vers la France métropolitaine et l’Union Européenne, l’impression en bureau de poste facilite la vie de ceux qui n’ont pas d’imprimante en main.

Qu’est-ce qu’un produit préemballé ?

Ou imprimer le bordereau d’expédition ? Avec l’impression Point Relais®, vous pouvez désormais expédier vos colis, même sans imprimante ! Créez votre étiquette en ligne sur mundialrelay.fr, et rendez-vous dans l’un de nos 9 500 Points Relais proposant ce service pour obtenir gratuitement votre étiquette.

En vertu du RSAC et du RAD, les aliments préemballés (définition) et les produits préemballés (définition) désignent ceux qui sont emballés avant d’être mis en vente.

Quelles sont les règles d’étiquetage ?

Qu’est-ce qu’une étiquette de produit ? Action d’apposer une étiquette informative sur un produit, mentionnant par exemple le prix ou la taille.

Comment faire l’étiquetage ?

L’étiquetage doit comporter diverses informations qui informent objectivement le consommateur. À tout le moins, ils doivent être rédigés en français. L’étiquetage doit être loyal et précis : et donc ne pas induire le consommateur en erreur (composition du produit, origine, etc.).

Comment doivent être énumérés les ingrédients sur l’étiquetage ?

1) Écrivez le nom sur l’étiquette. 2) Découpez l’étiquette et placez-la à l’endroit souhaité. 3) Préchauffez le fer puis passez-le légèrement sur les vêtements. 4) Le fer, qui accentue l’adhésivité.

Comment définir la DLC d’un produit ?

4.2.1.1 La liste des ingrédients doit être liée ou précédée d’un titre approprié composé ou comprenant le terme « ingrédient ». 4.2.1.2 Tous les ingrédients doivent être énumérés par ordre décroissant de leur poids d’origine (m/m) au moment de la fabrication du produit.

Comment savoir si DLC ou DDM ?

Cette date est exprimée par la mention « produit congelé le » suivie soit de la date soit d’une référence à l’endroit où la date est indiquée sur l’emballage. La date est composée du jour, du mois et de l’année, en clair et dans l’ordre (annexe X du Règlement INCO).

Quels sont les principes à respecter concernant les DLC ?

Les produits alimentaires préemballés comportent une mention indiquant la date d’utilisation (DLC) ou la date de durabilité minimale (DDM).

À Lire  Cuisine chez Ghibli : un livre de cuisine qui va bousculer l'univers du célèbre studio