Difficultés de stationnement, verbalisations : les médecins des urgences médicales de Paris arrêtent les visites au centre-ville

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Face aux problèmes de stationnement et à l’augmentation du nombre de cas dans la ville, les urgences des médecins de Paris ont décidé d’éviter le département jusqu’à ce que la maire de Paris, Anne Hidalgo les entende.

C’en est trop pour Paris Docteur Urgence. Afin de montrer leur désapprobation du comportement de leurs véhicules lors des visites à domicile et de la difficulté de se garer dans le centre de la capitale, ces secouristes ont décidé d’arrêter leurs rondes dans ce quartier. « Nous ne pouvons pas garantir notre mission de maintenance permanente dans le centre de Paris », ont-ils écrit sur leur site internet. Ils veulent entendre la mairie de Paris et la préfecture de police de la ville. Le texte a depuis été supprimé. C’est le député LREM de Paris, Sylvain Maillard, qui a exprimé sa colère sur les réseaux sociaux.

Faute de places disponibles, ils sont contraints de se garer en deux files, dans la voie réservée aux bus ou même dans des zones non autorisées. Chez SOS Médecins, c’est le même constat, les travailleurs peuvent recevoir « jusqu’à 4 PV par jour », et ce « malgré l’utilisation de véhicules blancs qui roulent avec des caducées médicaux et équipés d’éclairages lumineux », a indiqué son secrétaire général, Serge . Smadja, à CNews.

Les ambulances des Urgences médicales de Paris ne peuvent stationner dans le centre de Paris et ont été verbalisées par la mairie.

J’ai donc décidé d’arrêter le traitement.

Vrai @Anne_Hidalgo, alerte aux véhicules sanitaires en pleine épidémie ! INCROYABLE. pic.twitter.com/N4CndF1nE7

— Sylvain Maillard (@SylvainMaillard) 25 janvier 2021

À Lire  Moustiques : pourquoi il ne faut pas tout miser sur la citronnelle

Aussi, ce dernier a rencontré la maire de Paris, Anne Hidalgo, mardi 26 janvier, à ce sujet. Il a affirmé avoir « entendu » les demandes des médecins parisiens. La mairie de Paris va également « enjoindre aux autorités compétentes de faire preuve de discrétion ». En outre, le Conseil du gouvernement local a indiqué que le problème était « en train d’être résolu ». « Nous sommes importants pour redistribuer les places de stationnement pour les professionnels, notamment les personnels de santé », a déclaré la Mairie de Paris à CNews.

Enfin, pour résoudre les problèmes de circulation dans la capitale, le ministère de la Santé de Paris a investi dans des vélos électriques dits « vélos de secours ». Ces vélos cargos sont testés par certains médecins de l’UMP pour « donner aux urgentistes un moyen de transport sûr et rapide, même en ville congestionnée ».