Échappez à une crise d’anxiété avec cette technique de pleine conscience en 5 étapes

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Dans l’article, un spécialiste en psychologie évoque l’utilité d’une technique extrêmement simple qui peut être pratiquée n’importe quand et n’importe où pour sortir rapidement d’un état d’anxiété intense. Son nom : « mise à la terre ». Explications.

Avez-vous déjà vécu un de ces moments où une pensée stressante envahit votre esprit et soudain vous ne pouvez plus penser à rien d’autre ? Alors que pour certaines personnes, l’anxiété est passagère et fait partie de la vie quotidienne, d’autres peuvent souffrir de troubles anxieux qui les exposent à des sentiments constants de peur, d’effroi ou d’inconfort. Comme l’Inserm l’explique à ce sujet, une personne souffre de troubles anxieux lorsqu’elle ressent une anxiété forte et durable sans rapport avec un danger ou une menace réelle, qui perturbe son fonctionnement normal et ses activités quotidiennes. Ces troubles, dont la fréquence est élevée dans la population générale, débutent souvent dans l’enfance ou à l’adolescence : une meilleure reconnaissance de ceux-ci dans ces tranches d’âge permettrait d’éviter une aggravation des symptômes tout au long de la vie. Il existe en fait plusieurs types de troubles anxieux : le trouble anxieux généralisé, le trouble panique, les phobies spécifiques, l’agoraphobie, le trouble anxiété sociale et le trouble anxiété de séparation, sachant que leurs symptômes sont très différents d’une personne à l’autre.

Cependant, ils sont souvent de nature psychologique (irritabilité, impulsivité, peur irrationnelle, difficulté à se concentrer, incapacité à planifier) ​​et/ou physique (indigestion, douleur, insomnie, fatigue, maux de tête) et conduisent progressivement à des comportements pour éviter les dangers potentiels : refus aller à certains endroits, accomplir certaines actions, en rencontrer d’autres… Concrètement, le trouble anxieux généralisé se caractérise par un sentiment d’insécurité durable, une inquiétude constante et excessive qui perturbe les activités quotidiennes. « Elle peut s’accompagner de symptômes physiques, tels que l’agitation, la nervosité, la fatigue, des difficultés de concentration, des tensions musculaires ou des troubles du sommeil. Souvent, cette inquiétude est déclenchée par des événements quotidiens tels que les responsabilités professionnelles, la santé de la famille ou des choses mineures liées au ménage ou aux tâches ménagères (réparations de voiture, réunions, etc.). « , indique l’Inserm.

À Lire  Ce que l'avocat apporte à la santé

Solliciter tous ses sens pour se reconnecter à soi

La psychothérapie est avant tout recommandée, quel que soit le trouble anxieux, pour agir sur les comportements pouvant favoriser l’apparition ou la persistance de l’anxiété. Parmi les méthodes proposées figure la thérapie comportementale et cognitive (TCC), qui consiste à travailler sur le comportement et les pensées, les opinions et les croyances appelées cognitions. Cette thérapie ne cherche pas la source du problème, mais le but est de traiter les manifestations visibles. Voir l’article : Nos conseils pour protéger les orchidées de la chaleur et du soleil. Enfin, la pleine conscience (ou « mindfulness ») est une forme de méditation qui consiste à vivre l’instant présent, à être dans « l’ici et maintenant », en prenant conscience de nos émotions, de nos pensées et de nos sensations physiques. , sans juger. Pratiqué régulièrement, il contrecarrerait la détresse psychologique en réduisant la rumination et l’anxiété. Dans un article spécial, Kelly Gilrain, spécialiste en psychologie et médecine comportementale au Cooper University Health Care, évoque précisément une approche liée à cette pratique qui fait de plus en plus parler d’elle ces dernières années : le grounding.

Concrètement, cela peut se traduire par « ancrage » car cela aide à se reconnecter avec le moment présent (l’heure et le lieu actuels) et/ou avec son propre corps. Les personnes qui la pratiquent sont ainsi amenées à se recueillir dans des situations où elles sentent qu’elles perdent le contrôle : ce procédé vise à calmer leurs émotions et à cesser de trop réfléchir, afin qu’elles puissent appréhender la réalité présente. « La mise à la terre est une technique de pleine conscience qui peut rapidement rediriger vos pensées lorsque vous vous sentez anxieux. Des exercices simples peuvent vous rappeler que je suis là, en ce moment. Je suis sûr’. « , explique Kelly Gilrain. Comment le pratiquer ? Ceci est basé sur la « stratégie 5-4-3-2-1 » et s’appuie sur les sens. Cependant, attention, il est conseillé de commencer lorsqu’il est possible de s’évader quelques minutes d’éventuelles sources de stress. De plus, la pratique du grounding ne doit pas remplacer les conseils d’un professionnel de la santé ou d’un thérapeute, mais s’il est pratiqué régulièrement, l’exercice agit comme une aide supplémentaire comme la cohérence cardiaque.

À Lire  Livraison de fleurs pour la saint valentin

Comme vous le savez déjà, il s’agit de se concentrer sur vos sens : lentement dans votre tête ou à haute voix, listez cinq choses que vous pouvez voir, quatre choses que vous pouvez entendre, trois choses que vous pouvez sentir sur votre peau, deux choses que vous pouvez sentir et une chose que vous pouvez goûter. Si le grounding peut se pratiquer n’importe où, sa version la plus classique est basée sur une rencontre directe avec la nature.

Lire aussi :
Pour que le système ne se retrouve pas « dans une situation difficile »,…