En scooter électrique, mieux vaut être – bien – assuré

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

SOS CONS. La plupart des utilisateurs ne le savent pas et finissent par se payer des millions d’euros s’ils frappent un tiers. Le projet de décision doit leur permettre de circuler sur les pistes et voies cyclables à une vitesse de 30 km/h.

Publié le 04 mai 2019 à 06:00 – Mis à jour le 04 mai 2019 à 09:37 Temps de lecture 3 minutes.

Le 26 octobre 2004, une petite fille, Cynthia X, roulait à toute allure sur l’autoroute avec son scooter électrique. Il a violemment percuté Marie-Louise Z, 82 ans, qui a dû descendre du trottoir car celui-ci était plein de véhicules en stationnement, comme en attesteront des témoins. Mme Z est hospitalisée. En juin 2006, il assigne Nathalie X, mère et représentante légale de Cynthia, en dommages et intérêts.

Bien que Nathalie ait accusé Marie-Louise de marcher dans la rue, la cour d’appel de Nîmes a jugé, le 23 février 2010, qu' »il appartient au conducteur du scooter électrique d’adapter sa vitesse à l’état de la circulation ». Il rendit sa mère responsable de l’accident et la condamna à réparer le préjudice subi par Mme Z, en lui versant environ 11 500 euros.

Madame X fait appel à la Mutuelle assurance de l’éducation (MAE), auprès de laquelle elle souscrit une assurance responsabilité civile pour les dommages que sa fille pourrait infliger aux tiers, en garantie. Cependant, MAE a refusé de jouer, car son contrat contenait une clause d’exclusion pour « les dommages causés par les véhicules à moteur ». Et, comme l’a rappelé le juge Nîmes, les trottinettes électriques sont des « véhicules à moteur », et pas seulement des jouets !

Besoin d’information

Besoin d’information

Mme X était étonnée. Il reproche à la compagnie d’assurances de ne pas l’avoir informé de cette exception. Ceci pourrez vous intéresser : Horoscope du vendredi 5 août 2022. Mais le tribunal de grande instance a jugé que Mme X, en signant son contrat, « reconnaît » avoir pris connaissance de la notice d’information, dans laquelle l’exclusion de la garantie est surlignée en jaune… Mme X n’est pas solvable, l’Assurance Dommages Obligatoire Le Fonds de garantie (FGAO) est intervenu, au nom de la solidarité nationale, pour indemniser Marie-Louise, puis s’est retourné contre elle.

Ce genre de dossier, le FGAO a désormais peur d’en accepter autant, comme l’indiquait, lors d’une table ronde tenue le 21 mars, les « risques » liés aux « équipements de transport de personnes » (EDP), aussi appelés « nouveaux véhicules électriques individuels ». (NVEI), comme les monoroues, les gyropodes (deux roues avec guidon) ou les hoverboards (deux roues sur lesquelles on se tient debout). Son utilisation a explosé depuis 2017 ; or, la plupart des conducteurs ignorent encore que ces véhicules terrestres à moteur doivent être assurés, au même titre que les voitures, au titre de l’article L 211-1 du code des assurances. Et conduire sans assurance est un délit, passible d’une amende.

Voir l’article :
Ecrire un commentaire Trottinette électrique : LUKO signe un partenariat avec DECATHLON…

Nouvelles offres

Nouvelles offres

Malheureusement, les vendeurs de scooters n’ont aucune obligation d’informer leurs clients de cette obligation. Les assureurs les y incitent et développent de nouvelles offres. Ils proposent des contrats particuliers ou des extensions d’assurances, des contrats habitation ou auto.

La formule de base, incluant uniquement la responsabilité civile (dommages causés à autrui) démarre à partir de 50 euros par an. Par exemple, la compagnie d’assurance en ligne Luko propose un tarif de 4,50 euros par mois.

Bien sûr, il faut plus pour une couverture complète, y compris une couverture individuelle du conducteur (dommages auto-infligés) ; ce dernier, bien que facultatif, peut être précieux, car la plupart des sinistres se produisent aujourd’hui sans tiers, selon la Fédération française de l’assurance. Il suffit d’un faux mouvement pour tomber par-dessus le guidon et subir une blessure à la tête, surtout si vous ne portez pas de casque.

Les emprunteurs de scooters en libre-service ont également intérêt à s’assurer, les conditions générales de l’opérateur étant très floues ; certains d’entre eux donnent un avis de non-responsabilité en cas d’accident.

Etude et chiffres sur le vol de vélos électriques en 2022
Lire aussi :
Personne ne veut voir son vélo électrique se retrouver entre les mains…

Où circuler ?

Où circuler ?

Les utilisateurs de scooters traditionnels sont considérés comme des piétons et doivent rouler sur le trottoir. Les utilisateurs de trottinettes électriques, pour l’instant, ne sont autorisés à circuler nulle part – ni sur l’autoroute ni sur le trottoir. En effet, aux termes des dispositions de l’article L 321-1-1 du code de la route, « le fait de circuler sur les voies ouvertes à la circulation publique ou les lieux ouverts à la circulation publique ou au public par des cyclomoteurs, motos, tricycles ou quadricycles à moteur qui ne sont pas soumis à l’homologation sont punis d’une contravention de la cinquième classe », soit 1 500 euros. Mais ils circulent partout.

D’ici fin juin, le ministère de l’Intérieur devrait publier un arrêté leur permettant de circuler à vélo sur les pistes cyclables et les voies à une vitesse de 30 km/h, à condition de la limiter à 25 km/h. Ce texte devrait préciser qu’ils n’auront pas le droit de marcher sur le trottoir.

En revanche, le projet de loi d’orientation des mobilités, élaboré par le ministère des Transports et actuellement examiné par la DPR, aurait dû autoriser les maires à déroger aux principes énoncés par ce décret.

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message sera affiché sur d’autres appareils.

Parce que quelqu’un d’autre (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment arrêter de voir ce message ?

En cliquant sur  »  » et en confirmant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message sera affiché sur d’autres appareils. Ce dernier restera connecté à ce compte.

Pas. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais l’utiliser à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous recommandons de changer votre mot de passe.

Lire aussi :
Les différences entre l’assurance responsabilité civile automobile et l’assurance tous risques portent…

Qu’est-ce qui est obligatoire en trottinette ?

Qu'est-ce qui est obligatoire en trottinette ?

Votre moteur doit être équipé d’un système de freinage, d’avertisseurs sonores, de feux (avant et arrière) et de dispositifs réfléchissants arrière et latéraux. Pour votre sécurité, il est recommandé de porter un casque. Pour utiliser la machine, vous devez avoir une assurance responsabilité civile.

Le port du casque est-il obligatoire sur une trottinette électrique ? Le port du casque est obligatoire en dehors des zones urbaines et non obligatoire tant que l’on habite en ville, réglementation compliquée. Cette loi nous dit de réglementer l’utilisation des EDPM (Véhicules de Transport Personnels à Moteur) qui est en vigueur depuis octobre 2019.

Quelle est la loi pour les trottinettes ?

la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h. En dehors des agglomérations, sa circulation est interdite sur l’autoroute, strictement limitée aux voies vertes et pistes cyclables.

Quel équipement pour une trottinette ?

Quelle protection pour rouler en trottinette électrique ?

  • Casque pour protéger votre crâne en cas de chute. …
  • Gants pour protéger vos mains des intempéries. …
  • Protecteurs pour poignets, coudières et genouillères. …
  • Lunettes et vêtements appropriés pour une conduite sécuritaire

Comment faire une procuration pour l'assurance maladie? Les conseils de Benoit Trevisi, notre expert C.P.A.M.
Sur le même sujet :
Un pépin, un accident, une maladie, un handicap… Longue est la liste…

Pourquoi assurer son vélo électrique ?

Pourquoi assurer son vélo électrique ?

Vélos électriques : pourquoi les assurer ? Compte tenu du coût, assurer son vélo électrique est très rentable, d’autant plus qu’il est une cible fréquente des voleurs. L’assurance peut également couvrir les dommages causés au vélo en cas de chute, d’incendie ou d’accident.

Pourquoi souscrire une assurance vélo électrique ? Grâce au contrat qui couvre votre vélo électrique, vous bénéficiez d’une protection de vos droits en cas de litige suite à une collision avec une voiture ou un piéton.

Quel est le coût d’une assurance pour vélo électrique ?

Le montant moyen avec une assurance spéciale est compris entre 25 TTC/an et 250 TTC/an pour les vélos sans moto et de 50 TTC/an à plus de 300 TTC/an pour les VAE.

Est-ce obligatoire d’assurer un vélo électrique ?

Assurance obligatoire pour les VAE dont la puissance dépasse 250w ou dont la vitesse dépasse 25 km/h, du fait de l’assimilation aux motos. L’assurance à prendre est la même que l’assurance moto.

Quel assurance pour vélo électrique ?

Pour les vélos électriques classiques ou à assistance VAE, il n’y a pas d’obligation légale d’assurance. Pour ce modèle, le cycliste est couvert par la garantie responsabilité civile de son assurance habitation.

Comment faire immatriculer une trottinette ?

Le conducteur doit être en possession d’un BSR (Certificat de Sécurité Routière) ou de son permis de conduire. Le véhicule doit être assuré, le véhicule ne doit pas dépasser la vitesse de 50 km/heure. Vous devez immatriculer le véhicule puis installer une plaque d’immatriculation de type moto.

Comment enregistrer votre trottinette électrique ? Comment immatriculer une trottinette électrique ?

  • BSR passé. C’est l’équivalent d’un permis AM pour une moto 125cm3.
  • Rassemblez les documents nécessaires. Original ou copie du contrat d’achat du véhicule neuf. …
  • Remplir la demande de titre ou d’enregistrement. …
  • Montrer une preuve d’assurance.

Est-ce que l’assurance est obligatoire pour une trottinette électrique ?

Assurance trottinette électrique : est-ce obligatoire ? Inscrits dans la catégorie des transports personnels motorisés (EDPM), les scooters électriques nécessitent un contrat d’assurance. Au minimum, le propriétaire doit être assuré en responsabilité civile.

Comment faire homologuer sa trottinette ?

Homologation des scooters roulant à plus de 25km/h Attention, les scooters électriques roulant à plus de 25km/h doivent être notifiés au Ministère de l’Intérieur pour un numéro d’identification unique qui doit être gravé sur la partie fixe du moteur.

Quel amperage pour trottinette électrique ?

Cependant, pour les trottinettes électriques adultes, du fait des contraintes de poids, des impératifs de vitesse et des accessoires supplémentaires pour l’alimentation, une batterie minimum de 24 volts (et 8 Ah) (peut couvrir une distance comprise entre 16 et 25 km en une seule charge et pour une durée moyenne lester).

Puis-je installer une batterie plus puissante sur mon scooter ? Lorsque vient le temps de la remplacer, une pile déchargée peut être facilement remplacée par une neuve en parfait état de fonctionnement. Cependant, vous pouvez aussi opter pour une batterie plus puissante pour augmenter les performances de votre machine.

Est-ce qu’une trottinette électrique consomme beaucoup d’électricité ?

Le scooter électrique a une autonomie moyenne de 20 km avec une batterie de 0,280 kWh, et consomme 1,4 kWh aux 100 km.

Quelle est la meilleure batterie pour une trottinette électrique ?

Batterie Li-ion Les meilleurs scooters électriques utilisent des batteries au lithium, récemment développées pour être utilisées dans les véhicules électriques à deux roues. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles sont beaucoup plus légères que les autres : 3 à 4 fois plus légères que les batteries au plomb.

À Lire  Assurance chômage : pas de nouvelle réduction de droits - UNSA