Enceinte, je ne supporte plus l’homme plus âgé : que faire ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La grossesse n’est pas toujours facile pour la future maman mais aussi pour ses enfants ! A la limite, certaines femmes enceintes n’ont aucune patience avec leurs aînés, qui ont parfois tendance à les rejeter. Quelle attitude adopter ? Conseils de Catherine Pierrat, psychologue et psychothérapeute.

Les dérèglements hormonaux du premier trimestre de grossesse puis la fatigue du troisième trimestre provoquent souvent chez la future maman des sautes d’humeur qui s’accompagnent parfois d’impatience et d’une plus grande difficulté à soutenir son entourage. Les femmes enceintes peuvent vite être dépassées par leurs enfants qui pressentent très tôt le changement à venir dans la famille ! Comment gérez-vous ces relations temporairement tendues ? Explications et conseils de Catherine Pierrat, psychologue et psychothérapeute à Aix en Provence et animatrice du site www.psychologue-aix.org.

Enceinte, je ne supporte plus mon aîné : est-ce normal ?

Si cette gêne n’est pas systématique, elle est fréquente chez les femmes enceintes. “Las futuras madres que ya tienen uno o más hijos deben asumir tanto su embarazo con su cuota de dificultades (cansancio, náuseas, trastornos del sueño, dolor,….) como asumir también la vida cotidiana de la casa, el trabajo y les fils. Ceci pourrez vous intéresser : Pierre de graphite, oreiller anti-ronflement,… : les innovations sommeil sauveront-elles le sommeil ?. L’accumulation des tâches et la charge mentale expliquent naturellement que les futures mamans puissent parfois être impatientes », explique Catherine Pierrat, psychologue et psychothérapeute à Aix en Provence.

Sur le même sujet :
Le marché du CBD est en pleine expansion et les marques l’ont…

Pourquoi mon enfant est-il difficile depuis qu’il a appris ma grossesse ?

Rassurez-vous, les enfants sont des éponges mais ils sont aussi adaptables. Aussi, s’ils sont difficiles à manier en début de grossesse, ils peuvent retrouver rapidement un fonctionnement normal lorsqu’ils sont rassurés qu’ils ne seront pas remplacés par leur petit frère ou petite sœur. « Les enfants sont très sensibles et intuitifs. Ils peuvent même avoir l’impression que leur mère est enceinte alors qu’ils n’ont pas encore été informés de l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur ; ils sentent inconsciemment qu’il se passe quelque chose, que ça pourrait être leur mère, déjà « inquiète » de sa grossesse, elle est moins présente psychiquement », souligne Catherine Pierrat. Les enfants réagissent alors pour attirer l’attention, pour qu’on ne les oublie pas. » La meilleure attitude qu’une chose à adopter, c’est de les rassurer en leur disant qu’on les aime, et passer du temps avec eux ‘rien que pour eux’, en jouant avec eux (sans être sur le portable entre les rounds) », ajoute-t-elle.

Voir l’article :
Il lui offrit un endroit pour dormir, au chaud. Ils tombent amoureux.…

Je n’ai pas de patience pour gérer l’aîné : quelles solutions ?

« Tu dois demander de l’aide (à ton père, à des proches ou à des personnes extérieures) pour te décharger de certaines tâches. Ainsi, même si la grossesse « n’est pas une maladie », elle provoque parfois des maladies physiques et/ou psychologiques qui fragilisent et peuvent rendre irritable. » Il faut apprendre à prendre soin de soi et organiser des périodes de détente et de repos chez soi ou mieux dehors, comme aller à un massage, un cours de yoga… », conseille Catherine Pierrat. fait, souverain pour évacuer le stress et les tensions.Les exercices proposés sont adaptés aux différentes étapes de votre grossesse et vous pouvez les pratiquer au quotidien.Sachez que les positions les plus adaptées durant ces 9 mois sont la position papillon, la montagne, la guerrière ou la chat.

Lire aussi :
Il s’agit de Sacha Buyse ! Alors que les bars, restaurants, cinémas…

Pourquoi suis-je autant vexée quand mon enfant me rejete ?

Voir votre enfant s’éloigner de vous n’est pas facile à supporter, surtout lorsque vos émotions vous submergent facilement. Mais là encore, cette forme de rejet est souvent temporaire et demande un peu de patience et beaucoup d’amour et de dialogue. « Le rejet des personnes âgées n’est pas automatique, mais s’il l’est, il faut comprendre que ce rejet n’est pas un vrai rejet, c’est juste un appel à l’attention et à l’amour. Encore une fois, il faut rassurer en paroles et en actes. Et surtout, ne « bloquez » pas ou ne surréagissez pas à ce comportement des personnes âgées. C’est une phase de transition qui passe vite, et si ce n’est pas comme ça, il faut penser à consulter un psychologue pour débloquer la situation », explique Catherine Pierrat.

CBD : Le Conseil national suspend l'interdiction du commerce des fleurs et feuilles
Voir l’article :
l’essentiel L’interdiction avait été fortement contestée par les professionnels de l’industrie du…

Peut-on aimer un enfant plus que l’autre ?

Toutes les mères ont l’habitude de dire qu’elles aiment chacun de leurs enfants de la même manière. Cependant, si cette affirmation est louable, elle cache une réalité parfois un peu plus complexe. « Même s’il est vrai que nous aimons tous nos enfants, nous ne pouvons pas affirmer et garantir l’exacte égalité de nos sentiments entre l’enfant et cette période de temps, et que nous avons projeté un enfant idéal lié à cette période de temps. chaque enfant a une personnalité différente, et nous pouvons avoir plus ou moins de points communs avec chacun d’eux.Enfin, certains de nos enfants peuvent nous rappeler certaines personnes de notre famille ou de notre belle-famille et selon nos liens personnels avec ces personnes adhérents, on peut s’en tirer bien ou pas avec tel ou tel enfant », explique Catherine Pierrat.

À Lire  Demain nous appartient - Bande-annonce : Huit clos