Enfant tué dans une crèche à Lyon : « un geste maladroit » selon l’avocat du suspect

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Actuellement en prison dans l’attente de la suite de l’enquête et notamment d’une expertise psychiatrique, la salariée de People & Baby de la place Danton (Lyon 3e) a reconnu les faits.

Oui, c’est parce qu’elle était bouleversée par les pleurs d’un enfant de 11 mois mercredi matin qu’elle l’a aspergé de Destop avant de le faire boire. Ce qui a inévitablement conduit à la mort de la jeune fille. Mais elle nie avoir voulu la tuer.

Pour son avocat Me Philippe Duplan, il s’agit « d’un geste malheureux et maladroit aux conséquences très graves ». Interrogé par BFM-TV et par France 3, le conseil de l’employée de crèche révèle que sa cliente a expliqué aux enquêteurs qu' »elle n’avait pas vu que c’était un produit toxique » qu’elle versait sur le bébé lors de son « bout de rage ». « .

« Il regrette profondément son geste. (…) Il a vécu dans un contexte personnel particulier », a conclu Philippe Duplan à propos de celui qui venait de décéder et d’obtenir son CAP petite enfance.

La version de l’employée de crèche, accusée d' »homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans », sera-t-elle retenue par les enquêteurs ?

À Lire  Immobile. Renouveau énergétique : plus de 50% des Français le considèrent comme une priorité