Essai Dacia Sandero Stepway TCe 110 : plus de muscles, moins…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

À l’occasion du léger restylage consécutif à l’adoption du nouveau logo, la Dacia Sandero Stepway reçoit le moteur TCe 110 étrenné voici quelques mois par le Jogger. Une mécanique qui ne manque pas de peps, mais cela suffit-il pour bousculer la version GPL ?

De

Sur le même sujet : LA CIOTAT : La moto, nouvelle égérie de la mode ? »Lettre Economique et Politique PACA.

Olivier Duhautoy

Lire aussi :
Dans la finition Line of Performance+, la principale berline DS se négocie…

DACIA Sandero 1.0 TCe Stepway Expression +

Publié le 28.12.2022 – 15:42

Mis à jour le 28/12/2022 – 17:06.

Prix, essai, fiche technique : retrouvez notre avis au volant de la nouvelle Dacia Sandero Stepway TCe 110 (2023).

Avec des ventes qui s’annoncent bonnes dans un marché français par ailleurs en forte baisse, Dacia termine 2022 en beauté, à quelques unités seulement derrière Citroën. La petite marque roumaine, qui a débarqué en Europe de l’Ouest il y a moins de vingt ans, pourrait donc bientôt monter sur le podium français en détrônant un constructeur historique plus que centenaire ! Un succès partagé par tous les modèles, même si la Sandero reste la locomotive des ventes. Le bolide citadin est depuis 2017 la voiture des particuliers la plus vendue en France et même en Europe.

Prix Dacia Sandero Stepway TCe 110

Un peu éclipsée par les lancements récents de la marque (Spring, Jogger, Duster redessiné), la Sandero revient sportive comme les autres véhicules de la gamme avec la nouvelle identité Dacia, essentiellement constituée d’un nouveau logo sur une calandre redessinée. Tout chrome est désormais banni, à l’intérieur comme à l’extérieur, et le nom du constructeur s’affiche sans effort par de larges lettres en relief à l’arrière. Les skis de la version Stepway, ainsi que les barres de toit modulables, sont gris foncé, tandis que l’intérieur se dote d’un nouveau centre de volant, rappelant aux plus distraits qu’ils sont bien à bord d’une Dacia.

La Sandero profite du passage à la nouvelle identité Dacia pour recevoir quelques évolutions esthétiques et surtout un nouveau moteur de 110 ch.

Au volant de la Sandero Stepway TCe 110

La vraie nouveauté de cette Sandero 2023 est le moteur TCe 110, hérité du Jogger mais issu du même bloc 1.0 des versions TCe 90 et Eco-G 100, luxe d’être (presque) exclusif à Dacia. On ne le trouve actuellement sur aucun modèle Renault, bien qu’il soit déjà connu dans une variante légèrement plus puissante de Nissan, le DiG-T 114 du Juke. Alors quels sont les arguments de ce nouveau venu dans une gamme de puissances proches les unes des autres (de 90 à 110 ch) et reposant sur la même base mécanique ?

L’ère du low cost est enfin révolue pour Dacia, même si la marque n’a jamais vraiment revendiqué ce qualificatif. Depuis le lancement de la Sandero 3 fin 2020, les tarifs du modèle ont augmenté en moyenne de 2 000 à 3 000 euros, selon la motorisation et l’équipement ! Pour autant, le Sandero TCe 110 reste raisonnable puisqu’il est affiché au même prix que la variante Eco-G 100, soit 16 950 € en version Stepway Expression. Le nouveau moteur fait l’impasse sur la finition Stepway Essential et – c’est plus dommage – la Sandero « tout court », pas Stepway.

À Lire  Pénurie de voitures : 60% des concessionnaires envisagent de supprimer des postes

Notre modèle de test en version Expression+ coûte 18 650 euros. Il s’agit en effet d’une Expression dotée de la plupart des équipements disponibles, à l’exception des sièges chauffants et du tout nouveau toit ouvrant électrique, disponible uniquement sur la version Expression moyennant un supplément de 500 €. L’équipement très complet comprend la climatisation automatique, le Media Nav 8 pouces avec navigation intégrée et réplique de smartphone Apple CarPlay et Android Auto (mais désormais uniquement en mode filaire), l’avertisseur d’angle mort, la marche arrière, le frein à main électrique ou encore le système mains libres. Carte. Même la roue de secours, non disponible sur la version GPL, est de série ! Jusqu’à leur arrivée obligatoire avec la norme GSR2 en 2024, Dacia fera l’impasse sur les dernières aides à la conduite comme le régulateur de vitesse adaptatif, l’alerte de fatigue ou encore l’alerte de sortie de voie.

Le TCe 110 est une autre variante du triple 999cc qui bénéficie des mêmes raffinements mécaniques que son grand frère le 1.3 TCe 130/150. Et pour cause : il s’agit ni plus ni moins du même moteur, un cylindre amputé, mais toujours équipé de la culasse « Delta », qui reçoit l’injection directe haute pression. Une première sur la Sandero. L’ensemble est relié à une boîte manuelle à six rapports, qui reprend l’étagement du jogger, plus lourd d’une centaine de kilos. La puissance monte à 110 ch, tandis que le couple culmine à 200 Nm contre 170 pour la version Eco-G 100. Un gain qu’il faut cependant relativiser puisque ce chiffre est atteint à 2 900 tr/min au lieu de 2 000 pour le moteur GPL. Au démarrage, le TCe 110 émet un son typique de l’architecture à trois cylindres, un peu trop fort également dans l’habitacle lors de la phase d’accélération. Les vibrations sont encore assez bien dans les limites et ne sont vraiment perceptibles qu’au ralenti.

Le Sandero TCe 110 établit des temps sans précédent. Le bolide citadin de Dacia est quant à lui plus à l’aise à moyenne et grande vitesse et sur autoroute.

À bord de la Sandero Stepway Expression +

Les performances sont là. Dacia revendique un 0-100km/h en 10s, un temps en partie expliqué par un rapport de vitesse étrangement plus court que celui de la version Eco-G 100 dans les cinq premiers rapports. On comprend vite pourquoi : être au-dessus de 2 500 tr/min est quasiment indispensable pour profiter de la bonne santé du petit bloc. Ce dernier affiche alors une puissance, surtout par moments, plus dynamique que celle des TCe 90 et Eco-G 100 si l’on est dans la bonne plage de régime.

Les choses tournent mal lorsque vous recherchez la flexibilité. Sur le réseau secondaire, où la vitesse oscille entre 80 et 90 km/h, l’indicateur de changement de vitesse joue en permanence entre le cinquième et le sixième rapport, car le moteur a parfois du mal à redémarrer à bas régime. Malgré la commande de transmission plutôt agréable, on se fatigue sur terrain accidenté et on coince en cinquième vitesse, la dernière vitesse n’étant vraiment utile que sur les autoroutes à des vitesses plus élevées. Surprenant si l’on connaît la souplesse du 1.3 TCe dont descend le TCe 110, et plus encore par rapport à la version Eco-G 100, bien plus accommodante en bas de compte-tours.

À Lire  Les constructeurs adorent les critiques. Les gagnants de l'édition 2022

La consommation en pâtit forcément un peu si l’on veut utiliser les performances promises. Notre moyenne sur notre premier essai routier d’un peu plus de 500 km avec un véhicule non testé était de 6,8 l/100 km. Sur Autobahn, l’aérodynamisme moins favorable du Stepway augmente l’appétit du bloc à 7,3 l/100. Autre bémol de ce modèle, le confort général, quelque peu compromis par la selle plus haute et les roues plus grosses, tandis que la suspension accorde parfois peu d’importance aux mauvais revêtements sans parvenir à bien contenir les mouvements du corps. Si le comportement général est sain, il ne permet pas d’exploiter pleinement le caractère ludique du moteur. Ainsi, malgré une légère augmentation des performances, la Sandero n’a aucune prétention sportive.

Hormis le centre du volant, la suppression des inserts façon chrome et une finition revue sur les écrans tactiles, rien ne change à bord. On n’est pas sur une Sandero Phase 2 (qui arrivera d’ici 2024) et on retrouve logiquement les mêmes qualités et défauts qu’avant. La finition n’a pas besoin de critique particulière, certains généralistes ne font pas beaucoup mieux. L’impression d’ensemble est même plutôt flatteuse grâce à un design moderne et à l’astucieux revêtement textile, qui recouvre à peu de frais un tableau de bord entièrement en plastique dur et aux composants bien faits.

L’intérieur de la Sandero 2023 ne change lui aussi que sur de petits détails, mais garde l’essentiel : une présentation qualitative au vu du prix et un design moderne.

Adrien Cortesi

L’interface utilisateur Media Display et Media Nav est encore développée avec de nouvelles couleurs et un menu de démarrage repensé.

Adrien Cortesi

Concurrence

La réplication de smartphone est toujours à l’ordre du jour, mais Dacia a supprimé la connectivité WiFi au cours de l’année : un câble USB est désormais obligatoire sur le Media Nav, comme le Media Display.

Adrien Cortesi

La climatisation automatique est de série ou en option selon les équipements et propose toujours un affichage intégré aux boutons bien appréciables. Le cerclage passe du chrome au gris satiné.

A voir aussi :
Le chiffre d’affaires et les revenus de licences ont augmenté de 8,6…

Bilan essai Sandero TCe 110

Prix et équipements Dacia Sandero Stepway TCe 110 (2023)

Adrien Cortesi

Le frein à main électrique faisait partie du nouvel équipement de la dernière Sandero. Il est standard sur Expression+.

Adrien Cortesi

L’habitabilité générale de la Sandero est bonne, et les places arrière offrent un espace assez confortable pour la catégorie. Mais sur les longs trajets mieux vaut éviter la place centrale !

Lire aussi :
Si vous cherchez une voiture d’occasion, saviez-vous qu’il est possible d’acheter une…