Est-ce que nous gardons de plus beaux animaux? Oui

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

L’annonce l’an dernier par la ville de Longueuil et la SÉPAQ que les chevreuils seraient euthanasiés en raison de la surpopulation, a fait bondir les amis des animaux. La réaction serait-elle la même s’il s’agissait d’un animal moins mignon ? Poser une question c’est y répondre, découvrez le Détecteur de Rumeurs.

Cet article fait partie de la section Détecteur de rumeurs, cliquez ici pour d’autres articles.

Beauté et moralité

Beauté et moralité

Les animaux en voie de disparition gagnent à être mignons ou intéressants s’ils veulent faire l’objet d’une campagne de conservation, selon la littérature scientifique. Ceci pourrez vous intéresser : Incendies en Gironde : les animaux sauvages mis à l’épreuve par les flammes. Selon les participants à une étude de 2019 publiée dans la revue Animals, les animaux mignons, comme les dauphins et les koalas, méritent plus de considération morale que les espèces moins attrayantes, comme les chauves-souris et les sangliers.

Des chercheurs de l’Institut universitaire de Lisbonne sont arrivés à cette conclusion après avoir demandé à 509 adultes de regarder 120 photos d’animaux sur fond blanc. Les participants doivent ensuite évaluer les animaux – du lixiviat et des vers de terre aux vaches et aux chimpanzés – sous 11 aspects, y compris leur danger, la capacité de penser et de ressentir, il est acceptable pour les humains de manger des animaux et le sentiment de protection qu’il évoque.

Ces résultats ont été confirmés par six études menées auprès de 1662 personnes par des chercheurs australiens. Ce dernier explore l’effet de l’attractivité physique sur nos préférences pour certaines espèces, en se basant sur le fait que les personnes attirantes sont plus susceptibles d’être perçues comme intelligentes et compétentes que les personnes peu attirantes. Un phénomène appelé biais d’attraction.

Il a également constaté que nous accordons une plus grande valeur morale et une plus grande pureté à la beauté, qu’il s’agisse de personnes, d’animaux, de paysages ou de bâtiments. Par conséquent, nous accordons plus d’attention aux beaux animaux qu’aux animaux laids, encore plus dangereux.

5 races de chats aux yeux bleus
Lire aussi :
Siamois, Ragdoll ou Birman sacré, les chats aux yeux bleus ont toujours…

Comme des enfants

Comme des enfants

L’explication parfois donnée est que les animaux mignons nous rappelleront les bébés humains. Une étude publiée à ce sujet en 2014, a suggéré que les animaux avec de grands yeux et des traits faciaux doux déclencheraient notre instinct parental. D’autres études ont conclu que l’effet de l’apparence faciale sur la gentillesse est lié à l’intérêt humain pour les nourrissons. L’anthropozoologue James Serpell appelle cette drôle de réponse humaine, qui interprète le comportement social des compagnons animaux en termes humains.

Cependant, tous les beaux animaux ne sont pas mignons. Par exemple, le papillon monarque est considéré comme majestueux, mais n’éveille pas les réflexes des parents…

L’effet Bambi

L’effet Bambi

Une autre explication est appelée l’effet Bambi : les objections à la mort d’animaux considérés comme mignons ou intéressants. Le terme est évidemment inspiré du film d’animation de Walt Disney de 1942 où la mère d’un jeune paon est tuée par un chasseur, le laissant seul et vulnérable. A cause de cet effet, des groupes d’amis des animaux viennent parfois se battre contre des organisations qui gèrent la faune, au risque de nuire au reste de l’écosystème. Par exemple, les opposants à l’euthanasie des cerfs au parc Michel-Chartrand à Longueuil semblent oublier que leur nombre excessif menace l’habitat.

Une étude sur la protection des koalas publiée en 2008 a montré l’effet Bambi, suggérant que pour aider les animaux sauvages plus agressifs et hostiles à devenir plus aimables, des dessins animés « plus mignons » devraient être créés pour eux.

En biologie, on dit mégafaune charismatique ou espèce charismatique. Le premier terme désigne essentiellement les grands mammifères comme les lions, les éléphants d’Afrique, les baleines à bosse ou les pandas aveugles, qui ont tous des caractéristiques humaines – réelles ou perçues – comme l’intelligence. L’auteur passe en revue l’utilisation du terme en science – et dans le domaine de la conservation des espèces – évalue que le potentiel charismatique de cette espèce semble être un paramètre crucial dans la définition des programmes de conservation et sa promotion.

Les 10 meilleures races de chats rares et inconnues
A voir aussi :
Chats, matous, minous, tout un tas de noms pour nommer ces boules…

Verdict

Verdict

Les études s’accordent, sans surprise, sur le fait que nous sommes sensibles à la beauté. Nous associons une plus grande pureté et moralité aux animaux « mignons », dans la mesure où nous leur associons des sentiments, ce qui conduit à son tour à un désir de protection. En d’autres termes, il vaut mieux être beau si vous êtes un animal qui veut éveiller la sympathie et attirer des fonds. Le cerf de Longueuil peut en témoigner, s’il sait parler.

7 choses que vous devez savoir sur le cannabidiol ou CBD
Ceci pourrez vous intéresser :
Interdit par arrêté ministériel fin 2021 et homologué provisoirement fin janvier 2022,…