Etudiant : quel budget pour l’assurance habitation en 2022…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’assurance couvre les meubles, les sinistres, le vol, le vandalisme, les dégâts des eaux ou les dégâts électriques dus à la foudre (© Contrastwerkstatt stock.adobe.com).

L’assurance habitation est un surcoût à prévoir sur les budgets étudiants souvent serrés. Il augmente régulièrement depuis plusieurs années.

L’assurance habitation est obligatoire pour les étudiants locataires vivant seuls ou en colocation afin de protéger le logement en cas de sinistre.

Ce coût pèse chaque année un peu plus sur les budgets des étudiants et peut contribuer à priver d’accès à un logement indépendant, pendant les études, des étudiants de plus en plus précaires.

Budgets en hausse

Les primes commencent à quelques euros par an mais peuvent grimper très vite selon le type de logement : qu’il s’agisse d’une chambre en résidence secondaire ou d’un appartement pouvant aller jusqu’au 3 ou 4 pièces lorsque l’étudiant vit en colocation. Voir l’article : A Pont-Saint-Esprit, une convention a été signée pour répondre aux besoins sanitaires de 22 communes.. En moyenne, il prélève 65 à 140 euros par an sur le budget de l’assurance logement étudiant.

Selon une étude publiée par l’Étudiant en septembre 2021, l’assurance habitation est en hausse depuis trois ans. En 2019, il fallait compter en moyenne 65,25 euros par an contre 67,88 en 2021 pour un logement hors Paris. A Paris, une augmentation moyenne de 5 euros a été constatée pour les mêmes années, passant de 64 à 69 euros.

Faits & Figures, spécialiste de l’assurance et de la sécurité sociale, prévoit une hausse du prix de l’assurance habitation de l’ordre de 1 à 1,5 % pour 2022. La hausse reste assez faible mais elle risque, selon la compagnie, d’être plus marquée en 2023.

Mutuelles : la future stratégie d'assurance de biens et responsabilité du groupe Vyv
Sur le même sujet :
Gwendal Perrin | 9.2.2022 à 14h51Le premier groupe mutualiste n’a jamais caché…

Couverture et avantages

L’assurance habitation étudiant comprend la responsabilité civile étudiante (RC) qui comprend les dommages matériels et corporels causés à un tiers, dans le cadre de la vie privée ainsi que dans toutes les activités telles que les stages, les années d’études avec l’étranger, etc. L’assurance couvre également le mobilier, les sinistres tels que l’incendie, le vol, le vandalisme, les dégâts des eaux, les bris de glace, ou encore les dégâts électriques dus à la foudre.

Ensuite, une garantie risque locatif (garantie GRL ou Visale) sera obligatoire pour tout logement non meublé. Pour les logements meublés, il est possible de ne pas opter pour cette garantie.

Cependant, par rapport à un contrat MRH (Multirisques Abitation) classique, il y a quelques avantages.

Pour la plupart des assureurs, et dans le cadre d’une copropriété, un seul souscripteur est requis, les autres colocataires sont automatiquement assurés s’ils sont mentionnés au contrat.

Un deuxième avantage, souvent présent dans les contrats, est le remboursement de la valeur à neuf des appareils informatiques de moins de deux ans.

Bien choisir

Compte tenu du marché très actif et du nombre d’offres très variées pour les étudiants, il est conseillé de ne pas choisir son assurance habitation dans la précipitation. Et surtout, ne faites pas seulement votre choix en terme de prix mais aussi en terme de garantie.

Ensuite, il faut bien définir la surface à couvrir et bien estimer le mobilier. S’il y a un manque de précisions ou une fausse déclaration, l’assureur peut choisir de ne pas assurer.

La meilleure façon de choisir la bonne assurance habitation étudiant est d’utiliser un comparateur en ligne pour avoir un aperçu de ce qui existe sur le marché en 2022.

Lire aussi :
L’investissement responsable attire les épargnants, mais les produits adaptés restent durs à…

À Lire  Un magistrat l'a condamné pour avoir proposé à des inconnus, dans une balançoire, de violer sa fille de 12 ans.