Eurostar : retour des voyages d’affaires, boom du luxe

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

« Les voyages d’affaires reprennent plus rapidement que prévu en 2022, d’autant plus que nous ne fournissons encore qu’environ les trois quarts de notre plan de transport pré-pandémique. » Le rapport, positif pour l’écosystème du voyage d’affaires, est signé par François Le Doze, directeur commercial d’Eurostar, qui se dit « convaincu que cette tendance se poursuivra après la période estivale, alors que septembre est généralement un mois important pour les voyages d’affaires ». ”. . Selon les chiffres publiés le 18 juillet par la compagnie ferroviaire, les déplacements professionnels se situent désormais à 70% des niveaux de 2019. Et près de 8 professionnels sur 10 (78%) envisagent de voyager plus ou moins entre le Royaume-Uni et l’Europe qu’avant la crise sanitaire. . . C’est pourtant ce qu’observe l’entreprise ferroviaire auprès de ses clients entreprises Eurostar qui disposent d’un compte voyage – le nombre de comptes entreprises gérés par Eurostar a augmenté de 40% entre 2019 et 2022 – mais globalement, la tendance est plus nuancée. … En effet, les voyageurs d’affaires prévoient de voyager plus (37%) ou sur un volume équivalent (17%), mais une part non négligeable de professionnels (41%) s’attendent à voir leur nombre de déplacements diminuer. ..

Interrogés sur les raisons de leurs déplacements professionnels actuels, les professionnels interrogés par Eurostar évoquent sans surprise les rendez-vous clients (67%), 37% d’entre eux citant le fait de travailler dans un autre lieu, un autre bureau. Les réunions internes suivent à parts égales (36%), devant les réunions fournisseurs (21%) et les formations (20%).

Selon cette étude d’Eurostar, le recours forcé aux solutions de visioconférence ne semble pas avoir surmonté la nécessité d’y répondre. Ainsi, pour 79% des voyageurs d’affaires, il est toujours important – voire très important (34%) – de continuer à tenir des rendez-vous en personne.

À Lire  En Antarctique, les touristes conquièrent "la dernière frontière"

L’impact de la crise sur le comportement des voyageurs d’affaires repose évidemment principalement sur la nouvelle flexibilité accordée aux salariés. Le recours au télétravail accompagné du « voyage de vengeance » – ce besoin de « rattraper le temps perdu » pendant la pandémie – aurait donc stimulé les saignements. « Depuis deux ans, nous avons tous apprécié la flexibilité du travail à domicile et beaucoup essaient de préserver le temps supplémentaire pour les loisirs ou la famille que cela permet », analyse François Le Doze. « Pour les voyageurs d’affaires réguliers, la possibilité de prolonger les voyages d’affaires pour explorer une nouvelle destination et passer du temps avec des amis et la famille est une priorité cette année. » Chiffres à l’appui, la direction d’Eurostar marque ainsi l’entrée de la mixité entre affaires et loisirs dans une nouvelle dimension. Selon l’étude de l’entreprise, plus d’un quart des voyageurs d’affaires ressentent le besoin de rattraper le temps perdu pendant la pandémie en élargissant leurs déplacements professionnels. Surtout, une grande majorité d’entre eux (86%) envisagent désormais de jouer des prolongations pour de futurs voyages d’ici 2022. De plus, 85% des voyages d’affaires réservés en mai et juin incluent une nuitée minimum moyenne.