F1 2023 : Effondrement du parrainage de crypto-monnaie, comme du déjà-vu

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Comme Bybit avec Red Bull, le monde de la crypto-monnaie est entré dans le monde de la F1. Mais les difficultés des uns entraînent les autres avec eux.

Entre l’annonce de la fin du sponsoring Velas, avec Ferrari, ainsi que le scandale FTX, partenaire de Mercedes AMG F1, les difficultés économiques du monde des crypto-monnaies ont ébranlé le budget de l’écurie de Formule 1 en 2023. Son histoire que le le contrôle était déjà connu il y a vingt ans.

De 100 à 150 millions l’investissement du secteur de la cryptomonnaie en en F1

Lors de la saison 2022, pas moins de huit entreprises du secteur ont sponsorisé des équipes de F1. Pour un investissement total estimé entre 100 et 150 millions d’euros, selon notre partenaire Business Book GP. Il est parfaitement logique que ce secteur investisse beaucoup dans la discipline de la reine des sports mécaniques, car les messages, la technologie et l’avenir sont liés, entre le monde de la crypto-monnaie et du NFT d’une part, et celui de la Formule 1, d’autre part. une main l’autre. La chute de FTX montre la faillite d’IQONIQ (qui sponsorisait 3 équipes pour 2 millions d’euros, au début), comme Bitci avec McLaren, qui n’a duré qu’un an. L’accord avec le marché des crypto-monnaies et des NFT avec les équipes de F1 repose sur deux plans : l’un en cash, l’autre en dérivés.

Comment les banques de réseau s'organisent pour investir dans le créneau de la banque privée
Sur le même sujet :
BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole, CIC… Les établissements traditionnels proposent également…

Un ticket d’entrée fixé entre 10 et 15 millions d’euros

C’est ainsi que Velas a investi en 2022, 20 millions d’euros et a décidé d’ajouter 10 millions, dans son contrat 2023, pour la vente de produits dérivés sur sa plateforme. Ce sponsoring en deux étapes, dont la première partie est en cash et la seconde partie (souvent la plus importante) en produits dérivés, représente une promesse comprise entre 10 et 15 millions d’euros pour les équipes de F1. Les contrats durent rarement plus de trois ans. Sur le même sujet : Lille et son agglomération, des opportunités d’investissement immobilier à exploiter. Comme souvent lorsqu’un nouveau secteur émerge dans l’économie, les équipes de F1 espèrent concrétiser leur nouvelle capacité, compenser ou diversifier leur portefeuille de partenaires. Parce qu’ils sont encore très dépendants de l’investissement du propriétaire.

À Lire  Monero XMR : quelle est cette crypto-monnaie ?

Ceci pourrez vous intéresser :
Beanstock, créée en 2020, est une plateforme digitale qui vise à simplifier…

Retour vers le futur : le secteur des télécoms

La volatilité de ce secteur des crypto-monnaies n’est donc pas sans rappeler celle des télécommunications, entre 2000 et 2004. A l’époque, comme aujourd’hui, les équipes de Formule 1 visaient à diversifier leur portefeuille de partenaires, afin de moins dépendre de l’argent des fabricants de tabac. Le secteur de la technologie et des télécommunications a été rapidement contacté. Ils étaient 7 acteurs en 2000, puis 9 en 2002, pour culminer en 2004, chez 11 marques du secteur, pour un total de 120 millions de dollars à l’époque (190 millions aujourd’hui). Vodafone était le plus gros, à l’équivalent de 75 millions d’euros aujourd’hui. Au début de l’épisode, le sponsoring moyen du secteur était en moyenne de 20 millions de dollars. Puis il est tombé à environ 17 millions quatre ans plus tard. Au final, seuls Vodafone avec son sponsoring Ferrari, puis McLaren, ont vraiment investi dans la F1. Les autres sont des partenaires temporaires pour une saison. 22 ans plus tard, le secteur des télécommunications en F1 représente un marché total d’une trentaine de millions d’euros. Une goutte d’eau, après avoir été un océan d’espoir.

F1 2023 : La chute du sponsoring crypto-monnaie, comme un air de déjà-vu est un article paru sur Sportune

Crypto-monnaie : le moyen de gagner le plus d'argent ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Les crypto-monnaies sont-elles le moyen de gagner le plus d’argent ? C’est…