FAVERGES-SEYTHENEX | Il a frappé mortellement…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

PUBLIÉ LE 31/01/2023 par Mathieu Hutin – 1150 vues

Un homme de 35 ans au moment des faits a comparu ce mardi 31 janvier 2023 devant le tribunal correctionnel d’Annecy pour homicide involontaire sous l’emprise d’un état alcoolique et délit de fuite. Un homme de 20 ans revenant du travail en scooter a été percuté par la grosse berline allemande et est décédé sur le coup.

© Archives H2O | Mathieu HutinLe tribunal d’Annecy

Vendredi 13 août, Aurélien* est rentré de ses vacances en Allemagne. Le voyage est long. Dix heures de conduite que le prévenu partagera avec son père. En fin de journée, la mère de son fils, dont elle a la garde partagée, vient le chercher au domicile du Val-de-Chaise, avant que le père de famille ne sorte faire la fête. Ça se passe à Doussard, d’abord dans un bar du quartier de la plage ; Aurélien explique qu’il y a bu deux bières. Le président du tribunal insistera pour en connaître le montant : « Cinquante centilitres. – Donc 1 litre de bière ! Tu étais déjà bien ivre ! »

Aurélien continue de raconter la soirée de retrouvailles avec ses amis, le restaurant voisin qui a suivi et la consommation d’un verre de vin supplémentaire mais aussi de digestifs pour finir le repas. « Digestif ? » C’est de la vodka et du coca ! combien as-tu bu? – Trois ou quatre. »

La suite est racontée par des gendarmes ou des témoins car Aurélien « ne sait pas. « Il le dira une dizaine de fois au bar. Il ne se souvient pas.

Selon les gendarmes, vers 00h50 dans la nuit du 13 au 14 août 2022, une patrouille circulant de Faverges vers Saint-Jorioz sur la 1508 a heurté des débris peu après le rond-point « Taka Yalé ». Les gendarmes s’arrêtent, fouillent et finissent par découvrir le scooter* de Maxence sous la route, à 80 mètres du point d’impact. Puis des témoins arrivent et disent avoir croisé une Audi noire, accidentée à l’avant et qui zigzague. Suite aux traces de liquide dispersées dans la rue, les militaires pourront enfin retrouver l’Audi sur un parking à l’entrée de Saint-Ferréol. Son conducteur est prostré, accroupi devant le véhicule. Il fume une cigarette et au téléphone avec un ami. « Je viens de renverser un scooter », a-t-il déclaré à la police. Au même moment, des témoins ont retrouvé le corps sans vie de Maxence à 60 mètres de l’endroit où il a été abattu et son casque de l’autre côté de la route. Ils tentent en vain de le ranimer. Il avait 20 ans et revenait de son travail dans un restaurant d’Angon à Talloires-Montmin.

« Pourquoi bois-tu autant ? » Pourquoi sortir malgré la fatigue du retour de vacances ? Votre condamnation à 1 mois de prison avec sursis pour conduite en état d’ébriété en 2011 ne vous a pas sensibilisé ? Toujours la même réponse dans la bouche du prévenu : « Je ne sais pas ». »

Aurélien va mal à la barre, stoïque et froid, n’explique rien, dit qu’il a cru percuter un animal sauvage. Mais le président de la chambre dispose du témoignage du couple qui suit la voiture d’Aurélien : « Il zigzaguait donc j’ai dit à mon mari de s’éloigner. Au garage Citroën, il a mis son clignotant. Il a dû doubler un scooter car là il n’y en avait qu’un feu tricolore. » Sauf qu’à la barre, Aurélien ne se souvient ni du gyrophare ni du scooter…

À Lire  Combien vaut une BMW i3 d'occasion en 2022 ?

Le procureur demande : « Dis aux gendarmes qui te trouvent que tu as percuté une mobylette et là tu nous parles d’un animal sauvage ? – Est-ce parce que mon ami Thierry* me l’a dit quand j’étais au téléphone avec lui.

Aurélien ne faiblit pas. A plusieurs reprises le président du tribunal et les avocats se tournent vers lui pour obtenir des excuses : « J’ai fait une grosse erreur, je ne pourrai jamais m’en remettre. Mais je pourrais trouver toutes les excuses, rien ne changera. famille et cela ne changera pas. »

Le père de Maxence a alors bouleversé la salle d’audience, obtenant, dans une scène insolite, un mot de condoléances de l’avocat de la compagnie d’assurances : « Maxence avait 2 ans d’avance, a terminé le lycée à 16 ans et jouait du piano en troisième cycle. personne indifférent. Le père dévasté racontera toutes les belles choses que le maître de son fils lui a dites l’après-midi du 13 août dans ce restaurant d’Angon où père et fils partageaient le temps pendant la récréation : il jouait parfois du piano pour des clients », sanglotait son père traumatisé.

Lorsque la mère de Maxence arrive au bar, la foule se déchaîne. Douleur et ressentiment explosent dans la salle : « Aurélien X, on se connaît. Ton surnom : ça ne sert à rien ! On se connaît aussi par Thierry. Tu n’as même pas décroché le téléphone pour t’expliquer ou t’excuser. ! La sœur partira aussi de Maxence, encore adolescent : « Regarde-moi dans les yeux ! » […] C’est un lâche. […] Il est con […] Il ne s’est pas rendu compte, il a juste peur pour lui. Je ne les ai pas contactés car c’est impardonnable, j’ai préféré rester à l’écart », a répondu le prévenu.

Agnès Unal pour les parties civiles dénoncera un irresponsable qui parle de faute lourde quand il s’agit d’infraction pénale : « Je m’indigne. Vous n’êtes pas dans une cour de récréation ! » L’avocat du père de Maxence pointera les incohérences du discours d’Aurélien : « Il sait exactement ce qu’il a bu mais il ne se souvient plus du scooter ! Ce soir-là, Maxence est tombé sur un tueur à gages. C’est méprisable, honteux, inacceptable. »

L’accusation continuera d’accabler le prévenu : « Il n’a rien gardé de la fleur que le procureur lui a donnée en 2011. […] Il savait ce qu’il doublait parce qu’on ne double pas un animal avec l’indicateur de direction Le Parquet requiert 5 ans d’emprisonnement, dont 3 avec sursis, et un devoir de sollicitude.

Pour la défense, Me Julien plaidera le doute. D’abord sur le point d’impact sur la route, prétendument absent du dossier, sur la présence d’autocollants réfléchissants sur le casque de la victime puis sur la qualité de ce dernier car la jugulaire s’est déchirée dans la violence de l’impact. Il expliquera également qu’il a déconseillé à son client de contacter la famille de la victime que l’accusé connaissait. Inaudible pour les plaignants et notamment pour la soeur de Maxence qui étouffera ses cris de colère.

Le tribunal a reconnu Aurélien coupable de tous les faits et l’a condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis et mise à l’épreuve de 2 ans. Une peine avec sursis de dépôt et exécution provisoire, ce qui signifie qu’Aurélien devra se présenter au centre de détention provisoire d’Aiton dans quelques jours pour y être incarcéré, même s’il décide de faire appel de la peine. Aurélien devra également indemniser les parties civiles. Son permis de conduire a été annulé et il ne pourra pas le reprendre avant 5 ans.

À Lire  Vendre sa voiture : papiers et démarches

*Les noms ont été changés

ANNECY | Un arbre dans les jardins de l’Europe pour ne pas oublier la psychologue Morgane François-Nauwelaers

** Le surnom a été changé. Lire aussi : Huile de friture : le nouveau carburant ? Prix, moteurs, transformation… Ce qu’il faut….

Voir l’article :
Depuis quelque temps et pour des raisons écologiques, le gouvernement a lancé…

ANNECY | Deux appartements détruits par un incendie

Dans les jardins de l’Europe à Annecy, l’air est glacial et le ciel est blanc ce samedi 28 janvier. Lire aussi : Auto-école – Démarches – Services de l’Etat dans le Morbihan. Au pied d’une « Sophora Japonica » plantée par la ville d’Annecy, un socle en chêne du Semnoz porte une plaque commémorative invitant au souvenir.

Voir l’article :
Dernière mise à jour : 16/12/2022 – Réf. 115873-45 Autosport spécialiste de…

ANNECY LE VIEUX | Quatre blessés dont deux graves dans un choc frontal

Les pompiers de Haute-Savoie ont été appelés vers 9 heures lorsqu’un incendie s’est déclaré dans un appartement au 5e étage d’un immeuble qui en compte 6, au 118 avenue de Genève à Annecy. Sur le même sujet : Prime écologique et prime à la conversion 2023 : enfin les détails….

Un accident grave s’est produit ce vendredi 23 décembre 2022 à Annecy le Vieux, sur la RD16 entre la route des Aravis et Dingy dans la parade du même nom. Les pompiers ont été appelés sur les lieux à 15h45.

Voir l’article :
Un crédit vous engage et doit être remboursé.Vérifiez votre capacité de remboursement…

ANNECY | Après son Inquiétante disparition, l’adolescente de 15 ans a été retrouvée

Selon nos informations, deux véhicules légers et au total six personnes sont impliqués.

ANNECY | Dans la rue, avec l’Ordre de Malte

La jeune fille avait disparu mercredi 21 décembre. Son frère, Kévin Suarez, a alors lancé un appel Facebook et quelques heures plus tard la jeune fille de 15 ans a été retrouvée.

ANNECY | Avoir un salaire ne suffit plus, le Secours Catholique alerte

Ce lundi 12 décembre 2022, vers 20h30, le thermomètre indique -2°C.

ANNECY | Grèves à la ville : les vraies raisons d’un fiasco « honteux » !

Un premier camion de l’Ordre de Malte arrive place de la Gare, un petit groupe l’attendait déjà. Dans ce point de rencontre, principalement des hommes, de tous âges, sans abri.

ANNECY | Les colleuses : les mots de la société

Le Secours Catholique de Haute-Savoie a présenté lundi 12 décembre la publication de son rapport statistique annuel sur l’état de la pauvreté en France en 2022. L’occasion de rappeler que l’inflation actuelle, qui tourne autour de 6%, ne touche pas l’ensemble des familles de la même façon.

Ce week-end, les langues se sont déliées. Enquêtes dans les coulisses de négociations très particulières.

ANNECY | François Astorg réagit aux « cadeaux de Noël » des syndicats !

Des slogans féministes couvrent (pour quelques heures ou quelques jours) les murs de nombreuses villes françaises depuis quelques années maintenant.

ANNECY | Tennis : Le saviez-vous ? Les clubs annéciens jouent aux côtés de l’élite

Annecy ne fait pas exception… Vous avez sûrement vu ces messages chocs écrits en noir et en majuscules sur une feuille A4.

Armés de papier et de colle, le collectif Collages Féministes d’Annecy s’affaire la nuit tombée.

01/01/2024 à 18:16