« Feeling Hymn » contre « Good Talks About Meaning »

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La plupart du temps, il s’agit de l’adéquation entre les valeurs personnelles et professionnelles, l’équilibre travail/vie personnelle ; Ce sujet récurrent est le reflet de la difficulté à appréhender la simplicité des relations humaines et la facilité de certains concepts et modes d’importation. S’ils sont si importants, ils ont longtemps été traités et les réponses trouvées.

Pourquoi, quand on parle de sens, a-t-on l’impression confuse de tourner en rond ?

Bien sûr, il y a des variantes qui pimentent le sujet, comme la nouvelle génération est forcément différente, la digitalisation… Le sens est devenu un verbiage Rh du châtaignier.

Mais à y regarder de plus près, elle devient de plus en plus une affirmation du commandement paradoxal que l’économie porte sur les êtres humains. Ces injonctions ont progressivement, depuis une vingtaine d’années, modifié la place de l’homme dans l’organisation de l’entreprise. La logique du système est priorisée dès l’évaluation des Talents, tout doit rentrer dans le moule de ladite organisation.

A l’occasion du 50ème anniversaire du discours d’Antoine Riboud, patron de BSN devenu Danone, sur la double ambition économique et humaine de l’entreprise, force est de constater que la difficulté permanente, voire l’inconfort, d’envisager l’ambition humaine, en un monde hyper-financiarisé.

Entreprise à mission, Raison d’être, RSE, QVT, les actions ne manquent pas pour tenter de relier les lettres et l’esprit de la lettre. Dans le miroir se dresse pourtant une grande résignation, un désengagement, une absence…

Pour illustrer, j’ai visité le siège d’une très grande entreprise dont les bureaux sont dignes d’un hôtel 5 étoiles : mobilier design, plusieurs restaurants bistronomiques, espaces détente à tous les étages, babyfoot, Top roof… Incroyable ! Quel est l’avantage ?

On s’attend à un soutien fou des salariés, attirance pour faire pâlir les concurrents, réputation solide… Douche froide, l’entreprise souffre comme les autres d’un chiffre d’affaires qui explose et de difficultés à recruter. Trouvez l’erreur.

Cette anecdote est à l’image de l’époque : on coche toutes les cases du politiquement correct et des outils de design fantaisistes, mais on oublie ce qui est important : la connexion humaine.

En transformant l’entreprise « en hôtel de travail de luxe » avec des bureaux 100% flexibles et des petits casiers comme dans le vestiaire de la salle de sport, on ne pourra pas remplacer le vide existentiel de la reconnaissance par des artifices de design ; La base de l’esprit d’équipe a été remplacée par le bien-être, qui transforme les salariés en consommateurs de temps et d’espace professionnels.

À Lire  Comment consommer de l'huile de cbd

En donnant du sens au travail par les attributs de l’apparence et du non-être, nous créons une rupture inédite entre des Humains qui ne se considèrent qu’une ressource !

La consommation de main-d’œuvre comme accessoire de vie est à la mode, en particulier chez les jeunes. A force de clientélisme, les « clients potentiels » n’en font qu’à leur tête.

A y regarder de plus près, c’est le déni d’anonymat qui devient problématique : quel est mon but profond ? Comment suis-je connu pour ce que je fais et ce que je suis ? Face aux incantations du processus de déresponsabilisation, les gens prennent leur vie en main et veulent être fiers de ce qu’ils produisent, quels produits ou services.

Fier de la production d’un et non de sa contribution diluée dans une logique systémique plus qu’une revendication passagère, mais le résultat de 40 ans d’arrogance managériale plus importée d’outre-Atlantique. Un exemple caricatural, une organisation matricielle qui, sous couvert d’efficacité, est en réalité la plus grande force de police qui existe et une source d’horribles maux psychologiques.

Nous sommes entrés dans l’ère de la bienveillance et du bon sens.

Organisations, marchés financiers, politiques en sont loin, mais l’élan de la Génération Z est irréversible. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder le nouveau comportement qui n’est pas agressif ou dissident, mais réfléchi.

Comme le dit Jean Viard, « C’est la victoire de l’art de vivre sur l’art de produire ».

Ce monde du paraître et de l’avoir sera de moins en moins profitable au profit d’entreprises authentiques qui considèrent que leur équipe est leur raison d’être. Trouver une relation humaine simple et honnête dans le sens de « tu m’intéresses vraiment » peut être comme une révolution pour les décideurs « formés » et éduqués dans un modèle centré sur tout ce qui est financier. Si la culture, les valeurs, l’identité ne sont pas incarnées et partagées, la plus belle entreprise ne sera qu’une simple coquille vide sans âme et sans fierté !

Authenticité, Considération, Transmission forment désormais une « boussole » ternaire pour sublimer l’Humain en entreprise.

À Lire  Voici tout ce que vous devez savoir pour dormir avec votre chat

Il est temps de louer le bien individuel et collectif et d’organiser la vie ensemble en conséquence.

Newsletter – Votre Tribune de la semaine

Chaque samedi, votre rendez-vous avec Philippe Mabille qui Sur le même sujet : « Singapore is open » : 23 vols hebdomadaires à partir du 3 décembre 2022.

Sur le même sujet :
Le type de lit est un facteur important dans le choix d’un…

Inscription à Votre Tribune de la semaine

retour sur les temps forts de l’actualité de la semaine.

Beaune. Salon de bien-être thaïlandais installé Porte Saint-Nicolas
Ceci pourrez vous intéresser :
Êtes-vous abonné au journal papier ?&# xd ;Profitez des avantages inclus dans votre…

Créer un compte

CBD (cannabidiol) : bénéfices, risques, sous quelle forme ?
Lire aussi :
L’autorisation du cannabidiol (CBD) en France a entraîné le développement d’une filière…

Merci pour votre inscription !

Tous les samedis, revenez à la une de l’actualité

par Philippe Mabille

Dernière étape : confirmez votre inscription dans le mail que vous avez reçu.

Ceci pourrez vous intéresser :
Du 22 au 24 septembre s’est tenue la vente aux enchères Gene…

Inscription à la newsletter Votre Tribune de la semaine

Pensez à vérifier vos courriers indésirables.

A très bientôt sur le site de La Tribune et dans notre newsletter,

Inscription à Votre Tribune de la semaine

La rédaction de La Tribune.

Connexion à mon compte

Tous les jeudis, les dernières nouvelles

Merci pour votre inscription !

Dans votre boîte aux lettres à 9h.

Vous êtes déjà inscrit !

Souhaitez-vous vous inscrire à la newsletter ?

Réinitialisez votre mot de passe

Tous les samedis, revenez à la une de l’actualité

Email envoyé !

par Philippe Mabille

je n’ai pas encore de compte